Choisir ou ne pas choisir... là est la question


Par Natacha Imbeault | Paru dans Mieux-Être, édition Février 2018

Nous vivons tous un jour une croisée des chemins, un moment d’indécision ou nous devons faire des choix. Dans certains cas, nous demeurons paralysés dans notre mouvement intérieur et extérieur et, dans d’autres cas, nous vivons l’instant avec une excitation dans le ventre, le pressentiment qu’une grande aventure est à notre portée.

Ce stress des passages, lorsqu’il est vécu sans trop de résistance et que l’on apprend à aller de l’avant avec fluidité, s’avère sain pour tout notre être. Il nous fortifie et nous aide à rebondir de plus en plus facilement, avec confiance. Mais lorsqu’il y a résistance trop longtemps, s’installe alors un conflit de direction. Ça tire d’un côté, on doute, et voilà que ça tire de l’autre côté. Si cette situation dure trop longtemps, diverses tensions dans le corps se manifesteront et nous affecteront tant physiologiquement que psychologiquement.

Parfois, par peur de nous tromper, nous évitons de choisir et nous finissons par nous tromper de toute façon en nous emprisonnant dans le statu quo lié au non-choix. On croit peut-être que de ne pas choisir est la solution, mais est-ce réellement le cas?

Des herbes pour mieux agir
Ces plantes médicinales, utilisées seules ou en mélange à raison de 10 ml de plantes par 250 ml d’eau chaude, infusées 10 à 15 ­minutes, apporteront calme et centration pour aider à faire des choix de façon plus sereine. On parle entre autres de l’avoine fleurie, de la mélisse, du romarin, de la menthe poivrée, de la scutellaire, de la cataire, des pétales de rose et de la lavande.

Consommées en élixirs, ces plantes aideront également à mieux traverser ces instants d’indécision.
• Arnica (Arnica montana). Elle active tous les processus de guérison en éveillant le désir de se tourner vers soi et d’opérer sa propre guérison.

• Chicorée (Cichorium intybus). Elle libère du stress et des tensions de toute sorte, supporte le système nerveux, donnant accès à un excellent flot d’énergie vitale sans nervosité.

• Impatiente (Impatiens spp.). Elle augmente l’adaptabilité et la souplesse en temps de grands changements.

• Lin bleu (Linum perenne). Il est très ­calmant et apaisant. Il libère toutes les tensions et tous les stress. Il apporte légèreté, équilibre et un profond sentiment de liberté. La joie d’être soi est accrue. Il crée une aura de sérénité et tout s’accomplit dans une sorte de fluidité et de facilité heureuse.

L’heure des choix
Je vous propose d’essayer un petit exercice qui se fait en quelques étapes. Je l’appelle l’exercice de la boussole intérieure. Il s’agit d’un exercice d’enracinement et de centration propice au calme intérieur.

Première étape
• Inspirez et expirez profondément trois fois, ensuite continuez de bien respirer durant tout le processus.

• Imaginez que votre colonne vertébrale se prolonge pour atteindre le cœur de la terre, comme une immense racine. Vos jambes sont également comme deux grosses racines. Vous êtes relié à la terre, vous pouvez, par ces racines, laisser aller ce qui ne vous est plus utile et ensuite vous remplir, vous nourrir de ce dont vous avez besoin.

• Visualisez ensuite que votre énergie et vos pensées, qui sont partout autour de vous et éparpillées, reviennent en vous au niveau du cœur. Laissez votre cœur harmoniser le tout.

• Maintenant que vous êtes bien enraciné et centré, élevez-vous vers le ciel et offrez à l’univers ce qui doit l’être, ce que vous êtes et remplissez-vous de ce que l’univers a à vous offrir.

• Revenez en votre cœur et déposez toute cette énergie dans votre ventre juste sous le nombril.

• Laissez la vie circuler librement en vous et remercier pour les défis et cadeaux de votre vie.

• Inspirez et expirez profondément encore quelques fois.

Deuxième étape: questions et observations du ressenti
• Prenez contact avec votre plexus solaire, juste un peu plus bas que la jonction des côtes et du cœur. Prenez le temps de ressentir* comment vous vous sentez à cet endroit.

• Pensez à vos choix, et choisissez celui qui vous paraît le mieux. Imaginez-vous aller dans cette direction. Comment vous sentez-vous de façon globale et au niveau du plexus? Mettez cette première option (image) de côté.

• Choisissez une autre option, imaginez-la et prenez le temps de ressentir comment vous vous sentez. Si vous avez plus de deux options, répéter l’exercice avec chacune de celle-ci.

• Comparez ensuite votre ressenti, laquelle des options que vous avez imaginées vous apporte un dégagement, voire un soulagement, de la légèreté ou de la joie? C’est la voix à choisir! 

Si aucune des options ne semble être mieux que les autres, c’est probablement qu’il y a une autre avenue à laquelle vous n’avez pas encore pensée ou n’avez pas encore évaluée. Continuez de réfléchir et d’explorer de nouvelles pistes avant de prendre une décision finale et répéter l’exercice de la boussole quand d’autres options se présenteront à votre esprit.

J’utilise cet exercice de la boussole intérieure depuis plus de 30 ans et elle ne m’a jamais trompée. En fait, les quelques regrets que je porte sont liés aux fois où je n’ai pas suivi la voix qui semblait la plus légère. Notez qu’il est intéressant de «s’entraîner» à faire cet exercice dans des moments plus sereins pour des décisions de vie plus simples. Ainsi, lors de situations intenses, notre entraînement nous portera plus facilement vers les bons choix. Car la raison n’a pas toujours raison!


Natacha Imbeault
Hta (Herboriste thérapeute accréditée). Auteure, conférencière, thérapeute multidisciplinaire et directrice de l’Herbothèque, un institut qui offre des formations en santé naturelle (herboristerie, aromathérapie, naturopathie, reiki, etc.). Services en personne et par correspondance, partout dans la francophonie depuis 1994.
www.herbotheque.com  •  819 326-4516