Votre corps vous parlera tout au long de votre vie


− Lise Bourbeau, auteure

Cet article est destiné surtout aux personnes qui font du développement personnel depuis plusieurs années et qui croient que ce n’est pas bien ou pas correct d’être malade. Puisqu’elles sont à l’écoute d’elles-mêmes, elles pensent que leurs maux n’ont plus à s’exprimer à travers leur corps. Cette façon de penser vient de l’ego qui croit que nous pouvons atteindre un état de perfection tel, que nous n’aurions plus besoin d’aide pour nous ramener sur la voie du bonheur.

J’entends fréquemment des gens me dire qu’ils sont surpris d’apprendre que les formatrices d’Écoute Ton Corps puissent être malades. Selon eux, comme nous enseignons aux autres à devenir conscients des messages de leur corps, nous ne devrions plus en avoir nous-mêmes. En réalité, ceux-ci servent à développer de plus en plus la conscience et à comprendre plus rapidement ce qui se passe en nous. Il est important pour nous tous d’être reconnaissants envers notre corps de nous guider vers l’amour de soi véritable et donc l’acceptation de nous-mêmes.


Tant que nous sommes inconscients des aspects de nous que nous n’acceptons pas, il nous est impossible de les accepter véritablement.
Supposons que vous faites un travail qui ne vous convient plus. Cependant, vous ignorez avoir peur de prendre de mauvaises décisions pour votre avenir et vous affirmez même aimer le fait d’être une personne réfléchie. Vous réfléchissez longuement, vous hésitez et vous finissez par ne rien décider. C’est ainsi que vous passez probablement à côté de plusieurs bonnes occasions. Si vous ne preniez pas conscience que votre peur (votre ego) vous dirige, cela vous empêcherait d’écouter votre vrai besoin. Tôt ou tard, votre DIEU intérieur vous parlerait par l’intermédiaire de votre corps. Dans le cas d’une peur qui empêche d’avancer et d’être flexible, vous pourriez avoir des maux de jambes ou de genoux.


Tout malaise physique est destiné à nous rappeler à l’ordre, à nous indiquer que nos peurs et nos croyances font autant souffrir notre âme que la douleur affecte notre corps. Le corps physique est TOUJOURS le reflet de ce qui se passe au plan psychologique (émotionnel et mental).


Si, comme beaucoup de gens qui font du développement personnel, vous croyez que vous ne devriez plus être malade, il est nécessaire de réaliser que votre corps physique vous sera toujours d’une grande aide. Nos corps émotionnel et mental étant très subtils, nous laissons souvent notre ego nous convaincre que tout va bien et que nous nous aimons véritablement. Le corps physique, étant le plus tangible, nous permet de prendre plus facilement conscience des messages de manque d’amour de soi.


Si vous avez peur d’avouer aux autres que vous êtes malade, cela veut dire que vous croyez être parfait au point de ne plus avoir besoin d’être guidé par votre DIEU intérieur. Souvenez-vous que ce dernier utilise votre corps POUR VOUS AIDER. Les malaises ne sont donc pas mauvais, ce sont des cadeaux. C’est faux de penser que les malaises physiques cesseront au fur et à mesure que vous vous aimerez davantage. Au contraire, chaque message de votre corps vous permet de devenir conscient à quel moment vous oubliez de vous aimer. Plus vous les considérez comme des cadeaux, plus vous comprenez rapidement les messages. C’est ainsi que cela devient plus facile de renverser le processus de la maladie.


Les plus grands obstacles à l’amour de soi et des autres sont nos blessures de l’âme. Étant convaincu que nous n’avons pas la force nécessaire pour faire face à nos blessures, notre ego est très actif et cherche sans cesse à avoir le contrôle sur nous. Dans mon nouveau livre sur La guérison des 5 blessures, j’explique en détail la grande influence de l’ego. En prenant conscience de l’emprise que l’ego a sur votre vie, vous aurez moins peur de souffrir de rejet, d’abandon, d’humiliation, de trahison ou d’injustice. Souvenez-vous que lorsque vous acceptez ce que vous découvrez sur vous, cela vous aide aussi à diminuer ces blessures.


Je termine en vous rappelant que les malaises importants vous offrent l’occasion de régler des souffrances que vous portez certainement depuis longtemps. Voilà la raison pour laquelle ils prennent plus de temps à gérer. Ce qui compte surtout, c’est la joie que votre âme éprouvera quand vous cheminerez selon votre plan de vie en apprenant à vous aimer davantage. Plus vous vous accepterez, plus il vous sera facile d’accepter les messages de votre corps.

Lise Bourbeau,

fondatrice de l’école Écoute Ton Corps et auteure de 24 livres, vient de faire paraître son tout dernier : La guérison des 5 blessures.

Voilà enfin la suite tant attendue de Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même.

Visitez www.ecoutetoncorps.com/guerison