Marilou se met à table


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Marilou se met à table

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Cassandra Poirier, 
Journaliste, Photo Andréanne Gauthier

Marilou se met à table

À une époque, elle représentait son pire ennemi. Pourtant aujourd’hui, elle en a fait l’objet de sa petite entreprise ; la bouffe ! Depuis plus d’un an et demi, Marilou cuisine, mijote, mitonne, prépare et apprête des repas plus alléchants les uns que les autres. Muni de son objectif, Alexandre Champagne immortalise merveilleusement bien ces petits bijoux d’assiettes qui nous font tous saliver.

Photo Andréanne Gauthier

Avec plus de 340 000 abonnés sur Facebook, un livre de recettes vendu à plusieurs milliers exemplaires et un engouement fidèle qui ne fléchit pas, 3 fois par jour connait un succès qui surpasse les espérances de -Marilou. « Quand on a lancé 3 fois par jour, je l’ai fait parce que je sentais que j’avais quelque chose à apporter, mais je n’avais aucune attente en terme de nombre d’abonnés ou de lecteurs. C’était vraiment juste de bon cœur que je le faisais, pour le plaisir », raconte la cordon-bleu qui ne veut pourtant pas s’attribuer le rôle de chef. Mais il faut admettre que son immense talent a fait d’elle la nouvelle coqueluche des Québécois et que ces recettes ont déjà garni les tables de nombreux foyers.


Si le succès de 3 fois par jour est attribuable à la simplicité et à la qualité de sa cuisine, le duo qu’elle forme avec son mari, Alexandre Champagne, photographe, y joue aussi. « On porte vraiment beaucoup d’attention à l’image et j’ai l’impression qu’on rend la cuisine vraiment très alléchante, à notre manière », explique Marilou. Et à l’heure des médias sociaux, le couple n’hésite pas à partager les petites anecdotes de leur quotidien avec leurs abonnés. On y découvre deux personnages sincères et plutôt drôles. « Alex et moi sommes vraiment transparents et il y a toujours une histoire qui accompagne les recettes. C’est ce qui est important pour moi et je crois que c’est pour cela que les gens ont accroché. »


Mais bien avant 3 fois par jour, Marilou était chanteuse. On se souvient d’elle, avec sa voix d’ange, lorsqu’elle interprète « Ce n’était qu’un rêve » à La Fureur de Céline ou bien au côté de Gino Quilico lorsqu’elle chante « Je serai là pour toi ». Elle tient également le rôle de Fleur-de-Lys dans la comédie Notre-Dame-de-Paris à la fin de l’année 2005 dans la Ville Lumière. Une période qui semble bien loin pour la jeune femme qui a désormais troqué le micro contre la fourchette. « En fait, je sentais à ce moment qu’il me manquait quelque chose. Aujourd’hui, je réalise que c’est d’avoir le contrôle sur son entreprise. Je sentais que je dépendais de trop de choses, d’une radio, de l’opinion de certaines personnes et je trouvais cela injuste. Je n’avais aucun pouvoir décisionnel. Pas parce qu’on ne me le donnait pas, mais parce que je n’étais pas en mesure, à 11 ans, de prendre ce genre de décision. C’était beaucoup trop gros pour moi. »

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com