Le génie en soi… Le coeur en action!


Par Antoinette Layoun | Paru dans Mieux-Être Édition Février 2017

En étant dans mon cœur, enfant, je savais que la vie était un cadeau précieux. Ce que j’entendais dans mon environnement était que la vie est une lutte. Je suis devenue confuse. J’ai commencé à croire moi aussi que la vie était un champ de bataille. Aujourd’hui, quand j’entends cette croyance, mon cœur pleure et je cherche à comprendre. Pourquoi avons-nous reçu une telle éducation qui perdure depuis des millénaires? Sommes-nous prêts à transformer cette incantation de malheur?

Parfois, nous avons l’impression, voire même la certitude, que notre état d’être dépend de ce qui se passe à l’extérieur. Par notre éducation, nous avons appris que notre entourage et les personnes que nous croisons sont souvent les responsables de ce qui nous arrive et de ce que nous vivons.

Est-il possible que nous ayons été mal éduqués ou mal informés? Est-il possible que nous ayons perdu des années à regarder à la mauvaise place?

Je me suis longtemps questionnée sur ce sujet et j’arrive à croire qu’une grande partie de nos souffrances dépendent de nos perceptions. Pourquoi une personne souffre-t-elle dans une situation donnée alors qu’une autre peut vivre la même situation sans souffrir ou presque?

Est-ce possible que nos perceptions de la souffrance soient aussi un apprentissage? Sommes-nous influencés à souffrir ou non, dépendamment de notre éducation ou de nos modèles?

Le courage par la pulsion du cœur
J’ai écouté récemment sur TED le partage d’une femme qui a profondément touché mon cœur, Maysoon Zayid! Avec un grand talent de communicatrice, elle raconte les circonstances de sa naissance. Le médecin qui accompagnait sa mère durant l’accouchement était sous l’effet de l’alcool. Elle se met debout en tremblant dans toutes les parties de son corps afin de démontrer les conséquences, une maladie dégénérative, la paralysie cérébrale. Elle mentionne que les médecins ont établi qu’elle ne marchera jamais. Mais ses parents, et en particulier son père, ont insisté sur le fait qu’elle en serait capable. Son mantra était: «Oui, tu peux!» Aujourd’hui, elle réalise son rêve, celui d’être une personnalité publique sous la lumière avec toutes les réalisations qu’elle a accomplies avec sa réalité physique. En plus, elle porte une mission, celle de donner une place dans la lumière aux personnes vivant avec des handicaps physiques ou autres.

Je fus si émue d’entendre le courage du cœur qui s’exprimait par ses mots et son attitude, avec son grand talent d’humoriste en dédramatisant son histoire de vie tout en l’assumant. Sa grande capacité à nommer avec courage les préjugés et les limitations auxquels elle a dû faire face avec cœur. Même encore aujourd’hui. Également, tout l’honneur qu’elle rendait à ses parents et particulièrement à son père. Avec une éducation de possibilités et de potentialité, elle se donne le droit d’être et de vivre avec passion et rayonnement. Elle est un exemple de la puissance de l’esprit connecté au cœur qui est le générateur de nos créations.

S’éduquer autrement
Oui, notre éducation joue un grand rôle dans nos propres perceptions des choses et teinte notre rapport à la souffrance. La bonne nouvelle est qu’il est possible de changer notre degré de souffrance en modifiant notre perception de la situation.
Nous souffrons parce que nous percevons la souffrance dans notre regard. Non seulement nous la percevons, mais nous la vivons et nous l’alimentons inconsciemment par nos pensées qui sont le reflet de nos conditionnements et de notre éducation.
La question que j’ai envie de vous poser maintenant est la suivante: si vous possédez le pouvoir de vous faire souffrir, ne pensez-vous pas que vous avez aussi le pouvoir de transformer votre regard et de transmuter la situation en possibilités de création et d’épanouissement? C’est à vous et à vous seul de décider quelle perception nourrir en vous!

Voici une histoire yogique qui illustre comment l’esprit crée et détruit
Il était une fois un pauvre malheureux. Partout où il allait, la pauvreté le suivait. Un jour, il se trouva dans un domaine où il y avait un jardin paradisiaque appelé Nandabavana. Il s’assit sous un arbre magnifique qui se trouvait être un arbre à souhait. Après un moment, l’homme commença à se sentir heureux.

«Quel jardin magnifique, pensa-t-il, quel endroit merveilleux!»

Voilà que son esprit s’agita et il se mit à penser: «Si seulement j’avais une compagne, je m’amuserais tellement plus!» Dès qu’il eut cette pensée, l’arbre à souhait fit son œuvre. Une femme superbe s’approcha de lui. Il l’accueillit avec joie!

L’homme fut heureux quelques instants, mais encore une fois, il se mit à penser: «Si seulement nous avions une belle maison avec des meubles luxueux, des serviteurs et un cuisinier pour nous cuisiner un excellent repas!» se dit-il.

Immédiatement, une jolie villa moderne et meublée apparut. Des serviteurs et un cuisinier disposèrent sur la table des mets délicieux. Notre ami et sa compagne étaient sur le point d’y goûter quand il eut une autre pensée. Telle est la nature de l’esprit: il doute toujours.

«Qu’est-ce qui se passe? s’étonna-t-il. J’ai pensé à une femme, elle est apparue. J’ai pensé à une maison, des serviteurs et des mets somptueux, ils se sont matérialisés. Ça doit être l’œuvre d’un démon!»

Immédiatement, un démon se dressa devant lui, la gueule grande ouverte. «Hélas! Il va me manger!» s’écria l’homme. Et le démon le dévora.

