Allergique un jour, allergique toujours?


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Allergique un jour, allergique toujours?

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par: Marie-Josée Gaudreau

Allergique un jour, allergique toujours?

Moisissures, produits nettoyants, acariens, pollen, arachides… Qui ne connaît pas au moins une personne qui est allergique? La prévalence de cette maladie a doublé au cours des 15 à 20 dernières années. D’ailleurs, d’après un rapport produit par l’Institut national de la santé publique du Québec, tous les types d’allergies ont connu une hausse importante de 1987 à 1998 dans la province. En Amérique du Nord, une personne sur cinq en  souffre.

Une allergie est en fait une réaction anormale du système immunitaire contre des éléments étrangers à l’organisme bien que ceux-ci soient inoffensifs. Elle peut se manifester sur différentes régions du corps que ce soit la peau, les yeux, le système digestif ou les voies respiratoires. Mentionnons que les symptômes ainsi que leur intensité vont varier selon l’endroit où l’allergie se déclare. 
Les personnes allergiques le sont rarement à un seul allergène. On en répertorie différents types, soit les allergies alimentaires, l’asthme, l’eczéma atopique, la rhinite allergique et certaines formes d’urticaires. Habituellement, la réaction allergique nécessite deux contacts avec l’allergène: la sensibilisation et la réaction allergique. Ainsi, la première fois que l’allergène pénètre dans le corps, par la peau ou par les muqueuses, le système immunitaire identifie l’élément étranger comme étant dangereux. Il se met donc à fabriquer des anticorps spécifiques contre lui. Par la suite, lorsque l’allergène pénètre une deuxième fois dans l’organisme, le système immunitaire est prêt à réagir. En conséquence, les anticorps cherchent à éliminer l’allergène en déclenchant un ensemble de réactions de défense. 
Les allergènes aériens (pollen, -déjections des acariens et squames des animaux domestiques) et alimentaires (arachides, lait de vache, œufs, blé, soya, noix, sésame, poissons, crustacés et sulfites) sont les plus fréquents ainsi que les allergies aux médicaments, au latex et au venin d’insectes (abeilles, guêpes, bourdons et frelons). En ce qui concerne les causes des allergies, les experts s’entendent pour dire qu’elles dépendent de plusieurs facteurs. Outre la prédisposition génétique, mentionnons entre autres la fumée du tabac, le mode de vie occidental et l’environnement, notamment la pollution de l’air. 

Les allergies: en constante évolution
Au cours des dernières décennies, les allergies ont beaucoup progressé. Des chercheurs ont avancé diverses hypothèses pour expliquer cette évolution. Le fait de vivre dans un environnement de plus en plus propre et aseptisé aurait une incidence sur l’augmentation du nombre de cas d’allergies. Donc, pour assurer une saine maturation du système immunitaire, il est bon d’être en contact avec des virus et des bactéries dès le jeune âge. On dit même que les enfants qui contractent quatre ou cinq rhumes par année seraient moins à risque d’allergies. Une autre piste a été soulevée. On croit que les allergies seraient plutôt la conséquence d’une perméabilité trop grande des muqueuses (gastro-intestinale, buccale, respiratoire) ou d’une modification de la flore intestinale. Parmi celles qui évoluent, soulignons les allergies alimentaires qui ont plutôt tendance à persister. Souvent, on doit bannir totalement l’aliment de son alimentation. Les allergies respiratoires peuvent, pour leur part, s’atténuer au point de disparaître presque complètement. L’eczéma atopique a également tendance à diminuer au cours des années. Quant aux allergies au venin d’insectes, celles-ci peuvent s’aggraver, parfois dès la deuxième piqûre, à moins de recevoir un traitement de désensibilisation. On administre alors l’allergène, sous forme d’injection, à raison d’une ou deux fois par semaine, et ce, sur une période de six mois ou plus. Souvent, les gens ne sont pas prêts à se soumettre à un traitement aussi long et exigeant. C’est pourquoi ils optent plutôt pour des médicaments et des méthodes qui soulagent les symptômes. 

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com