Entre le sens de la vie, la mort, 
la réincarnation et le karma…


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Entre le sens de la vie, la mort, 
la réincarnation et le karma…

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Julie Niquette

Entre le sens de la vie, la mort, 
la réincarnation et le karma…

Il me semble que nous sommes nombreux à nous intéresser, à des degrés divers, à la réincarnation et au karma. Ces sujets nous intriguent et suscitent des interrogations. Est-ce que l’on se réincarne vraiment? Qu’en est-il du karma? Est-ce que cette loi existe véritablement? On en discute sans trop maîtriser la question, mais une chose est certaine : cela nous fascine. Qu’à cela ne tienne! Deux livres peuvent désormais nous éclairerRéincarnation et Karma, signé Jacques Languirand et Placide Gaboury, et La voie initiatique, un ouvrage de M. Languirand dans lequel il s’interroge sur le sens de la vie. Ces livres sont de retour sur les tablettes de nos librairies, plus de trente ans après leur première parution, à la suite du travail de M. Languirand et de sa fille, Martine. À cette occasion, j’en ai profité pour les interroger.

Voici les échos de cette rencontre d’exception pour la chroniqueuse que je suis:
- Qu’est-ce qui vous a incité, Monsieur Gaboury et vous, à écrire au sujet de la réincarnation dans votre livre Réincarnation et Karma? 
Je conserve le souvenir très net du moment où je suis devenu réincarnationiste. J’ai soudain changé d’espace avec l’impression presque physique d’être passé ailleurs. Placide Gaboury et moi avons, si je puis dire, changé d’espace en même temps. Ce matin-là, nous promenions le chien Platon dans la nature, tout en échangeant des informations, des réflexions sur la pensée ésotérique, comme nous le faisions alors depuis dix ans. Cet été-là donc, nous avons échangé intensément l’un et l’autre pendant une période de plus d’un mois : la question qui revenait le plus souvent entre nous était celle de la réincarnation. Nous ne voulions pas franchir le pas, c’est-à-dire accepter cette théorie, sans une solide interrogation. Je puis affirmer que nous avons tous deux résisté un bon moment à la théorie de la réincarnation et à la loi du karma. La réincarnation ne nous paraissait pas logique. 

Et ce matin-là, ce qui nous arriva fut précisément, tout à coup, de découvrir que la réincarnation était la seule explication qui fût vraiment logique.

Nous avons découvert que la question, pour être bien comprise, doit être abordée par rapport à la loi du karma. Elle seule permet d’expliquer les inégalités, les injustices, etc. 

- Qu’est-ce que la croyance en la réincarnation change dans votre façon de vivre votre vie au quotidien?
On rêve de grandes choses, mais c’est dans les petites que nous devons être héroïques. Et on dira après cela que les maîtres spirituels entretiennent les illusions et cherchent à séduire... Au centre de la démarche ésotérique, on trouve le travail sur soi. Et ce, dans le quotidien, car il y a le quotidien qu’on ne peut pas fuir et qui nous rattrape où que l’on soit. Il faut le regarder en face.

Assumer et dépasser. La vie quotidienne est le terrain sur lequel se poursuit cette démarche. On préférerait sans doute une épreuve à grand déploiement. En couleurs et sur écran géant. Mais le labyrinthe, c’est le quotidien. La démarche ésotérique ne se poursuit pas « ailleurs ».

C’est, pour chacun d’entre nous, le travail sur soi qui se poursuit ici et maintenant.

- Pour Réincarnation et Karma, vous avez visiblement dû effectuer beaucoup de recherche. Quelle découverte, parmi toutes celles que vous avez faites, vous a le plus surpris et pourquoi?
Ce qui m’a le plus surpris c’est à quel point la loi du karma – et conséquemment la théorie de la réincarnation — est universelle. L’ésotérisme n’est pas une religion, bien que toute religion en contienne des éléments et qu’on le trouve à la source de toutes les religions. L’ésotérisme exprime l’unité des religions. L’ésotérisme est une philosophie, une sagesse.

On retrouve aussi l’ésotérisme dans la pensée traditionnelle – soit de sociétés primitives, soit de sociétés héritières de grandes civilisations disparues –, par exemple dans le vaudou, le chamanisme, l’enseignement des sorciers amérindiens. Il faut savoir qu’à l’origine, toutes les sectes chrétiennes étaient réincarnationistes. On le retrouve enfin dans le psychédélisme mystique. La pensée ésotérique est la sagesse la plus ancienne et la seule philosophie qui soit vraiment universelle. Sur les questions essentielles, l’enseignement a toujours été le même partout et le demeure.

- Réincarnation et Karma a d’abord été publié dans les années quatre-vingt. Plusieurs années plus tard, que pensez-vous de l’ouverture des gens relativement à la réincarnation et au karma? 
L’ésotérisme tend aujourd’hui au rapprochement de la science et de la mystique, en une sagesse qui les dépasse – dans laquelle science et mystique apparaissent comme complémentaires l’une de l’autre, comme la raison et l’intuition.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com