Le rhume... c'est tellement 2016!


Par Loïc Ternisien | Paru dans Mieux-Être Édition Décembre 2017

Gorge qui gratte, nez qui coule, sensation de fatigue... Vite! c’est le moment d’agir! Découvrez des astuces naturelles pour prévenir et calmer les maux d’automne.

Ainsi, ne laissez pas le rhume ou la grippe avoir raison de vous! Les maladies automnales (et hivernales) sont un fléau qui revient chaque année, ce n’est pas une fatalité!

Pourquoi tombez-vous malade?
Dans la culture et la médecine occidentale, nous avons tendance à regarder la maladie comme des symptômes à soulager d’urgence, car ils nous nuisent. Autrement dit, nous nous attaquons aux conséquences plutôt que de regarder la cause. En naturopathie, le travail réalisé est plus global et considère le corps dans son ensemble afin de comprendre le déséquilibre. De cette manière, on donne au corps les outils pour combattre lui-même efficacement les microorganismes pathogènes.
Tous les jours, nous rencontrons des millions de virus et de bactéries. Pourtant, nous ne tombons pas tout le temps malades (et heureusement)! Notre corps possède une armée pour se défendre: le système immunitaire. Pour pouvoir nous défendre, cette armée doit être en pleine forme, bien nourrie et entraînée, c’est sur cela qu’il est nécessaire de travailler.

Le corps est un équilibriste
Le corps humain est une formidable machine dotée de nombreux mécanismes lui permettant de rester en équilibre (homéostasie). ­Imaginez-le comme un funambule qui penche, tantôt d’un côté, tantôt de l’autre. Lorsque le poids de l’agression le fait trop pencher d’un côté et qu’il n’est pas capable de compenser ce déséquilibre, la maladie arrive.

C’est la capacité d’un corps à rester en équilibre qui explique pourquoi plusieurs personnes, au contact d’un même agent pathogène, ne tombent pas malades.

Huiles essentielles pour soulager les symptômes du rhume
De nombreuses huiles essentielles peuvent aider à soulager les symptômes du rhume. L’important est d’apprendre à cibler les besoins (mal de tête, nez bouché, etc.…). Les huiles essentielles sont des concentrés de principes actifs, vous obtiendrez donc d’excellents résultats si vous choisissez les huiles adaptées à vos symptômes!

Vous pouvez les choisir décongestionnantes, antiseptiques, antibactériennes, antivirales, antifongiques, immunostimulantes, etc.

Facteurs pouvant influencer le système immunitaire
- Le stress
- L’alimentation
- L’activité physique
- L’hygiène
- Le sommeil

Sinusite
• 25 gouttes de melaleuca alternifolia (tea-tree)
• 25 gouttes d’eucalyptus globulus
• 25 gouttes de cinnamomum camphora cineoliferum (ravintsara)
• 15 gouttes mentha x piperita (menthe poivrée)

Suggestion d’utilisation
• Appliquer 2 gouttes du mélange pur, 4 fois par jour, en onction sur le front.
• 2 gouttes du même mélange sur un sucre à sucer, 2 fois par jour.

Précautions: Cette recommandation est adaptée à tous les adultes sains, mais pas aux femmes enceintes ni aux enfants.

Toux grasse
• 12 gouttes de chamaemelum nobile (camomille noble)
• 13 gouttes de laurius nobilis (laurier noble)
• 35 gouttes de cinnamomum camphora cineoliferum (ravintsara)
• 70 gouttes d’huile végétale

Suggestion d’utilisation
• Appliquer 5 gouttes en massage sur le thorax et le haut du dos.

Précautions: Cette recommandation est adaptée à tous les adultes sains, mais pas aux femmes enceintes ni aux enfants.


3 incontournables pour contrer les maux d'hiver
1. L’huile essentielle de ravintsara (cinnamomum camphora cineoliferum)
L’huile essentielle de ravintsara est reconnue pour ses propriétés stimulantes immunitaires, anti-infectieuses et expectorantes. On l’utilisera sur les infections des voies respiratoires.

Comment l’utiliser?
• Décongestionner: Versez de l’eau chaude dans un bol, dans lequel on dépose une seule goutte d’huile essentielle. Posez une serviette sur la tête et respirez pendant trois à cinq minutes les vapeurs. Faites attention à ne pas ouvrir les yeux!
• En préventions: Posez deux gouttes d’huile essentielle de ravintsara sous la plante des pieds le matin et le soir (dès l’âge de 8 ans).
• En diffusion: Si vous avez un diffuseur, elle sera idéale pour désinfecter l’air ambiant.

2. La menthe poivrée (mentha x piperita)
Anti-nauséeuse, digestive et antalgique, l’usage de l’huile essentielle de menthe poivrée est reconnu par la Commission E et l’ESCOP pour le soulagement de la toux et du rhume.

Comment l’utiliser?
• Décongestionner et soulager: Incorporer 2 gouttes de cette huile à un bol d’eau chaude. Couvrez-vous la tête avec une serviette et inhalez les vapeurs de la préparation. Répétez l’opération jusqu’à trois fois par jour. Faites attention à ne pas ouvrir les yeux!

Précautions: Utilisation strictement interdite pendant la grossesse, l’allaitement ainsi que chez les bébés de moins de 30 mois.

3. Le niaouli (melaleuca quinquinervia)
L’huile essentielle de niaouli est reconnue pour ses actions stimulantes sur le système immunitaire, ses propriétés anti-infectieuse, expectorante et anti-infectieuse.

Comment l’utiliser?
• Infections respiratoires: 3 gouttes, 3 fois par jour, par voie orale.
• Trachéite: 1 goutte dans une cuillérée de miel, 3 fois par jour.

Précautions: Peut causer de rares irritations cutanées employées à l’état pur. Interdite chez les femmes enceintes de moins de 5 mois et chez l’enfant de moins de 4 ans, sans la supervision d’un professionnel.


Ne négligez pas l’alimentation!
Saviez-vous que certains aliments peuvent accentuer des symptômes du rhume alors que d’autres peuvent les atténuer? Pour aider le corps à revenir rapidement à l’équilibre, il est important d’éviter les aliments qui vont aller à l’encontre du processus de guérison (aliments qui augmentent le mucus par exemple en cas de sinusite!). Ainsi, évitez le sucre, les produits laitiers, certaines céréales. Privilégier l’ail cru, les légumes et… le raifort!


Loïc Ternisien
Naturopathe N.D. expert en aromathérapie
 438.228.4494  •  www.loicternisien.com

NOTE :
Les huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution, surtout chez les personnes à risque (enfant, femme enceinte, allaitante, pathologies particulières, prise de médicaments). Si vous avez des doutes, renseignez-vous avec un naturopathe spécialisé en aromathérapie.