Sur la voie quantique


Antoinette Layoun | Paru dans Mieux-Être, Édition Octobre 2018

À la fin de l’été, saison lors de laquelle la lumière est à son apogée, la roue du temps suit son cours, et l’automne approche doucement. Nous commençons à ressentir les effets des jours qui raccourcissent. Nous devenons de plus en plus en plus témoins de l’ombre qui l’emporte sur la lumière. C’est la période pour rendre grâce aux récoltes et aux fruits de nos labeurs. Oui, avec le passage de l’équinoxe, l’automne, qui se profile à l’horizon, amène un changement de rythme tout naturel!

Étape 1: Acceptez le cycle et les passages
La saison de l’automne a un effet sur notre rythme et notre énergie. Contrairement à l’énergie du printemps et de l’été, son énergie est descendante et nous invite à la douceur pour s’installer «chez soi». Tout ce qui est autour de nous dans cette période nous invite à nous recentrer dans notre «foyer intérieur».

Le terme «équinoxe» vient du latin aequinoctium, qui relie aequius (égal) et nox (nuit). Avec l’équinoxe d’automne, nous retrouvons l’équilibre entre la durée du jour et celle de la nuit, et aussi entre le haut (le monde des vivants) et le bas (le monde des morts). L’équinoxe d’automne est associé à l’élément eau, qui symbolise le psychisme: les eaux de l’inconscient qui nous ramènent dans la profondeur de l’affectivité et des émotions lors des grands passages.

Sur la voie quantique, l’équinoxe nous invite à accepter notre lumière, sans renier notre ombre. C’est le moment idéal pour nous déposer, pour reconnaître, réunir et harmoniser toutes les dimensions de notre être. C’est l’environnement nécessaire pour nous initier à traverser les nuits sombres, à percer les couches du subconscient et à descendre dans ses abysses. C’est une invitation à attendre paisiblement dans le silence propice à la méditation, tout comme la graine tombée en terre à l’automne et qui commence à germer en se décomposant dans l’ombre.

Étape 2: Offrez-vous le temps de méditer et de nettoyer votre subconscient
Durant cette période, prenez le temps d’aller marcher dans la nature. C’est un environnement exceptionnel qui incite à l’intériorisation. Avec le changement des couleurs et les odeurs de l’automne, tout nous invite à cette rencontre avec notre âme. C’est aussi l’occasion de laisser aller ce qui nous limite, nous retient à un passé qui n’est plus. C’est une période qui nous pousse à faire du ménage dans notre vie et à changer les vieilles habitudes. C’est le temps du changement et de l’équilibre.

En nous incitant à quitter l’action extérieure et à se déposer intérieurement, la méditation est une pratique qui nous amène à transcender (ou dépasser) les turbulences de la pensée. C’est comme un «nettoyeur à pression» pour l’âme: la méditation déloge la saleté et la crasse accumulées dans notre conscience, révélant le champ non contaminé de la présence pure. À mesure que l’esprit se pose, lorsque notre attention se dirige vers des niveaux plus calmes de la conscience, les «bandes» subconscientes que nous jouons en boucle depuis des années perdent de leur emprise. Tout comme les feuilles de l’automne qui tombent, nous voilà prêt à laisser aller, maintenant, certaines des croyances qui nous retiennent.

Étape 3: Reconnaissez votre esprit libre et inconditionné
«Toute petite, je connaissais un monde qui était parfait. Il était le reflet de mon âme et il portait le secret de mon potentiel. Je savais que j’étais unique, un être extraordinaire, et que je vivais pour évoluer et pour m’actualiser. J’entendais l’appel de l’intérieur. J’avais une vision!»1 Ce passage illustre bien comment, à notre naissance, notre esprit est inconditionné, fertile et expansif. Mais que se passe-t-il donc par la suite?

