La chlorophylle, plus qu'un aliment vert


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
La chlorophylle, plus qu'un aliment vert

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par André Gagnon, ND

La chlorophylle, plus qu'un aliment vert

La chlorophylle, qu’est-ce que c’est? La chlorophylle est la substance simple la plus cruciale se trouvant dans les végétaux. La chlorophylle intervient dans la photosynthèse pour intercepter l'énergie lumineuse du soleil et la convertir en énergie chimique. Cette énergie se conservera ensuite dans les plantes. Souvent appelée « sang des plantes », la chlorophylle a une structure chimique quasi identique à celle de l’hémoglobine du sang humain, la principale différence étant que la chlorophylle contient en son centre un atome de magnésium et l’hémoglobine un atome de fer.

Des propriétés étonnantes
Les naturopathes et herboristes ont, depuis de nombreuses années, attribué plusieurs vertus santé à la consommation de chlorophylle. Lorsqu'on en boit, la chlorophylle désaltère et réduit la sensation de bouche sèche. Réputée pour maintenir l'équilibre acido-basique, elle possède un fort pouvoir détoxiquant pour le sang et le foie.

La capacité antioxydante de la chlorophylle est d’environ 2000 fois celle du jus de bleuet et 20 fois celle du réputé resvératrol, ce qui en fait un des meilleurs moyens de combattre les dommages oxydatifs causés par les substances chimiques cancérogènes et les radiations. Le pouvoir de la chlorophylle s’explique par son intervention à deux niveaux : protection et nettoyage.

D’abord, pour initier le développement d’un cancer, -certains produits chimiques doivent d’abord être métabolisés pour activer les substances cancérogènes et des enzymes spécifiques sont nécessaires à l’activation de ces substances. Des études in vitro ont indiqué que la chlorophylline peut ralentir l’activité de ces enzymes (1,2) et donc empêcher les substances chimiques de causer des dommages aux tissus.

Ensuite, la chlorophylline pourrait augmenter l’activité de l’enzyme de phase II de la biotransformation Quinone Réductase (3). Cette dernière favorise l’élimination des toxines potentiellement nocives de notre corps.  

Par cette action protectrice et détoxifiante, la chlorophylle peut non seulement être un atout précieux en prévention de certaines maladies, mais aussi améliorer considérablement l'état de la peau et favoriser la cicatrisation des plaies. 

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com