Tour d'horizon de la microdermabrasion


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Tour d'horizon de la microdermabrasion

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Remerciement à la clinique Épiderma

Tour d'horizon de la microdermabrasion

Comme le BBQ qu'on recouvre quand les feuilles tombent, les lumières qu'on accroche avant les fêtes, ou les chaises de jardin qu'on ressort quand ça sent le printemps, il y a un rituel pour chaque saison. Or, nous aimons aussi préparer notre petite personne pour mieux accueillir ces changements. Le corps change et s'adapte aux variations extérieures... Ou serait-ce plutôt notre moral? Quoi qu'il en soit, la microdermabrasion mérite-t-elle d'être intégrée à notre rituel saisonnier

Qu'est-ce que la microdermabrasion?

Introduite en Amérique du Nord en 1996, la microdermabrasion est une technique non invasive anti-âge qui exfolie à fond la peau tout en lui redonnant un coup d'éclat et de jeunesse. Les principales zones de traitement sont le visage, le cou, le décolleté et les mains.

La technique consiste en un polissage superficiel de la peau, en général au moyen d'un jet de microcristaux projetés sur le visage, permettant de déloger une partie des cellules mortes (de 15 à 25 microns) et des impuretés à la surface de la peau. Ce traitement produit un impact sur la couche cornée de l'épiderme qui stimule la production de collagène et de nouvelles cellules et une meilleure circulation sanguine. On y a recours pour nettoyer et régénérer la peau, atténuer ridules, cicatrices et taches pigmentaires, affiner les pores, éliminer les points noirs et tonifier l'épiderme.

Pourquoi privilégier la microdermabrasion plutôt que la dermabrasion, le peeling chimique ou le resurfaçage au laser?

Il est important de noter que le traitement dispensé en clinique esthétique, tel qu'il est autorisé par Santé Canada, est une microdermabrasion du premier degré touchant strictement la couche superficielle de la peau, l'épiderme, qui ne contient aucun vaisseau sanguin. La dermabrasion, quant à elle, est un acte médical habituellement pratiqué en chirurgie plastique ou en dermatologie à des degrés variant de 1 à 3, qui se fait sous anesthésie locale ou générale pour traiter des cicatrices d'acné profondes ou des tatouages, par exemple.

Le peeling chimique consiste en l'application d'une solution chimique (l'alphahydroxyacide) sur la peau, qui fait des cloques. Celles-ci tombent ou pèlent. Cette méthode peut traiter certains dommages causés par le soleil et des taches de rousseur ou de vieillesse, mais présente l'inconvénient de causer des réactions épidermiques difficiles à prévoir ainsi que des risques d'effets secondaires comme des brûlures.

Le resurfaçage au laser est l'ablation, par la projection de courts faisceaux lumineux, de couches superficielles de la peau pour faire disparaître des rides, des cicatrices et de l'hyperpigmentation. Cette procédure est douloureuse, doit se faire sous anesthésie, exige une convalescence d'environ deux semaines et comporte un risque de cicatrices permanentes.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com