Dans son livre La biologie des croyances, Bruce Lipton explique que chez les enfants de deux à six ans, le développement neurologique est caractérisé par une activité des ondes cérébrales de 4 à 8 Hz (cycle par seconde), connue sous le nom de rythme thêta. Le cerveau, alors dans un état hautement suggestible et programmable, absorbe tout, sans passer par les filtres du raisonnement. Quelle que soit la qualité de leur contenu, les informations ainsi stockées forgent la vision du monde: les croyances et les concepts deviennent alors des programmes dans le «disque dur» du subconscient.

Grâce à la pratique régulière de la méditation, on parvient à la connaissance de soi, qui est la porte d’entrée pour nous dégager de notre identification à nos schémas mentaux et, ainsi, pour pouvoir retrouver de plus en plus l’esprit inconditionné de notre essence première.

Étape 4: Entrez dans la conscience de l’espace et agissez sur le subconscient
L’automne nous porte à ralentir le rythme et, par le fait même, à observer davantage les espaces dans notre environnement et notre propre conscience. Eckhart Tolle appelle cela la «conscience de l’espace». En nous déposant dans la présence, ici et maintenant, nous devenons ce témoin libre de jugement ou d’évaluation… Par la présence et l’observation, nous pouvons traverser les couches de notre esprit, comme les couches d’un oignon, en observant nos constructions mentales.

Chaque fois que nous devenons un témoin qui observe et fait briller la lumière de notre conscience, même dans la profondeur de l’ombre, nous ramenons une partie de cette expansivité avec nous dans notre conscience. En nous aidant ainsi à libérer spontanément ces schémas mentaux qui ne nous servent plus, nous cessons de réagir automatiquement à un déclencheur ou à un stimulus extérieur.

Nous prenons conscience et nous choisissons de désinstaller et de remplacer ce qui n’est pas en équilibre et nourrissant. Nous nous dirigeons, tout comme l’équinoxe de l’automne, vers l’équilibre entre l’ombre et la lumière.

Étape 5: Plantez une graine d’intention dans votre âme
L’automne nous offre cette occasion de commencer les vendanges et le travail de la terre avant l’hiver. N’est-il pas vrai que c’est à cette période qu’il faut planter les arbres pour leur faire prendre racine? C’est donc le moment idéal pour planter nos idées afin qu’elles aussi puissent germer, en laissant place à l’introspection au fond de nous-même, pour faire régner la lumière. En agissant sur le subconscient avec nos travers et nos défauts, nous réalisons que c’est là que résident les possibilités de changements et de transcendance de soi.

La méditation est un outil puissant qui nous permet d’aller au-delà de nos croyances limitantes. Pratiquée régulièrement, elle nous aide à ouvrir la porte à un monde sans limites. Tout ce qui arrive dans l’univers commence par une intention. L’intention est le point de départ de chaque rêve. L’intention est le pouvoir créateur qui répond à tous nos besoins pour que nous puissions nous créer et manifester notre vie.

Tout comme une graine, avec l’intention, nous plantons une impulsion dirigée vers ce que nous voulons créer. Avec la méditation, nous préparons le terrain. C’est lorsque nous libérons nos intentions dans la profondeur de notre conscience qu’elles peuvent grandir et s’épanouir. Avec notre intention et la concentration, nous pouvons réécrire nos croyances stockées profondément dans notre subconscient. C’est le moment de rêver et de diriger notre attention sur ce que nous voulons dans notre vie.

Sur la voie quantique, nous faisons cette traversée initiatique… Au fond de l’ombre, nous rencontrons la lumière qui nous guidera à travers l’hiver… vers le réveil de notre Être régénéré, un esprit fertile où le monde de la création est dans sa pleine potentialité!


Antoinette Layoun
Antoinette Layoun est conférencière, auteure du best-seller Les dix clés de l’amour et fondatrice de Universcité Antoinette Layoun. Elle est thérapeute spécialisée, yogacharya (maître en yoga) et lauréate du Prix du Public pour la Paix. Elle est formatrice certifiée de l’institut HeartMath®.
www.antoinettelayoun.org
www.antoinettelayoun.com

Référence
1 Extrait de mon livre Les dix clés de l’amour.