Comment bien s'alimenter lorsqu'on travaille de nuit?


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Comment bien s'alimenter lorsqu'on travaille de nuit?

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par: Julie DesGroseilliers, Dt.P.

Comment bien s'alimenter lorsqu'on travaille de nuit?

Policiers, personnel infirmier, travailleurs d’usine, pompiers, chauffeurs de taxi…  Pour ces travailleurs de nuit, manger sainement représente souvent un défi de taille. L’irrégularité des heures de repas, la consommation accrue de collations au détriment de repas équilibrés, la prise de stimulants (ex. : café, boisson énergisante) pour rester éveillé sont des situations fréquentes pour ces travailleurs. Par conséquent, ils sont souvent victimes de fatigue, de troubles de l’appétit, de constipation, de brûlements d’estomac et présentent de la difficulté à gérer leur poids. 

Alimentation du travailleur de nuit
Au-delà d’adopter de saines habitudes alimentaires, il importe de savoir «quoi» manger et «quand» le faire afin d’optimiser votre bien-être et stimuler votre productivité au cours de la nuit. Le secret: manger un peu plus souvent, mais de façon plus légère.

1. Mangez léger. Puisque la digestion ralentit en soirée et pendant la nuit, privilégiez les aliments qui se digèrent facilement. La lourdeur des aliments gras et des repas copieux favorisent la somnolence après les repas. Par conséquent, limitez les fritures (frites, riz frit), les mets gratinés ou en croûte (pâtés au poulet), les sauces riches (alfredo, rosée), les charcuteries (pepperoni), le fast-food, etc. Du coup, vous réduirez les brûlements d'estomac, surtout si vous limitez également les plats épicés.

2. Faites le plein de protéines. Lorsque vous mangez des glucides (sucres), le cerveau synthétise une substance appelée sérotonine, qui a un effet calmant et apaisant bien connu. Par exemple, riposter au coup de barre durant la nuit par une sucrerie (ex. bonbons, chocolat) vous donnera rapidement une poussée d'énergie, mais vous rendra probablement léthargique par la suite. Or, pour prolonger le « boost » d’énergie fourni par les glucides, privilégiez les glucides complexes comme les fibres (ex. fruits et légumes, muffin à grains entiers) et surtout, consommez des protéines (ex. saumon en conserve, volaille, lait). Ces dernières éveillent et stimulent le cerveau, ce qui a pour effet d’augmenter la vigilance. Lorsqu'il est tard et que vous commencez à ressentir la fatigue, une collation contenant des glucides et des protéines vous fournira l'énergie nécessaire pour vous aider à tenir le coup (ex. un sandwich aux œufs, du yogourt grec garni de fruits). Aussi, n’oubliez pas de bien vous hydrater tout au long de votre quart de travail afin d’éviter les désagréments liés à la déshydratation, comme la fatigue.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com