Des mots à redéfinir


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Des mots à redéfinir

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Dr Martin Moisan

Des mots à redéfinir

Le système de la santé au Québec gagnerait certes en efficacité et en humanisation par le simple fait de redéfinir certains mots et de mieux les intégrer dans les soins apportés. Il est question ici des mots : 
symptôme, maladie, guérison et santé.

Sur le plan collectif, ces mots sont surtout en lien avec l’aspect physique de l’individu, alors qu’il semble préférable d’en approfondir le sens pour que soit implantée une plus grande globalité dans les soins apportés et que s’élève le niveau de conscience. La redéfinition de ces mots ne s’adresse pas seulement à la population en général, mais aussi au personnel médical qui aurait sans doute avantage à mieux cerner ce que peut englober leur signification réelle.

Les symptômes
Les symptômes ont bien sûr une cause physique. La médecine moderne se base sur leur présentation pour poser un diagnostic et établir un traitement. Ils représenteraient cependant la pointe de l’iceberg, car derrière se cacheraient également plusieurs autres facteurs, dont les émotions et la composante énergétique de l’être humain.

« Depuis deux ans, il y a des preuves de lignes directes entre les cellules cancéreuses et notre état mental… Il a été relevé que des gens souffrant d’un deuil ou d’une dépression majeure avaient deux fois plus de chances de développer un cancer. On a découvert dernièrement que les cellules cancéreuses se multiplient trois fois plus vite en présence d’émotions négatives. »
Dr Christian Boukaram, radio-oncologue
L’Actualité Médicale, 23 novembre 2011


Les émotions dites négatives (tristesse, colère, culpabilité, honte…) et l’environnement dans lequel se trouve l’individu semblent ainsi avoir un impact sur le corps physique et la physiologie cellulaire. Une trop grande charge émotive pourrait donc mener jusqu’à des dysfonctions organiques et des symptômes physiques.

Le bagage émotif d’un individu, qu’il soit conscient ou non, pourrait ainsi favoriser l’apparition de symptômes physiques et psychologiques. Il serait alors possible que son propre inconscient agisse à son insu en provoquant des désordres corporels et psychiques.

De plus, l’acupuncture enseigne qu’un symptôme physique est en lien avec un blocage énergétique au niveau d’un ou plusieurs méridiens. Elle prétend que la circulation de Chi est alors entravée, ce qui perturberait le flot d’énergie et entraînerait des malaises corporels.

La maladie
La maladie a bien sûr une composante physique, tel que l’a très bien documentée la médecine moderne dans son approche. Si l’on considère cependant que les symptômes ont aussi une composante émotive et énergétique, il en va de même pour la maladie.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com