Destination: passion


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Destination: passion

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Julie Niquette

Destination: passion

Personne ne pourra mettre l’affirmation suivante en doute: la passion occupe une place de choix au cœur de la vie de l’éditeur, auteur et traducteur Alain Williamson. Son best-seller Le Tableau de vie a ouvert la marche. Ensuite, trois autres titres ont été offerts aux lecteurs afin de les inspirer et d’éveiller les rêves qu’ils portent en eux. Dans ses livres, l’auteur touche à l’essence des gens, à leur désir fondamental de se réaliser et d’avoir une vie passionnante, inspirante et qui leur corresponde.  

Rencontre avec un homme qui n’a jamais perdu ses rêves de vue, même dans les moments les plus difficiles.

— Le Tableau de vie est un roman qui a ému les gens. Vous avez reçu énormément de messages positifs et touchants de vos lecteurs. Qu’avez-vous retenu de ce contact avec eux?
J’ai effectivement reçu de nombreux témoignages, dont certains m’ont ému aux larmes. J’ai réalisé que j’avais vu juste. Malheureusement, les gens ressentent un appel intérieur, mais subissent le drame de ne pas y répondre. Vous savez, nous vivons d’une façon si éloignée de notre véritable nature… Nous passons notre vie à faire des trucs qui nous embêtent ou nous ennuient en espérant avoir quelques bonnes années à la toute fin pour faire ce que l’on aime. On vit à l’envers, vous ne trouvez pas?

— Dans Le Tableau de vie, Fannie découvre qu’il est possible de vivre de sa passion. De votre côté, quel a été votre élément déclencheur? Quand avez-vous décidé qu’il en serait ainsi pour vous?
Il y a eu plusieurs éléments déclencheurs au fil de ma vie, mais je peux tout de même identifier une séquence particulière. À 30 ans, en l’espace de 6 mois, j’ai vécu une séparation, le deuil de mon père et la perte d’un emploi. Assis au milieu de mes ruines, je n’ai eu d’autres choix que de rebâtir, mais j’ai souhaité le faire autrement, tant en ce qui concerne les relations que la vie professionnelle. Parfois, la vie nous oblige à bouger. Il faut alors avoir le courage de suivre le courant qui nous transporte.

— La vie nous donne toujours une seconde chance. Dans Le Carnet de vie, Fannie tombe dans les pièges du succès, s’égare, mais retrouve son chemin. En proposant une suite à votre roman Le Tableau de vie, quels étaient vos objectifs?
Je voulais surtout laisser aux gens deux messages. Le premier, c’est que même en vivant sa passion, des pièges se dressent sur la route. Il faut alors se recentrer sur sa passion. Puis, je souhaitais les réconforter en leur démontrant que la vie donne toujours une deuxième chance, qu’il ne faut jamais désespérer, peu importe la situation.

— Vous avez écrit le Manuel pratique du Tableau de vie pour soutenir vos lecteurs dans la recherche de leurs passions, puisque plusieurs vous ont confié ignorer les leurs. Parmi les trucs contenus dans ce livre, dont plusieurs sont originaux, lequel vous semble un incontournable?
Le Manuel pratique se décline en deux temps: identifier sa passion puis la vivre. Identifier sa passion est relativement facile. Il s’agit de s’arrêter et de s’observer, de sonder son intérieur, en fait. Vivre sa passion est beaucoup plus difficile. C’est à ce moment que surgissent les blocages, les peurs, les contraintes, les pressions. Le meilleur outil est un plan. Il précise la démarche et sécurise la personne. Le plan est définitivement incontournable.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com