Le retour à l'essentiel : se rapprocher du bonheur


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Le retour à l'essentiel : se rapprocher du bonheur

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Hélène Renaud et Michel-Jacques Bergeron

Le retour à l'essentiel : se rapprocher du bonheur

L’essentiel c’est d’avoir la paix de l’esprit qui ne se trouve qu’à l’intérieur. La plupart d’entre nous croient que le voyage de la vie se réalise à l’extérieur de soi, alors que le vrai voyage s’accomplit à l’intérieur. Chacun d’entre nous met l’accent sur la voie de l’extérieur, ce qui fait en sorte qu’il reste très peu de place pour l’intérieur.

Une leçon incohérente, c’est de suivre deux voies en même temps. Si nous recherchons le vrai, et que nous nous laissons guider par l’ego, nous apprenons deux leçons opposées et contradictoires : la leçon de l’ego avec ses peurs et celle de notre esprit juste – la raison — ce qui est une façon de ne rien apprendre et de poursuivre sur le chemin de la confusion et du chaos. Cette façon de faire nous mène tout droit à l’insécurité et nous oblige à nous mentir à nous-mêmes.

L’ego nous emmène en voyage, un voyage qui ne peut mener qu’à un sentiment de futilité et de dépression. Nous y associons l’amour avec le fait d’avoir un conjoint – illusion d’amour —. La sécurité avec l’argent – illusion de sécurité — et la valeur, avec la reconnaissance et l’admiration des autres – illusion de valeur. L’erreur que nous faisons est d’associer paix intérieure avec sécurité extérieure. Cette fausse croyance nous détourne de l’essentiel, vers un but sans signification. Lorsque nous recherchons la richesse intérieure et que nous caressons secrètement un autre but (par exemple, acquérir la richesse extérieure), nous devons vivre dans le tableau de la dualité. Ce double but n’est qu’un paravent pour cacher notre réelle intention, qui est la richesse extérieure. Étant donné que l’ego a beaucoup de pouvoir, il est fort possible que nous devenions riches financièrement. Tant et aussi longtemps que nous gardons la croyance et l’espoir que la richesse extérieure va nous apporter le bonheur, nous poursuivrons deux buts : dans la poursuite de l’un, l’autre s’éloigne et disparaît de notre vue. En réalité, nous ne poursuivons que le but de l’ego.

Rechercher deux buts en même temps est souvent le piège de ceux qui utilisent l’ego spirituel pour atteindre leurs buts cachés dans le monde. Nous connaissons tous le proverbe : « Il ne faut pas courir deux lièvres à la fois. » Il nous faudra donc faire un vrai choix et n’en choisir qu’un, tout en étant conscients de la direction que nous prenons. Notons que celui qui possède la richesse intérieure peut aussi posséder la richesse extérieure ; toutefois, son investissement n’est pas dans la richesse financière. L’argent n’est pas le problème, il n’est que la croyance que le pouvoir et les jouissances qu’apportent ces richesses vont combler le manque d’abondance intérieure.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com