La mijoteuse


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
La mijoteuse

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Gabrielle Samson

La mijoteuse

Au service de la santé


La cuisson à la mijoteuse ne date pas d’hier. Bien que cet outil de cuisine refasse surface depuis quelques années, sa popularité date des années 70 et coïncide avec le mouvement de libération de la femme. En effet, quelle merveilleuse façon d’aller travailler tout en ayant un repas chaud cuisiné au retour à la maison ! Outre son côté pratique, la cuisson à la mijoteuse offre de multiples avantages pour la santé par comparaison à la cuisson traditionnelle.

Depuis de nombreuses années, je fais la promotion de l’alimentation vivante. En ajoutant du vivant dans votre assiette, vous contribuez à maintenir une santé optimale. J’ai moi-même été crudivore, puis végétalienne assidue pendant des années. Toujours en quête d’améliorer mes connaissances en matière d’alimentation, mes multiples recherches, lectures et expérimentations personnelles m’ont amenée à étudier de très près le régime hypotoxique et à collaborer avec la Dre Jacqueline Lagacé Ph.D. pour son livre Cuisiner pour vaincre la douleur et l’inflammation chronique. Je me suis alors rendu compte que ce n’est pas la cuisson des aliments qui nuisait à ma santé, mais plutôt comment cette cuisson était faite. En d’autres mots, la compréhension des effets de la température à laquelle nous cuisons et transformons les aliments est cruciale pour quiconque veut maintenir ou retrouver la santé. Voilà pourquoi la mijoteuse peut devenir une alliée des plus intéressantes dans cette quête.


Il est documenté que les modes de cuisson conventionnels (au four, grillade, friture, sauté, rôtissage, etc.) nécessitant de hautes températures, particulièrement dans le cas des viandes de même que dans celui des pommes de terre et du maïs, augmentent le risque de maladies cardiaques, de maladies inflammatoires, de cancers, d’embonpoint et de diabète, en plus de causer la mutation des gènes. Le « petit côté bruni et croquant » que nous aimons tant est en fait synonyme de glycotoxines. Ces toxines se développent à la suite de la réaction de Maillard qui se produit lorsque la température de ces aliments dépasse 110 °C ou 230 °F. Les glycotoxines sont une des causes de l’apparition de multiples maladies d’inflammation. En évitant d’en consommer, nous diminuons les réponses immunitaires inappropriées et pouvons prévenir ou mettre en rémission de multiples maladies. Bien que le régime hypotoxique ne se limite pas à la température de cuisson, cette dernière n’en demeure pas moins un élément crucial et trop souvent négligé. La température de cuisson de la mijoteuse au réglage bas (low) se situe en dessous de 100 °C. Elle empêche ainsi que la réaction de Maillard ne se produise, ce qui réduit considérablement la production de glycotoxines. Pour cette raison, la cuisson à la mijoteuse est une option plus saine que les autres types de cuisson traditionnels.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com