Quand la douleur paralyse


Par Marie-France Lesieur | Paru dans Mieux-Être, Édition Avril 2019

Lorsque les douleurs surgissent, il existe des moyens naturels tout aussi efficaces que les médicaments pour vous soulager. Voici quelques pistes de solution.

Vivre ou survivre
Qu'il s’agisse d’une douleur aiguë causée par un faux mouvement, une chute ou un accident banal, d’une douleur chronique causée par une maladie dégénérative, comme l’arthrite ou l’arthrose, ou encore par un accident sérieux, le résultat est le même: la vie s’en trouve impactée. On ressent de la douleur, et les banales tâches quotidiennes deviennent un fardeau et une source d’anxiété.

Cette douleur peut nous inciter à ne plus pratiquer d’activités de plein air. Elle peut nous contraindre à demeurer simple spectateur à un match de soccer amical. Elle peut aussi faire en sorte que l’on hésite à accepter une promotion impliquant des déplacements. Bref, chaque décision est prise en fonction de la question suivante: «-Ma douleur sera-t-elle aggravée par cette activité?»

Malgré l’inconfort, voire la souffrance, il ne faut pas interrompre toutes ses activités physiques. Ne pas bouger du tout pourrait nuire davantage aux articulations. On devrait plutôt pratiquer des exercices doux, en piscine par exemple. Le yoga pourrait aussi s’avérer très bénéfique, puisqu’il propose des étirements profonds, bons pour les muscles et les articulations.

Pour traiter la douleur et ralentir le processus dégénératif articulaire, il existe sur le marché des produits susceptibles de rendre les activités quotidiennes plus accessibles et plus agréables. Pour faire le bon choix, il faut être vigilant et suivre certains critères de qualité et d’efficacité. Voici quelques éléments à considérer pour vous assurer qu’un produit vous conviendra vraiment.

Le collagène
On dit du collagène qu’il est la «colle» des tissus; la bonne santé de la peau, des os, des articulations, des ongles, des cheveux et des dents est notamment le fruit d’une fabrication adéquate de collagène par l’organisme. Vient un temps – dès la trentaine – où le corps fabrique naturellement moins de collagène. C’est à ce moment que le risque de blessures et de douleurs augmente. L’alimentation joue un rôle important dans la santé articulaire. Entre autres, on doit opter pour une alimentation alcaline, riche en fruits et légumes ainsi qu’en grains entiers. Les bons gras de qualité auront aussi une place de choix pour assurer un contrôle des processus inflammatoires internes du corps. Pour prévenir la dégénérescence articulaire, il est intéressant de prendre un supplément de collagène de qualité et fortement hydrolysé, ce qui permettra une bonne assimilation. Certaines compagnies ajoutent de la vitamine C, puisqu’il s’agit d’une vitamine importante dans l’assimilation et la production de collagène. Pour assurer un dosage thérapeutique de collagène – au minimum 5000 mg par jour –, on évitera les formules encapsulées en privilégiant plutôt celles sous forme liquide. La formule liquide facilite la digestion et l’assimilation du produit.

En plus de prévenir les blessures et le vieillissement prématuré des articulations, prendre du collagène est une véritable cure de jouvence. L’élasticité de la peau, la diminution de l’apparence des ridules et la clarté du teint sont des effets obtenus lorsqu’on prend régulièrement du collagène. Ce sera donc votre petit secret pour une peau en santé et d’apparence plus jeune! Le collagène est un produit de source animale, mais sachez qu’il existe une option végane: la silice, naturellement présente dans la nature sous forme minérale. Cet élément est, de plus, essentiel à la santé cardiovasculaire et pulmonaire. Une formule ionique assurera une assimilation optimale.

Les anti-inflammatoires et analgésiques naturels
Lorsque la douleur est au centre des préoccupations, il est primordial de se munir de bons anti-inflammatoires pour favoriser la récupération et la guérison. Tout le monde est au fait de ce qu’est la glucosamine. Il a été démontré que le sulfate de glucosamine est plus efficace contre la douleur que l’acétaminophène (Tylenol) et qu’il est même aussi efficace que les corticostéroïdes. Pour ce faire, il faut s’assurer de consommer au moins 1500 mg de sulfate de glucosamine par jour.

Il existe dans les commerces d’aliments naturels plusieurs solutions de remplacement à Tylenol et à Advil pour traiter la douleur tout aussi efficacement. Renseignez-vous, entre autres, sur la griffe du diable, la chondroïtine, le MSM ou encore certains minéraux, comme le magnésium. Certaines compagnies ajoutent même de la glucosamine et des anti-inflammatoires à leurs suppléments de collagène. Ce genre de formule complète est très efficace, puisqu’elle agit rapidement sur la douleur tout en favorisant la guérison ainsi que la reconstruction des articulations.

Dans la même veine, mentionnons aussi le curcuma, dont la réputation n’est plus à faire en ce qui a trait à son pouvoir anti-inflammatoire et antioxydant. Ce rhizome originaire de l’Inde est efficace non seulement dans le traitement de l’arthrite ou de l’arthrose, mais aussi dans le soulagement des douleurs musculaires et articulaires liées aux affections rhumatoïdes. Cette épice mérite donc d’être ajoutée quotidiennement à vos recettes. Des préparations liquides de curcuma sont offertes dans les magasins d’aliments naturels pour rendre la prise plus thérapeutique. La quantité recommandée est de 1000 mg par jour.

L’application topique antidouleur
Lorsqu’on a fait du sport et que nos muscles sont endoloris, il est bon de masser la zone sensible avec des huiles essentielles. Ces dernières sont de loin les championnes en ce qui concerne la gestion de la douleur. Certaines huiles essentielles, comme celle provenant de la gaulthérie – mieux connue sous le nom de thé des bois – contient jusqu’à 90% de salicylate de méthyle. Le camphre, le menthol, l’eucalyptus citronné et le clou de girofle sont d’autres exemples d’huiles essentielles anti-inflammatoires qui ont une action efficace contre la douleur et favorisent la relaxation musculaire.

Un régime de vie adéquat ainsi que la prise de suppléments de qualité peuvent faire toute la différence chez ceux qui doivent malheureusement composer avec la douleur, qu’elle soit passagère ou chronique. Renseignez-vous dans les magasins d’aliments naturels. Comme il existe plusieurs options, votre conseiller en santé saura vous diriger vers la formule la plus adéquate pour votre problème articulaire.


Marie-France Lesieur
Naturopathe et représentante des ventes chez Land Art

www.landart.ca  •  Facebook : LandArtCanada