Yoga, la pratique du coeur


Par Sophie Bienvenue | Paru dans Mieux-Être Édition Août 2017

Au-delà des nombreuses asanas et des pranayamas que nous connaissons dans le monde du yoga se cache un univers encore inexploré, celui de l’être intérieur. C’est la quête vers laquelle le yoga nous permet de croître en tant qu’humain pour venir réconcilier notre âme à la partie inconsciente du soi. Explorons ensemble la pratique du yoga par le cœur.

Une fois que l’on commence à intégrer le yoga de manière plus régulière dans notre vie, on réalise petit à petit les effets positifs que la pratique physique fait ressortir en nous.

Accepter ce qui est
Au quotidien, le yoga permet d’aborder des situations difficiles avec un regard neuf. La vision de notre propre vie est éclairée par une vue d’ensemble, grâce entre autres à une plus grande capacité de résilience. Malgré les embûches, les aléas de la vie et parfois la souffrance que celle-ci nous occasionne, nous arrivons à mieux entrevoir les éléments de notre environnement. La douleur physique ou émotionnelle peut se présenter à certains moments dans notre vie, mais à partir de l’instant où nous acceptons les choses qui viennent à nous, peu importe le degré de réconfort ou d’inconfort qu’elles nous procurent, nous accédons à la porte menant vers le soi. Le détenteur unique de notre vérité intérieure.

Attachement/détachement
Oublier ce qui a été sans trop anticiper ce qui sera fait partie du long cheminement que nous sommes appelés à traverser, lors des années de notre vie. L’humain étant doté d’une mémoire extraordinaire, celle-ci nous amène à concrétiser de grandes réalisations, mais peut devenir notre pire ennemi lorsque la peur, le doute et la perte de confiance nous submergent. Inconsciemment, notre mémoire nous ramène sans cesse aux situations conflictuelles du passé et peut occasionner du bavardage mental qui mine notre esprit dans l’anticipation négative de projets à venir. Le yoga permet de prendre contact avec notre vérité intérieure pour retrouver la foi en qui nous sommes. Intégrer le détachement dans notre vie requiert également de l’attachement pour soi, puisque l’un ne peut aller sans l’autre. Sans ignorer les émotions et sensations qu’une personne ou une situation nous apporte, il s’agit plutôt de diriger notre attention vers ce qui nous appartient réellement. Cette foi inébranlable en la personne que nous sommes, nous apporte une grande clairvoyance sur l’action à poser. La bonne réponse se trouvera plus facilement dans l’action à prendre plutôt que dans la réaction face à une situation ou une personne. La réaction n’étant que le fruit d’un trop grand attachement à une chose ou une autre.

Laisser parler l’âme
Notre communication reflète l’état d’esprit avec lequel nous abordons la vie et la manière dont nous souhaitons entrer en contact avec les individus qui composent cet environnement. L’utilisation de la communication non violente favorisant l’apport du «je» dans nos discussions avec autrui est une des façons d’appliquer les yamas et niyamas; composantes des 8 branches du yoga mettant en lumière les fondements de l’équilibre humain. Celui-ci propose des disciplines personnelles et des règles morales en société permettant à tout individu le pratiquant d’être en harmonie avec lui-même, ses semblables et sa communauté, tout en progressant dans son cheminement yogique. La pratique quotidienne des yamas (disciplines personnelles) permet de rester vigilant aux pensées qui traversent notre esprit et de devenir plus conscient des mots que nous utilisons lorsque nous échangeons avec les autres. À partir de cet instant, notre âme devient la vigie des paroles que nous choisissons d’utiliser avec tous les êtres qui croisent notre route. L’amour, la compassion et l’écoute deviennent alors notre boussole pour faciliter la navigation à travers les nombreuses rencontres de notre vie. C’est à ce moment que nous commençons à communiquer avec le cœur et non seulement avec le mental.

Vivre en paix
Vivre en paix avec soi-même est la clé du bonheur absolu. Le yoga est le passage nous permettant d’accéder à cette clé. Celle-ci nous mène à son tour vers notre être qui lui, nous propose une vie en symbiose avec notre écosystème. Pour parvenir à cet état de béatitude, il faut d’abord cesser de se torturer mentalement en laissant les soucis de la vie prendre trop de place dans notre esprit. Pour créer de l’espace à l’intérieur de soi, il faut commencer par se foutre la paix à soi-même. Il faut pouvoir s’accorder des moments de repos et des temps pour ne rien faire, absolument rien! Sans même essayer de méditer, puisque l’acte de méditer est en soi une action que l’on pratique consciemment pour favoriser la relaxation. Ce faisant, la période de relaxation finale en yoga, dite savasana, permet d’arriver pleinement au relâchement total. Même si le concept paraît bien simple, il prendra beaucoup de détente et de lâcher-prise pour qu’il vienne naturellement en vous. L’indulgence et la patience font aussi partie intégrante du processus.

Namasté!


Sophie Bienvenue
www.passionyogaetcie.com
sophie.b@passionyoagetcie.com

Fondatrice de Passion Yoga & cie, Sophie est entrepreneure bien-être, rédactrice, aventurière et épicurienne. Certifiée professeure de Hatha et Vinyasa yoga en Inde par Yoga Alliance. Elle enseigne le yoga sur tapis et sur planche à pagaie. En plus d’organiser des événements et des retraites découvertes à travers le globe, elle partage sa passion pour le yoga à travers une plateforme web interactive et elle met sur pied une communauté d’ambassadrices franchisées pour offrir du yoga à domicile, en entreprise et en plein air dans la province du Québec.