Cette histoire racontée par les sages montre que l’esprit et les pensées avec l’état du cœur peuvent nous amener au paradis ou en enfer. Nous possédons ce pouvoir et c’est à nous de prendre conscience de la puissance de nos pensées et de nos états, afin de diriger notre esprit dans le sens que nous désirons.
Sortir le génie de la bouteille
Je suis toujours si émerveillée de voir les recherches scientifiques faites aujourd’hui en lien avec le cœur, le cerveau et l’état de la santé physique, émotionnelle, mentale et relationnelle de chacun d’entre nous. Avec le désir de me guérir des empreintes de mon bagage d’enfant-soldat, de guerres et de lutte, j’ai étudié la psychologie, le yoga et la méditation. Je voulais comprendre comment l’être humain fonctionne. Je voulais comprendre notre cerveau et sa biochimie qui influencent nos états et nos pensées qui nous définissent autant comme des êtres avec de grandes manifestations d’amour que des manifestations de peurs, de violence et de haine. En fait, j’aspirais à la paix en moi!

Tout en continuant ma recherche, j’ai créé une approche pour faire un pont entre la psychologie et la spiritualité que j’enseigne depuis une vingtaine d’années. Ce chemin m’a conduit vers les recherches et les enseignements de l’institut HeartMath®. Et quelle découverte! J’étais si émerveillée que j’ai décidé d’en faire partie en tant que formatrice!

Comme le moment où nous avons réalisé que la Terre n’était pas plate, mais bien ronde, nous avons maintenant, dans un sens, une explication comment sortir le génie de la bouteille. Plus je découvre comment la science arrive à confirmer le pouvoir qui réside dans le cœur, plus mon cœur d’enfant se réjouit. Cette intuition du cœur qui m’a guidée toute ma vie, qui m’a amenée également à créer et enseigner des approches et méthodes qui combinaient la psychologie, le corps et la spiritualité, sont maintenant confirmées par la science. Pour moi, ces recherches confirment que nous avons un génie en nous, c’est notre cœur! En ouvrant notre cœur, nous pouvons libérer notre pouvoir créateur, transformer et créer dans l’harmonie.

Nourrir les états du cœur et se transformer
Les recherches démontrent que le cœur est le centre de notre bien-être. Par le rythme et l’état émotionnel de notre cœur, nous pouvons être en harmonie ou en désharmonie. Dans un moment de stress, par exemple, le cœur a un rythme plus accéléré qui affecte l’état du cerveau qui influe sur le type d’hormones généré, et ainsi, affecte ensuite le système nerveux et l’état du corps. Ces recherches démontrent également que lorsque nous habitons des états de bienveillance, de paix, d’amour ou même simplement un état de calme, ceci a un impact sur le rythme du cœur et ainsi transforme la biochimie du cerveau pour avoir des pensées plus claires, se sentir détendu et être bien dans notre corps.  

En utilisant la formation et la technologie HeartMath® avec la cohérence du cœur, en seulement 6-9 semaines, voilà les résultats des améliorations dans le bien-être mental et émotionnel sur plus de 5500 personnes:
• Baisse de 46% de l’anxiété
• Baisse de 50% de la fatigue
• Baisse de 60% de la dépression
• Amélioration de 24% de la capacité à se concentrer
• Amélioration de 25% de la capacité d’écoute
• 30% d’amélioration du sommeil

Le centre du cœur, d’hier à aujourd’hui
En découvrant ces études fascinantes, je réalise comment plusieurs philosophies anciennes comme le bouddhisme, le yoga et autres nous transmettaient cette grande sagesse qui réside dans le cœur. La différence aujourd’hui est le fait que cette sagesse est confirmée par les recherches scientifiques d’une façon cartésienne, mesurable, technique et concrète. Ces résultats permettent à notre rationnel de comprendre et ils enlèvent les barrières et les ambiguïtés en lien avec une religion ou même le concept de l’ésotérisme.

Est-ce ésotérique de prendre un moment pour être dans la gratitude? NON, c’est cultiver une attitude de conscience pour soi, pour les autres autour de soi et pour toute notre humanité et notre planète. En fait, imaginez si toute l’humanité se réveillait le matin avec une seule pensée et une seule attitude: rendre grâce à ce qui est présent et célébrer la vie ici et maintenant!

D’ailleurs, les études de HeartMath® ont démontré que l’état de la gratitude ou l’appréciation sincère peut faciliter la guérison du corps humain et de l’esprit. L’appréciation sincère du cœur nous inspire et nous amène à ouvrir le champ des possibilités.

Alors, qu’attendez-vous pour être heureux? Ne cherchez plus, vous avez le secret d’une vie épanouie et d’une santé rayonnante à tous les niveaux. Le génie se trouve dans votre cœur!


Antoinette Layoun
Conférencière, auteure du best-seller «Les dix clés de l’amour» et fondatrice Universcité Antoinette Layoun. Créatrice de l’approche Architecture Humaine (AAH) et la communication C.O.E.U.R., thérapeute spécialisée, yogacharya (maître en yoga) et Lauréate Prix du Public pour la Paix. Elle anime plusieurs cours, ateliers ainsi que des voyages: Découvertes et mieux-être. www.antoinettelayoun.com | L'Universcité: www.antoinettelayoun.org | Facebook: universciteantoinettelayoun

• Conférences
• Yoga Chi et Méditation
• Cours et Ateliers
• Consultations privées
• Retraites et voyages: découvertes et mieux-être