L'importance d'avoir des buts


Par Lise Bourbeau | Paru dans Mieux-Être Édition Avril 2018

Saviez-vous qu’avoir des buts est placé tout en haut de la pyramide des besoins de l’humain? Cette pyramide, ou hiérarchie des besoins, a été créée par le psychologue Abraham Maslow il y a plus de cinquante ans et elle est utilisée par de nombreux psychologues encore aujourd’hui. Dr Maslow ne s’intéressait donc pas seulement à l’aspect psychologique des gens, mais aussi à l’aspect spirituel.

La hiérarchie des besoins est généralement représentée comme une pyramide qui distingue cinq niveaux, de la base au sommet:

  1. À la base, les besoins d’ordre physiologiques tels que respirer, boire, manger, se reposer, etc.
  2. Ensuite, les besoins de sécurité et de protection tels qu’avoir un toit sur la tête, un revenu qui assure notre lendemain ainsi qu’une stabilité psychologique.  
  3. Puis viennent les besoins d’appartenance – plus d’ordre social – tels que faire partie d’une famille, d’un groupe, d’une tribu, avoir un conjoint, se sentir aimé.
  4.  Ensuite arrivent les besoins d’estime de soi qui remplissent nos besoins psychologiques, tels qu’être bien avec soi-même, se faire des compliments, pouvoir se regarder dans le miroir le matin, se respecter.
  5. Enfin, apparaissent au sommet de la ­hiérarchie les besoins d’autoaccomplissement ou d'autoactualisation, tels que se réaliser soi-même à travers une œuvre, un engagement, un projet qui remplissent nos besoins spirituels.

Comme vous voyez, ce psychologue a très bien discerné les besoins selon une hiérarchie. Il précise qu’il est impossible de s’engager dans une démarche de développement personnel si nos besoins de base (les 2 premiers niveaux) ne sont pas comblés.

Dr Maslow a reconnu que lorsque les besoins élémentaires (­physiologiques et de sécurité) sont satisfaits, la personne cherche alors à satisfaire les besoins d’ordre supérieur de façon à se réaliser à travers une œuvre, un projet, enfin tout ce qui peut être motivant pour elle.

Et vous? Quels sont vos buts?
Si je vous donnais trois minutes pour écrire vos buts à court terme (d’ici un an), à moyen terme (d’ici 5 ans) et à long terme (plus tard dans votre vie), en seriez-vous capable?

Demandons-nous d’abord ce qu’est un but. C’est un objectif que l’on se propose d’atteindre, auquel on tente de parvenir. C’est quelque chose de concret, de mesurable, de vérifiable et d’atteignable. Un but est du domaine matériel – AVOIR et FAIRE. Il doit nous aider au plan spirituel, c’est-à-dire répondre à un besoin de notre ÊTRE, de notre âme, par exemple être bien, être heureux, être créatif, être énergisé, etc.

Quel que soit le but qui vous habite aujourd’hui, est-ce que l’idée de l’atteindre un jour vous enthousiasme? Les buts à court terme peuvent être: un voyage, apprendre une langue, obtenir un diplôme, atteindre un poids confortable pour votre corps, changer votre mobilier de salon, mettre de l’ordre dans vos papiers, etc.

Ce qui est important, c’est de demeurer en contact avec le bonheur que vous vivrez au moment d’atteindre votre but. Pour y arriver, je vous recommande fortement de planifier à quel moment vous croyez pouvoir y arriver.

Faire fi des imprévus
Étant une personne qui a toujours eu de nombreux buts dans ma vie, je vous conseille cependant d’être réaliste. Une fois que vous avez décidé quand vous aimeriez que votre but soit réalisé, prenez le temps de bien vérifier quelles sont les différentes étapes et notez précisément dans votre agenda quand vous croyez pouvoir les atteindre. Il est aussi important de ne pas planifier le tout de façon trop serrée, car vous savez comme moi qu’il arrive fréquemment des imprévus dans la vie.

Il se peut donc que vous deviez repousser certaines dates. Surtout, ne vous en voulez pas, ne vous sentez pas coupable et continuez à visualiser comment vous vous sentirez au moment où ce but sera atteint. Le plus important n’est pas nécessairement d’avoir atteint votre but, mais surtout le bonheur de vous dépasser, d’apprendre de nouvelles choses, de découvrir de nouveaux talents tout au long du processus.

Prenons l’exemple d’une personne qui part de Paris en voiture pour se rendre à Rome. Elle se fixe un itinéraire, ainsi que les arrêts qu’elle veut faire et le moment où elle veut arriver à Rome. Il est fort probable qu’il y ait des ralentissements pour diverses raisons. Si cette personne s’en veut ou en veut aux causes des ralentissements et qu’elle est de mauvaise humeur pendant le trajet, son voyage sera très désagréable. Pourquoi ne pas profiter des changements en cours de route pour découvrir des choses non planifiées? Le bonheur anticipé durerait beaucoup plus longtemps ainsi.

Il est aussi possible de changer vos objectifs en cours de route. Il peut se manifester des situations ou des personnes vous aident à découvrir qu’un autre but répondrait davantage à vos besoins.

Peu importe, ce que vous voulez, l’important, c’est de toujours avoir quelque chose qui vous motive dans la vie. Cela vous aidera à vivre une vie beaucoup plus excitante, plus intéressante et surtout à devenir créatifs, à vous dépasser pour finalement vous sentir très fier de vous-même. Voilà ce qu’est l’autoaccomplissement ou l’autoactualisation.


Se donner des buts
Aide-mémoire

  1. Commencez par écrire un but à court terme (d’ici un an).
  2. Notez bien ce que vous voulez AVOIR ou FAIRE.
  3. Maintenant, trouvez ce que l’atteinte de ce but vous aidera à ÊTRE.
  4. Ressentez à l’intérieur de vous si le tout vous enthousiasme.
  5. À quelle date voulez-vous atteindre ce but?
  6. Notez dans votre agenda les différentes étapes pour y arriver et les dates reliées pour chacune.
  7. Vérifiez en cours de route si cet objectif vous stimule toujours autant.

Si vous voulez, refaites la même chose pour un but à moyen terme (d’ici 5 ans) et ensuite à long terme (plus tard dans votre vie).


Lise Bourbeau
École Écoute Ton Corps
Fondatrice et auteure de 25 livres
www.ecoutetoncorps.com