Faire le vide pour ressentir le Plein en soi


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Faire le vide pour ressentir le Plein en soi

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Marie Portelance TRA, Thérapeute en relation d'aide

Faire le vide  pour ressentir le Plein en soi

Avez-vous déjà eu une sensation d’affaiblissement, de lourdeur, pas nécessairement ou uniquement physique, mais surtout mentale ? Une sensation qui vous empêchait de fournir ce qu’il faut à votre travail ou dans votre vie familiale ou sociale ? Un état de stress et de tension émotionnelle sournois et quasi permanent ? Une difficulté de concentration, de mémoire et une tendance à commettre erreurs et maladresses dans les tâches ou dans vos relations ? Une sensation que tout est de trop, même la plus facile des tâches ou une rencontre avec de bons amis ? Si oui, peut-être ressentiez-vous de la fatigue mentale ? Ce type de fatigue, très répandu de nos jours, doit être pris au sérieux avant qu’il dégénère. Comment s’en sortir ou mieux, comment la prévenir ?

Les causes de la fatigue mentale

La fatigue mentale, causée par des circonstances de la vie communes à plusieurs d’entre nous, peut toucher tout le monde. Le surmenage au travail, un surplus de responsabilités, le manque de sommeil et le manque d’activités physiques, ou encore le manque de contact avec notre cœur et notre âme sont les causes les plus répandues de la fatigue mentale. Nous pouvons donc tous être candidats à ce type de fatigue.

Il y a quelques semaines, au cœur d’une période intense de travail qui a duré quelques mois, travail de planification qui me demandait une concentration mentale extrême, des heures supplémentaires quotidiennes et qui me permettait très peu de m’arrêter pendant les week-ends, je me suis retrouvée soudainement totalement incapable pendant 24 heures, de poursuivre cette tâche, pourtant essentielle au bon fonctionnement de l’école que je dirige. Même les dates de tombée imminentes n’arrivaient pas à redémarrer mon moteur. Ce n’était pas mon corps qui disait « non », c’était ma tête qui était saturée, mon mental qui ne pouvait tout simplement plus rien prendre, ne serait-ce qu’une petite donnée de plus. Ce travail rationnel et cartésien auquel je m’adonnais sans pause depuis des semaines, additionné à quelques imprévus stressants, m’avait usée à la corde. Prévoyante, j’avais pourtant pris une semaine de vacances dans un paradis terrestre, juste avant le début de cette période depuis longtemps planifiée. Cependant, ce matin-là, devant l’évidence de mon besoin de repos mental, je me sentais bizarrement loin de moi, comme si je n’avais plus de contact ni avec mon cœur, ni avec mon corps et surtout, ni avec mon âme. J’avais une soif, non pas de dormir, mais de me retrouver, de me réhabiter. Je me manquais moi-même, comme si, m’étant tellement dévouée mentalement à mon travail et à mes collègues, j’avais oublié l’essentiel : mon être intérieur. Il était urgent que je prenne du temps pour rétablir la situation. 

La prévention : une vie équilibrée

Privilégier une vie équilibrée, voilà à quoi se résument les solutions qui font qu’on évite ou qu’on se sort de la fatigue mentale. Vous ne serez pas surpris de voir, parmi les moyens recommandés, ceux-ci, que je n’approfondirai pas tous, même s’il est toujours utile de les répéter pour appuyer à nouveau sur leur importance : 

Faire de l’activité physique quotidiennement ; l’oxygénation du corps a un effet direct et immédiat sur l’oxygénation de l’esprit ; on ne parlera jamais assez de l’importance de ce point ;

Avoir un sommeil réparateur et favoriser un horaire stable de sommeil évidemment ; de plus, une bonne nuit de 12 heures de temps en temps fait beaucoup de bien ; le sommeil, c’est la base du bien-être ;

Avoir une alimentation saine ; 

Respirer profondément plusieurs fois par jour, profiter de la lumière du jour, prendre de l’air, être en contact avec la nature pour en recevoir les bienfaits qui sont infinis et gratuits pour tous ;

S'accorder des périodes régulières de relaxation, des pauses quotidiennes, des moments de régénérescence ; éviter d’apporter du travail à la maison les soirs et préserver des journées de congé chaque semaine ;

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com