Vivre la non-violence dans votre Yoga


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Vivre la non-violence dans votre Yoga

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Noémie Crépeau | Paru dans Mieux-Être Édition Juin 2016

Vivre la non-violence dans votre Yoga

Ressentir et écouter sont les maîtres mots de la non-violence. Ce principe, dans sa plus simple expression, devient une expérience de compassion, d’amour sublime.

La non-violence est assez facile à appliquer lorsque tout va bien. Par contre, cela devient beaucoup plus exigeant lorsque notre environnement est plus hostile, lorsque l’on vit du stress et des peurs. Nos plus belles intentions s’évaporent rapidement. C’est à ce moment que la pratique du Yoga devient un exercice idéal pour cultiver la non-violence dans les hauts et les bas de notre quotidien.

Pierre angulaire du Yoga

Les Yamas, principes éthiques du Yoga, constituent la première de huit étapes du chemin vers l’harmonie absolue que propose la voie du Yoga. Le premier de tous ces préceptes est la non-violence. La pratique de la non-violence est intrinsèque à la maîtrise des postures, à la méditation comme aux techniques de respiration.

La non-violence dans votre corps, c’est savoir écouter

Pour beaucoup, souhaiter et produire des résultats palpables est un objectif quotidien. Nous entrons dans le Yoga avec la même perspective : bien faire une torsion veut dire qu’elle doit correspondre à telle forme, bien faire la pince signifie que l’on doit toucher nos orteils.

Cependant, le corps n’a pas à se plier à une exigence, à une attente, à un idéal ou à une forme. Ici, commence la non-violence.

Sa pratique se réalise par une posture intérieure que l’on emprunte pour aborder les postures du corps physique. Ce n’est pas une évidence dans notre monde hyperperformant.

On peut se répéter ce principe cent fois, lire sur son sujet, pourtant on ne saisit toute sa mesure que lorsque l’on commence à en faire l’expérience. Ressentir cette non-violence peut prendre du temps.

Le souffle pour cultiver la non-violence

Le souffle est un outil essentiel pour vous installer dans cette posture intérieure. En effet, si votre respiration se bloque lors d’un mouvement ou d’un enchaînement, c’est que vous forcez votre corps pour atteindre votre objectif et vous dépassez nécessairement vos limites.

Lorsque l’on retient son souffle pour réaliser une posture, on force notre corps, on lui impose un objectif sans prendre le temps de ressentir s’il est disposé à le faire. D’une certaine façon, on lui fait violence. Ainsi agressé, le corps se crispe.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com