Se responsabiliser et choisir la paix


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Se responsabiliser et choisir la paix

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Marie Portelance

Se responsabiliser et choisir la paix

«Est-ce que je peux avoir la paix?», disons-nous parfois en espérant que notre enfant, notre conjoint, nos collègues, le téléphone, la Vie nous entendront et que le monde autour de nous changera pour nous communiquer ces sentiments de paix, de tranquillité, de sérénité auxquels nous aspirons tant? Le problème, c’est de penser que la paix vient de l’extérieur, alors qu’en fait elle se cultive souvent à l’intérieur de nous-mêmes, par la capacité à nous responsabiliser de notre attitude face aux désagréments extérieurs puis de celle de faire des choix qui nous respectent.

La paix est semblable à une fleur qui ne s’épanouit que lorsqu’elle prend racine dans l’amour de nous-mêmes et le respect de notre nature profonde. Ensuite, elle dégage un parfum puissant qui, lui, exerce l’influence tant attendue sur l’extérieur. En voici un exemple.

Un jour, je suis partie en voyage sans mari, sans enfants, dans le but de me ressourcer. Je souhaitais, entre autres, méditer sur les raisons de nos accrochages et trouver des solutions. Quoi de mieux que de sortir du tourbillon de la vie quotidienne pour élaborer une vision globale de ce qui s’y passe? La première étape de ma réflexion pour retrouver la paix a été la plus facile, mais la plus stérile: trouver tout ce que les autres devraient changer pour que je vive dans la paix. «Si l’un était plus travaillant, l’autre moins pleurnichard, un autre plus loquace; si lui me faisait moins de reproches et plus de ménage, etc.» Évidemment, tout aurait été plus paisible dans mon quotidien si les miens avaient été faits sur mesure pour moi. Mais quelle utopie! Je me suis vite rendu compte que trop souvent je dépensais mon énergie à vouloir contrôler mes enfants et leur père pour qu’ils changent plutôt que de voir comment je pouvais changer pour m’occuper de moi avec eux. Bien sûr, chacun avait sa part d’améliorations à apporter pour contribuer à une plus grande paix dans notre famille. Cependant, mon seul véritable point d’ancrage était, et est toujours, de transformer ma propre attitude et de faire des choix qui me respectent plutôt que de me placer en grande juge de la situation en disant à chacun quoi faire ou comment être. Autrement dit, ne plus être une victime qui endure ou refoule, ni une guerrière qui juge, attaque et contrôle les autres. Quel défi!

Marche à suivre si on veut la guerre!
«Tu as encore laissé la vaisselle dans l’évier!»
«Tu ne m’as pas appelée! On dirait que tu t’en fous que je m’inquiète!»
«Tu es un égoïste! Tu ne vois pas que j’ai besoin d’aide!»

Travailler fort pour changer l’autre quand nous sommes mal ou insatisfaits, en le criblant de reproches, en portant des jugements sur ce qu’il est ou n’est pas, en interprétant ses actions ou ses paroles comme des attaques dirigées contre nous, ou encore en boudant ou en gardant le silence par mécontentement est une option qui ouvre la porte à la guerre. Ces comportements agressent la personne qui les subit et suscite chez elle une réaction défensive ou une contre-attaque. Il en résulte une cascade interminable de coups verbaux ou non verbaux sournois. L’effet est bien connu : la guerre par le conflit ou la fermeture à l’autre.

Faire un pas vers la paix ne signifie pas se taire, refouler ou endurer. Cependant, avant de réagir, il est nécessaire de d’abord prendre conscience des moments où nous utilisons nos armes de destruction en relation. Ensuite, il est fondamental d’accepter humblement que nous soyons pleinement responsables de ces attitudes. Si on les justifie par les comportements antérieurs de l’autre, comment pourrons-nous être libres; libres de choisir de baisser les armes?

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com