Les rituels beauté à travers le monde


Par Geneviève Masse | Paru dans l'édition Décembre 2016

Que l’on soit n’importe où dans le monde, la beauté et la santé ont toujours eu une place importante dans l’histoire d’un peuple. La femme, à travers l’histoire, a toujours cherché à sublimer sa beauté, que ce soit pour plaire, pour être choisie ou simplement pour se sentir belle. Bien que nous ayons l’impression qu’à notre époque le monde s’est uniformisé (voire même américanisé), heureusement, à bien des endroits encore, on se fait un devoir de garder les traditions bien vivantes. Les derniers mois passés sur la route m’ont permis de rencontrer des gens extraordinaires, de m’immerger de différentes cultures et de découvrir de véritables secrets naturels de beauté. Voici un court voyage à travers les rituels de beauté asiatiques.

Indonésie
Java est considérée comme le berceau culturel de l’Indonésie. L’île regorge de rituels et de traditions fascinantes. Dans un pays où la médecine traditionnelle domine encore sur la médecine contemporaine, l’art de la cosmétique naturelle et de l’herboristerie demeure au cœur des préoccupations des Javanaises. Depuis toujours, les secrets de fertilité et de jeunesse éternelle sont transmis de mère en fille durant la cérémonie prénuptiale. 

Au cours de cette cérémonie préparatoire (qui durait autrefois 40 jours), la future mariée apprenait à utiliser les éléments que la nature lui offrait afin de préserver sa beauté, préparer son corps à enfanter et soigner sa famille. Avant le mariage, toutes les femmes de la famille se retrouvaient pour recevoir l’ultime traitement de beauté; le Lulur.

En quoi consiste le traitement?
La gestuelle du Lulur débute par un massage à l’huile de coco infusée aux fleurs de Frangipanier. Ensuite, on exfolie la peau à l’aide d’une pâte composée de poudre de riz, curcuma, bois de santal et fleurs de jasmin. On appliquera le mélange jaunâtre sur tout le corps avant de le laisser sécher quelques minutes puis rincer. L’étape finale consiste à se détendre dans un bain chaud où infusent des pétales de fleurs (rose, jasmin, bougainvillier et autres fleurs de saison). Durant le bain, la future mariée consommera également une décoction d’herbes médicinales, fait de gingembre et de curcuma. Cette potion nommée «Jamu» est l’ultime recette de médecine ancestrale pour illuminer le teint. 

Ce rituel, véritable ode à l’amour, laissera la peau sublimement douce, lumineuse et délicieusement parfumée. La cérémonie prénuptiale ne dure que 7 jours aujourd’hui, mais le Lulur demeure partie intégrante du rituel. Vous avez envie de tenter l’expérience? Il est désormais possible d’expérimenter ce traitement dans divers spas des secteurs touristiques en Indonésie et même de se procurer un mélange de pâte de Lulur dans différentes boutiques.

Myanmar
La Birmanie (ou Myanmar) demeure un pays relativement intact au niveau culturel et traditionnel. Bien que les Birmans aient partagé une part de leurs traditions avec la Thaïlande, c’est au Myanmar même que vous constaterez l’importance de certains de leurs rituels beauté, telle que l’utilisation du Thanaka. 

Qu’est-ce que le Thanaka? 
Le Thanaka est considéré comme le cosmétique par excellence des Birmans. Il s’agit d’un arbre exotique aux multiples propriétés. Vendu en petits tronçons dans tous les marchés, le bois sera râpé puis mélangé à de l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte jaunâtre. Les Birmans raffolent de ce mélange aux nombreuses vertus. Les hommes, les femmes et les enfants l’utilisent soit comme protection solaire, pour son effet rafraichissant ou encore comme anti-acné ou antifongique. Cependant, le Thanaka est bien plus qu’un produit thérapeutique, il est considéré comme l’ultime produit de beauté. La couleur dorée du produit s’agençant parfaitement à leur teint chaud, les femmes s’amusent à peindre différentes formes sur leur visage et leurs bras et le portent tous les jours, comme une marque de beauté. 

Vietnam
Une belle peau d’apparence saine est primordiale pour les Vietnamiennes. La peau se doit d’être blanche, lumineuse et sans imperfection. Très jeune, on enseigne aux Vietnamiennes les rudiments de la beauté. 

