L'aromathérapie…comment l'utiliser ?(2e partie)


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
L'aromathérapie…comment l'utiliser ?(2e partie)

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par: Mélanie Routhier

L'aromathérapie…comment l'utiliser ?(2e partie)

Après avoir survolé le thème des voies olfactives et internes dans le numéro précédent, et sachant que les huiles essentielles pénètrent le corps de plusieurs façons selon l’effet escompté et le résultat recherché, nous aborderons cette fois la dernière voie d’administration, mais non la moindre, la voie cutanée…

La peau est bien plus qu’une simple enveloppe, elle est l’organe le plus lourd et le plus étendu du corps humain (1,5 à 2 mètres carrés). La peau sécrète, mais absorbe aussi remarquablement bien. Elle est donc à favoriser comme mode d’administration. Les huiles essentielles étant lipophiles, celles-ci pénètrent facilement les différentes couches avant de se diffuser dans la circulation sanguine.

Pour vous convaincre de l’efficacité de ce mode d’administration, faites le test suivant : frictionnez la plante de vos pieds avec l’huile essentielle d’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata) et constatez l’effet après 15 minutes. Votre haleine sentira l’eucalyptus. 

La voie cutanée est surtout employée dans les cas suivants:

  • Courbatures, arthrose: massages locaux
  • Maux de tête: sur les tempes et le front
  • Sinusite, rhume, bronchite, otite: onctions sur le nez, la poitrine, autour des oreilles.
  • Troubles digestifs: sur le ventre
  • Anxiété, stress: sur le plexus solaire
  • Circulation veineuse: jambes, cellulite
  • Problèmes dermatologiques: acné, brûlure, cicatrice, eczéma, psoriasis…

Il existe en fait deux façons de faire pénétrer les huiles essentielles par la peau;  par massage en frictionnant certaines zones ou par les bains aromatiques.

Le massage
L’onction simple consiste à appliquer une quantité plus ou moins importante d’huile essentielle unitaire ou en complexe (combiné de deux ou plusieurs huiles essentielles) à l’état pur ou diluée sur une région déterminée et dans un but précis. Mais voilà que la zone de massage devient aussi un facteur important à considérer dans le processus de guérison.

Appliquée sur le thorax, l’onction a pour but d’agir sur les bronches à l’aide d’huiles riches en cinéole pour son effet expectorant comme avec l’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata).

Sur la colonne vertébrale, on vise à agir sur le système nerveux. On recherche une action apaisante et qui décontracte. La lavande vraie (Lavandula angustifolia) est à considérer dans ce cas. 

Ne pas mélanger avec l’onction sur le plexus solaire qui agira également sur le système nerveux, mais calmera l’anxiété et régulera l’activité sympathique. Utiliser les huiles de divers citrus comme celles de l’orange douce (Citrus sinensis) et la mandarine (Citrus reticulata).

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com