Les superfruits: bien les choisir 
pour bénéficier de 
leurs propriétés


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Les superfruits: bien les choisir 
pour bénéficier de 
leurs propriétés

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Marie-Josée Gaudreau

Les superfruits: bien les choisir 
pour bénéficier de 
leurs propriétés

Antioxydants, anti-âge, riches en fibres, en minéraux et en vitamines, les superfruits font maintenant partie de notre quotidien puisqu’il est de plus en plus facile d’en consommer. Découvrons qui ils sont et de quelle façon ils agissent positivement sur notre santé.

Des noms encore inconnus, ces petits fruits miracles gagnent en popularité. Déjà, de nombreuses études ont démontré qu’une alimentation riche en fruits et légumes diminuait le risque de cancer et d’ostéoporose. Lorsqu’un fruit possède une valeur nutritive élevée et une grande capacité antioxydante, on parle de superfruit. Celui-ci possède alors un indice ORAC élevé.

Traduit par Oxygen Radical Absorbance Capacity ou capacité d’absorption des radicaux libres, cet indice permet de chiffrer le pouvoir antioxydant d’un fruit ou d’un légume. Il s’agit alors d’indiquer dans quelle mesure il est performant pour absorber les radicaux libres. Ainsi, plus le nombre d’unités ORAC est élevé, plus le fruit est antioxydant. Prenons pour exemple la carotte qui contient 275 unités ORAC pour 100 grammes. Si l’on compare avec un superfruit comme le noni, ce dernier contient 4500 unités pour le même nombre de grammes, le bleuet en compte 6500 et la canneberge, 9500. Mentionnons que le superfruit le plus antioxydant est le goji qui compte 30500 unités ORAC pour 100 grammes de fruit. L’apport journalier recommandé varie entre 3000 et 5000 unités ORAC.

Les superfruits: des fruits foncés?
Saviez-vous que la couleur rouge ou bleu foncée des superfruits provient de leur forte teneur en antioxydants, donc en polyphénols et vitamines? Bien qu’on en retrouve dans les légumes et les fruits, les quantités sont supérieures dans les superfruits. En ce qui a trait aux vitamines, elles sont toutes présentes ou presque dans les superfruits.

Provenant d’Amérique du Nord, la canneberge contient beaucoup d’antioxydants, notamment des proanthocyanidines qui contribuent à prévenir les infections urinaires. On peut la consommer sous forme de jus ou de baies séchées sans sucre. Le bleuet sauvage, communément appelé «bleuet nain», figure aussi en tête de liste des fruits les plus riches en antioxydants. Ceux-ci proviennent de la pelure du fruit et jouent un rôle important dans la prévention des maladies cardiovasculaires, du cancer, du mauvais cholestérol et des infections urinaires. La fraise, la framboise et la mûre contiennent aussi des antioxydants. La première a des propriétés diurétiques, laxatives et revitalisantes, la seconde est recommandée pour les personnes qui souffrent de problèmes digestifs ou de rhumatisme alors que le pouvoir antioxydant de la mûre peut aider à prévenir plusieurs maladies. Quant à la myrtille, elle est cultivée en Europe. Comme elle est composée d’anthocyanes et de vitamine C, elle possède aussi des qualités antioxydantes, mais a également un effet positif sur la vision. 

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com