La méthode Hakomi : la découverte de soi assistée


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
La méthode Hakomi : la découverte de soi assistée

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

La méthode Hakomi : la découverte de soi assistée

À l'aide d'un thérapeute qui crée une ambiance de sécurité et de « présence bienveillante », vous pourrez aller découvrir des images, des émotions ou des sensations qui vous permettront de vous débarrasser des mauvaises idées préconçues de votre inconscient, pour évoluer, grandir, et guérir votre conscient. En Hakomi, c'est vous l'expert et non le thérapeute ! La méthode Hakomi, dont l'étymologie en Amérindien signifie « Qui es-tu ? », a été développée par l'Américain Ron Kurtz, qui s'est inspiré de son expérience personnelle, poussé par la curiosité. Il est le premier à avoir utilisé cette méthode dans ses interventions psychothérapeutiques auprès de ses patients. Roland Bérard, thérapeute Hakomi de Montréal, explique : « La méthode Hakomi est basée sur l'idée que beaucoup de nos souffrances quotidiennes ne sont pas nécessaires et sont produites par des croyances inconscientes qui n'ont pas de raison d'être, qui sont fausses ou périmées. La méthode amène ces idées fausses ou limitantes à la conscience. Une fois que ces croyances (souvenirs, habitudes, émotions) sont conscientes, elles peuvent être étudiées et changées pour aller vers une façon d'être plus satisfaisante. » Il décrit la thérapie proprement dite en ces termes : « Dans un état de pleine conscience, le patient s'intériorise et calme le bruit à l'intérieur de lui, dans un esprit de curiosité et de non jugement, pour être capable de capter ce qui peut monter en tant que signal de l'inconscient ou signal du corps. C'est cette attitude d'écoute intérieure qui donne beaucoup de puissance à la méthode Hakomi. » Pas de psychanalyse analytique Selon le thérapeute, l'Hakomi est beaucoup plus une étude de soi qu'une psychanalyse ou une thérapie. « On l'appelle l'étude assistée de soi », précise Roland Bérard. La personne fait des découvertes par rapport à tout ce qui est inconscient en elle, que ce soit des habitudes ou des croyances fondamentales qui la limitent et qui lui causent des souffrances dans sa vie. La méthode Hakomi est une quête de la découverte. « On va à la pêche pour essayer de voir ce que l'inconscient a à nous présenter. On peut voir ainsi une partie blessée qui s'est réveillée. On peut alors travailler avec ça et lui donner une expérience nourrissante, ce qui lui permettra de se transformer. » Deux avenues possibles On peut faire appel à un thérapeute Hakomi pour guérir des blessures intérieures ou l'on peut suivre une formation Hakomi pour son propre cheminement personnel. « L'Hakomi peut servir dans un contexte thérapeutique, mais aussi dans toute relation avec les autres », souligne Roland Bérard. En effet, la méthode Hakomi peut servir aux individus dans plusieurs sphères de la vie et ce, tous les jours. On peut suivre la formation pour ses besoins personnels, par exemple pour améliorer la qualité de ses relations avec les autres : avec les membres de sa famille, ses amis ou collègues de travail. « Le Hakomi peut s'appliquer dans toutes relations humaines, relate le spécialiste : dans l'enseignement, le service à la clientèle, les soins palliatifs, etc. Il peut aussi être facilement intégré dans tout autre méthode. » Pour un épanouissement personnel En laissant la méthode Hakomi se réaliser pleinement en vous, celle-ci vous aidera à mieux communiquer avec les gens qui vous entourent, et elle permettra à de vieilles réactions et à des habitudes enracinées de se transformer et de créer de nouvelles possibilités d'être dans votre vie. Elle vous aidera également à vous ouvrir davantage aux autres de façon consciente, pour trouver un équilibre entre le corps et l'esprit, et finalement apporter une guérison émotionnelle. Un langage non verbal Dans la méthode Hakomi, la relation avec le thérapeute est cruciale. Lors des rencontres, le spécialiste pourra observer comment la personne bouge, quels gestes elle utilise lorsqu'elle s'exprime, comment les expressions faciales se manifestent. La voix doit aussi retenir l'attention. Bref, toutes les attitudes gestuelles ou postures seront observées, car elles peuvent être significatives. En tout temps, l'atmosphère créée fera en sorte que le patient se sente en confiance avec le thérapeute. « Quand on utilise l'Hakomi, affirme Roland Bérard, on apprécie ce qui est nourrissant chez la personne avec qui l'on est. On développe des habiletés pour mieux suivre son expérience et pour lui montrer que l'on comprend ce qu'elle vit. Pour ce faire, on utilise des phrases de contact très courtes mais efficaces. » Une confiance aveugle Lorsque les gens font appel à la thérapie Hakomi, la relation de confiance établie avec le thérapeute les guide vers un voyage intérieur. Le thérapeute est dans un état de calme, de patience, de compassion et de présence aimante, qualités qui sont inhérentes à la méthode. Lors des séances d'introspection, le client se sent alors en bonnes mains et totalement en sécurité afin qu'une guérison soit possible. Quand tous les paramètres abondent dans le même sens, « la guérison se produit de façon naturelle en suivant le cours des choses », ajoute M. Bérard. Un toucher significatif En Hakomi thérapeutique, le thérapeute peut, comme exemple d'expérimentation, dire quelques phrases nourrissantes à la personne, pour éveiller une réaction chez elle, au moment où elle entre dans un grand moment de réflexion et de silence. « Ces quelques mots pourraient faire surgir une réaction, une pensée, une image, une émotion ou une sensation dans son corps. On va chercher ce qui monte de l'intérieur, sans interpréter. Ce n'est pas nécessairement la même chose pour tout le monde, car, rappelez-vous, c'est le client l'expert, et chacun a ses propres expériences qui alimentent son expérience du moment présent. Si la réaction de la personne devient émotionnelle, il est possible alors d'entrer en contact avec elle en la touchant doucement sur le bras ou sur l'épaule. On appelle ça un toucher de sympathie, convient Roland Bérard. Il indique à la personne que le guide est témoin des émotions qu'elle ressent et qu'il veut la rassurer. » « En Hakomi, plutôt que diriger la session, on suit ce que l'inconscient veut apporter et on va jusqu'où ça nous amène. On laisse arriver ce qui veut arriver. D'ailleurs, les choses arrivent par elles-mêmes quand elles sont prêtes. » • Les effets Selon Roland Bérard, la méthode Hakomi vous aidera à : * Découvrir comment votre inconscient organise votre expérience du moment présent; * Communiquer et à être en relation avec les autres avec clarté; * Transformer de vieilles réactions en réponses créatives et en ouverture du cœur; * Avoir plus de bonté et de conscience envers vous-même et envers les autres; * Cultiver une base intégrée entre le corps et l'esprit pour une guérison émotionnelle. Les principes D'après Roland Bérard, le Hakomi repose sur cinq principes : * L'unicité – tout est inter relié. * L'organicité – la guérison vient de l'intérieur et se fait de façon spontanée quand elle est soutenue. * La pleine conscience – porter attention à, et étudier l'expérience du moment présent. * La non-violence – on travaille avec ce qui veut se produire tout en restant dans un état de présence aimante. On n'essaie jamais de défoncer les résistances, on les soutient plutôt. * Intégration corps et esprit – on travaille à l'interface psychocorporel. PAR LOUISE MOREAU

Prec
Suite
Article précédent

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com