Arthrose et Arthrite… même pas des cousines éloignées!


Par Katia St-Louis | Paru dans Mieux-Être Édition Octobre 2016

L’une est une maladie dégénérative qui provoque des douleurs mécaniques, l’autre est une maladie inflammatoire chronique, et souvent systémique, qui amène des douleurs inflammatoires et de l’enflure. Même si elles peuvent coexister, l’arthrite et l’arthrose sont 2 affections très différentes!

 

Arthrose? Arthrite? Comment faire la différence?
L’arthrose est une maladie dégénérative reliée à une usure progressive et mécanique (par frottement, par pression) des cartilages articulaires. C’est la maladie articulaire la plus fréquente et elle se développe généralement avec l’âge (elle est plutôt rare avant 50 ans). Avec le temps et l’utilisation répétée de nos articulations (ou même suite à des accidents), des fragments de cartilage se détachent et finissent par laisser les os frotter l’un contre l’autre, ce qui est évidemment très douloureux. À la longue, des ostéophytes peuvent aussi apparaître, c’est-à-dire que de petites excroissances osseuses se forment dans l’articulation et amènent, entre autres, sa déformation. Les zones les plus souvent affectées par l’arthrose sont les hanches, les genoux, les mains et la colonne vertébrale au niveau cervical (cou) et lombaire.

L’arthrose amène donc une douleur mécanique progressive sur plusieurs années. C’est une douleur qui augmente lors de la mise en charge des articulations, donc qui augmente lorsqu’on fait de l’activité physique ou lorsqu’on bouge simplement. La douleur est très présente le matin au lever et au moment d’entamer les premiers mouvements de la journée. La douleur diminue généralement au repos. Elle a tendance à affecter un seul côté du corps ou même une seule articulation. Parce qu’il y a usure des articulations, il peut aussi y avoir présence d’inflammation locale. On voit alors apparaître des douleurs inflammatoires (chaleur et enflure) secondaires.

L’arthrite, pour sa part, est une maladie inflammatoire chronique, c’est-à-dire qu’il y a de l’inflammation dans les articulations et de l’érosion au niveau des membranes synoviales. L’inflammation contenue dans l’articulation contribue à la destruction du cartilage et de la surface des os. 

Les causes de cette inflammation ne sont pas très bien connues, mais dans certains cas, elle pourrait prendre sa source dans une maladie auto-immune (lorsque le système immunitaire se dérègle et s’attaque à des cellules saines; se crée alors de l’inflammation). 

L’arthrite est beaucoup moins fréquente que l’arthrose et les symptômes peuvent apparaitre dans la quarantaine ou même avant. Cette maladie affecte le corps dans son ensemble, car l’inflammation peut non seulement s’étendre aux tendons et aux ligaments de l’articulation touchée, mais elle peut aussi se propager ailleurs dans l’organisme, comme lorsqu’on retrouve des nodules rhumatoïdes sous la peau aux points de pression des tendons.

L’arthrite commence souvent insidieusement par un malaise général, de la fatigue, une douleur musculo-squelettique généralisée. Puis les articulations deviennent chaudes, enflées, rigides et douloureuses.  Les mains, pieds, poignets, chevilles, coudes et genoux sont les plus touchés et ils le sont souvent des deux côtés en même temps, contrairement à l’arthrose. L’arthrite amène des déformations caractéristiques des doigts, des déviations du poignet, des orteils en marteau, etc.

Le type de douleur caractéristique de l’arthrite est la douleur inflammatoire (chaleur et enflure). Cette douleur diminue généralement avec l’effort, les mouvements et n’est pas soulagée par le repos (elle peut même augmenter au repos). Elle est présente de jour comme de nuit et fluctue avec la température (effet baromètre). L’arthrite prend également plusieurs formes : arthrite, polyarthrite rhumatoïde, arthrite psoriasique, spondylarthrite ankylosante, etc. 

Tableau résumé comparatif de l’arthrose et de l’arthrite

Comment traite-t-on l’arthrose et l’arthrite?
Pour soulager les symptômes d’arthrose ou d’arthrite, le médecin pourra, dans les 2 cas, prescrire des analgésiques (antidouleurs) et des anti-inflammatoires de toutes sortes. On peut également se tourner vers les pommades analgésiques et/ou anti-inflammatoires. Lorsque la maladie progresse, on pourra vous proposer des injections locales de cortisone ou de liquides de remplacement cartilagineux. Ce sont des injections qu’il faudra répéter dans le temps au besoin. Enfin, si les dommages causés par ces maladies sont très importants, vous devrez peut-être avoir recours à une chirurgie de reconstructions des articulations. 

En clinique, je vois de plus en plus de personnes atteintes d’arthrite et dont la médication inclut du méthotrexate, un anti-métabolite. On donne cette médication pour réduire les réactions du système immunitaire.

Dans le cas de l’arthrose, le médecin pourra vous recommander de perdre du poids avant de procéder à la suite du traitement, car le surplus de poids contribue grandement à l’usure prématurée des articulations.

Les traitements listés ci-dessus visent à traiter les symptômes principalement. Ils s’attaquent principalement à la douleur et à la réduction de l’inflammation.

Et l’acupuncture dans tout ça?
Pour l’arthrite comme pour l’arthrose, l’acupuncture peut vraiment être une avenue de traitement plus en profondeur, pour traiter la source des malaises.

Si vous souffrez d’arthrose, l’acupuncture visera, en plus d’aider grandement dans la gestion de la douleur, à favoriser la santé des os et cartilages en général et à en ralentir la dégénérescence. Autrement dit, les traitements d’acupuncture freineront la progression de l’arthrose et de ses symptômes. En clinique, je constate qu’au fil des traitements, les douleurs sont moins fréquentes et moins intenses, et plus important encore, les clients peuvent reprendre des activités qu’ils avaient dû abandonner à cause de la douleur (golf, marche, etc.).

Pour ce qui est de l’arthrite, affection qui comporte une composante inflammatoire importante, l’acupuncture visera à traiter intensément l’inflammation, en plus de la douleur, et à régulariser le système immunitaire.

L’acupuncture ne promet en rien la guérison totale de ces affections. Toutefois, elle favorise grandement l’amélioration de la qualité de vie, la diminution de la médication à prendre de même que la diminution des besoins de recours à la chirurgie. Finalement et de surcroît, l’acupuncture va permettre un grand nettoyage de l’organisme (et du Foie). Ça représente un avantage considérable pour les personnes qui prennent d’importantes médications, car s’en suivent une réduction des effets secondaires et la potentialisation de ces médicaments.  

Si vous souffrez d’arthrose ou d’arthrite, n’hésitez surtout pas à consulter en acupuncture!

 


Katia St-Louis, Acupuncteure
Acupuncteure pour toute la famille à Blainville et Boisbriand
Membre de l’Ordre des Acupuncteurs du Québec
Centre chiropratique familial Santé vous bien
379 Curé-Labelle suite 101, Blainville (450-971-0888) et à Boisbriand au 514-575-2842.
Facebook: Katia St-Louis, Acupuncteure