L'épigénétique confirme que tout est possible!


Par Imane Lahlou | Paru dans Mieux-Être Édition Octobre 2017

Nous sommes tous conscients qu’adopter de saines habitudes de vie est essentiel à notre santé et à notre mieux-être! Pourquoi avons-nous alors tant de difficulté à prendre soin de nous avec amour, douceur et bienveillance? Comment adopter de saines habitudes de vie naturellement en toute sérénité?

En effet, avons-nous besoin de démontrer les effets du stress, de l’épuisement, du manque de sommeil, de la sédentarité, d’une alimentation dévitalisée et de notre état d’esprit sur nos choix, notre comportement et notre épanouissement?

Influence de notre mode de vie sur l’expression des gènes
C’est en 1942 que le biologiste Conrad Waddington entamait l’étude des effets de l’environnement, du comportement et de l’histoire individuelle sur les gènes. L’épigénétique, nouvelle branche de la génétique, est restée en dormance pendant près d’un siècle. En effet, jusqu’à récemment, les recherches médicales reposaient sur la croyance que le patrimoine génétique était un acquis immuable et figé. S’il est vrai que les gènes ne changent pas, l’épigénétique démontre aujourd’hui que l’expression de ces mêmes gènes peut être modifiée.
Pour bien comprendre ce phénomène, imaginez que chacune des cellules du corps humain est un univers comprenant des spirales d’ADN. La longueur totale de ces spirales représente 300 000 fois la distance entre la terre et la lune. Notre corps est comme une galaxie dans laquelle l’ADN est le messager portant les gènes dotés de la codification, la signature permettant la synthèse d’une ou de plusieurs protéines dans l’organisme. Environ le quart de ces gènes étaient dits codants et le reste semblait, selon les croyances de l’époque, silencieuses, inutiles et n’ayant donc aucun impact sur notre santé et notre mieux-être (Junk NDA). Les dernières recherches en épigénétique révèlent que les gènes agissent comme des interrupteurs pouvant être maintenus en position ouverte, semi-ouverte ou fermée. Cette modification est induite par une réaction biochimique de l’ADN (Ex. remplacement d’un atome d’hydrogène par un groupe – CH3 sur des bases azotées appelé réaction de méthylation).

Quand on connaît le rôle majeur des gènes sur notre santé, imaginez alors les infinies possibilités! L’épigénétique démontre aujourd’hui que l’environnement, notre mode de vie et notre état d’esprit peuvent activer ou garder silencieux des gènes responsables de maladies. Une hérédité désastreuse et une histoire douloureuse ne sont pas suffisantes pour dessiner notre vie! Nous avons tous les jours la possibilité de créer une nouvelle toile en choisissant de nous aimer et de nous respecter et en adoptant de saines habitudes de vie.

Ensoleillez notre vie!
Nous nous sentons comblés lorsque nos proches et nos amis sont aimants et bienveillants. Même un petit mot gentil exprimé par un inconnu dans le supermarché peut parfois être le catalyseur d’un sourire et d’un changement d’attitude. Pourquoi avons-nous alors tant de difficulté à apporter des changements sains dans notre quotidien? Nous sommes souvent conscients de ce qui nous ferait du bien. Nous avons même une imagination débordante qui construit des scénarios ou tout semble parfait: le corps, la vie amoureuse, la famille, les amis, le travail, etc. Comment accéder à cette perfection? La réponse commence souvent par: «je dois», «il faut», «ce n’est pas correct de», etc. Dans bien des cas, vivre heureux et en santé semble être une succession de contrôle, d’obligation, de privation et de frustration. Les théories, approches et techniques se multiplient créant une effervescence, éveillant l’espoir, stimulant parfois même la recherche de performance et se terminant souvent par un manque de motivation, de la culpabilité et des déceptions.

Je compare souvent la santé, le bonheur et le mieux-être à un soleil! Chaque rayon représente une dimension de notre vie. Nous avons en commun la respiration, l’hydratation, l’alimentation, le mouvement, le sommeil et le repos, la famille, les amis, la vie amoureuse, le milieu professionnel, les passions, les loisirs. Nous pouvons par la suite ajouter des rayons essentiels à notre propre équilibre tels que le silence, la joie, la paix, la liberté, le plaisir, la douceur, etc. Pour développer de saines habitudes de vie, il est essentiel de garder une vision globale de notre désir profond d’être en harmonie avec soi et les autres, d’emprunter une voie parsemée de douceur et de bienveillance et d’apporter les changements pas à pas un jour à la fois.

Par où commencer? Développer une relation intime avec soi est définitivement le point de départ. Qui suis-je et quel est donc le sens de ma vie? Quelles sont les conditions physiques, émotions, pensées ou croyances qui suscitent ce besoin viscéral d’approbation et de reconnaissance? Pourquoi ai-je mis de côté la marche, la danse, le dessin ou la musique pourtant si importante pour ma joie de vivre? Je suis un grand voyageur et j’attends ma retraite avant d’explorer le monde? Je suis fatigué à la fin de la journée et je plonge dans le sac de chips en espérant trouver du réconfort, vaincre la solitude ou la tristesse qui m’habitent? Ralentir, observer et ressentir avant d’agir nous aide à être de plus en plus conscient de ce qui nous anime réellement. Développer de saines habitudes de vie est alors stimulé par un élan intérieur qui prend forme dans des actions et des comportements de plus en plus cohérents avec nos intentions.

L’exemple de l’alimentation est intéressant dans la mesure où nous sommes confrontés à des centaines d’approches: végétarien, végétalien, hypotoxique, groupe sanguin, etc. Cette complexité nous amène à tisser une relation de plus en plus analytique avec le contenu de notre assiette. Revenons à la simplicité en choisissant des aliments frais et non transformés, en privilégiant les produits locaux et biologiques, en prenant le temps de cuisiner, de savourer et de partager et en écoutant les sensations de notre corps et les vibrations de notre être. Nous sommes alors en mesure d’écarter naturellement les aliments qui nuisent à la digestion, aux articulations, à l’immunité ou au système nerveux. Soyons conscients que si l’alimentation peut nous procurer du plaisir, de l’énergie et les nutriments fondamentaux pour la régénération du corps, elle ne peut en aucun cas remplacer l’amour, la joie et la paix que nous recherchons tous intérieurement. Si on revient à l’image du soleil, on réalise que c’est en prenant soin de l’ensemble des rayons que nous sommes en mesure d’ancrer de nouvelles habitudes saines et vivifiantes en toute sérénité.

Prendre soin de soi avec amour et présence
Si nous avons aujourd’hui tant de difficulté à apporter des changements dans notre quotidien en dépit des informations, des connaissances, des techniques et des outils qui sont à notre portée, c’est peut-être parce que nous avons oublié l’élément fondamental qui éveille le désir de prendre soin de soi avec tendresse et bienveillance. L’amour est sans aucun doute l’énergie essentielle pour donner naissance en douceur à de saines habitudes de vie. La présence attentive est la matrice qui permet de créer cet espace de rencontre avec la magie de la vie, l’amour et naturellement la paix et la joie.


Imane Lahlou, N.D., MSc., Ph.D.
Dre en science des aliments, Maitrise en génie chimique et Naturopathe
Directrice, Expérience santé globale au Monastère des Augustines
Auteure de La voie de l’équilibre, Éditions Le Dauphin Blanc