Bien plus que des traitements, des habitudes de vie
Le premier geste à retenir est celui de se protéger du soleil. Les Vietnamiennes fuient littéralement les rayons de soleil. Si ce n’est que pour les dommages irréparables que causent les rayons UV sur la peau, pour certaines familles plus traditionnelles, c’est une question de statut social. Il est fréquent d’apercevoir les femmes couvertes de la tête aux pieds même lors de journée de canicule. Certains vêtements ont même été adaptés au niveau des manches pour couvrir le dessus de la main jusqu’au bout des doigts. 

Une seconde habitude qui contribue à l’éternelle jeunesse asiatique est la consommation de thé vert. Le thé vert est bien connu pour ses propriétés antioxydantes et pour son pouvoir détoxifiant. Une consommation régulière de thé vert contribue à l’obtention d’un teint clair et lumineux. 

Enfin, les Vietnamiennes sont de grandes consommatrices de produit éclaircissant. Que ce soit par le biais de recettes ancestrales mariant la poudre de riz et le gingembre ou via les cosmétiques modernes, les ingrédients «blanchissants» ont la cote. Quel est le produit tendance du moment? La crème à base de bave d’escargot. Oui mesdames, la bave d’escargot est un puissant actif naturel excessivement régénérateur. Ce produit permet de ralentir le processus de vieillissement de la peau et atténue l’apparence des tâches pigmentaires. 

Japon
Qui n’a jamais rêvé d’avoir la chevelure lisse et brillante d’une Japonaise? Outre leur génétique du tonnerre, les Japonaises possèdent un secret de beauté tout à fait naturel: l’eau de riz. Non seulement le riz est consommé quotidiennement, mais on l’utilisait autrefois aussi pour les soins de la peau et les soins capillaires. 

Comment l’utiliser?
En plus d’avoir les cheveux très longs et soyeux, les Japonaises voyaient apparaitre les premiers cheveux gris et les premiers signes de l’âge très tardivement. Le secret selon elles; l’eau de riz fermentée. Elles avaient l’habitude de récupérer l’eau utilisée pour tremper le riz qu’elle laissait fermenter une ou deux journées à température ambiante. Ensuite, pour interrompre le processus de fermentation, elles devaient faire bouillir l’eau fermentée avant de la conserver au frais pour quelques jours. Utilisée comme eau de rinçage pour les cheveux ou comme lotion tonique pour le visage, l’eau de riz fermentée est riche en vitamines et antioxydants ce qui en fait un excellent agent hydratant et un puissant actif anti-âge. 

Le produit à l’essai
J’ai moi-même tenté l’expérience de ce rituel nippon. Je suis forcée d’admettre que j’ai bien aimé le résultat. Mes cheveux abimés par le soleil avaient perdu de leur éclat. Après seulement 2 traitements, j’ai remarqué qu’ils se démêlaient plus facilement et semblaient plus brillants et en santé. Pour ce qui est de l’application tonique, j’ai préféré diluer le produit très concentré dans 1/3 d’eau afin d’éviter de laisser un film sur ma peau. Il laisse une peau soyeuse et hydratée. Le seul bémol est l’odeur. L’eau de riz fermentée dégage une odeur sûre et plutôt désagréable, je vous suggère donc d’y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de lavande et même de diluer le produit dans de l’eau de rose (pour une peau sensible ou déshydratée) ou de l’eau d’oranger (pour une peau mixte à grasse).

Partir à la découverte des traditions de cette partie du monde m’a permis de m’aventurer hors des zones touristiques et d’écouter ce que les gens avaient à m’apprendre. Partout, les gens sont ravis de vous faire gouter un plat, essayer un produit ou vous enseigner un pas de danse traditionnelle. Voir un étranger tenter de faire comme eux leur semble toujours un peu étrange et génère inévitablement des moments de fous rires extraordinaires. De mon côté, l’aventure se poursuit, en route pour de nouvelles découvertes...


Geneviève Masse
Bloggeuse voyage: www.auboutdumonde.voyage 
Montréalaise dans la jeune trentaine qui a mis en veilleuse sa carrière en développement des affaires dans l’industrie Médico-esthétique pour partir parcourir le monde avec son fiancé. Elle partage leurs aventures et leurs meilleurs trucs sur www.auboutdumonde.voyage et sur facebook.com/auboutdumonde.voyage