La mauve musquée, une douceur à découvrir


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
La mauve musquée, une douceur à découvrir

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Natacha Imbeault | Paru dans Mieux-Être Édition Octobre 2016

La  mauve musquée, une douceur à découvrir

La mauve, c’est la douceur et la délicatesse incarnées en fleur. Cette plante aux pétales de soie a laissé son empreinte tout au long des siècles. Aujourd’hui encore, ceux qui la connaissent n’hésitent pas à l’ajouter aux préparations médicinales qui ont besoin d’une touche de douceur et de fluidité ou en cuisine, aux salades et plats divers. Je l’inclus régulièrement à mes tisanes. La mauve de Mauritanie donne une magnifique couleur turquoise aux breuvages. Une autre belle et précieuse alliée à découvrir au fil des pages et des expérimentations. Et l’expérience est soyeuse, touchante. C’est Anny Schneider qui avait fait la première monographie de la mauve pour les besoins de ce cours et son travail était ma base de travail pour la mise à jour que vous lisez présentement. C’est pourquoi vous verrez souvent son nom cité dans cette recherche.

D’hier à aujourd’hui
Mauve musquée (Malva moschata): Malva viendrait du grec «malacos» qui veut dire mou ou malasso: qui ramollit. Moschata dérive du grec, «moskos», musqué, à odeur de musc, à cause de l’odeur légèrement musquée des feuilles froissées. Dans les noms populaires, on retrouve: fromageon, herbe à fromage, meule, qui font tous référence à la forme de son fruit qui évoque une meule de fromage égouttée. La mauve musquée est originaire de l’Europe et du nord-ouest de l’Afrique. Elle est maintenant plus répandue et on la trouve de manière générale au Québec, car la mauve peut prospérer dans des lieux et terres variés.

On peut remonter jusqu’au temps de Pythagore (570-480 av. J.-C.) pour tracer l’histoire de la mauve. Il la considérait comme une nourriture très salutaire propre à favoriser l’exercice de la pensée et la pratique de la vertu. Hippocrate, médecin de la Grèce antique, la recommandait à ceux qui digèrent mal, rendent une urine brûlante, ont la bouche amère et salée.

La mauve est un ancien légume très apprécié chez les Romains. Les feuilles étaient cuites dans les soupes ou les ragoûts. En Italie toujours, au 16e siècle, on la nommait «Omnimorbia», ce qui signifie remède à toute maladie. Sa réputation était telle que Charlemagne rendit sa culture obligatoire sur les domaines impériaux : toutes les parties étaient utilisées comme aliment ou remède. Platine, alchimiste du Moyen-Âge, dit que la mauve guérit les lithiases et adoucit l’urine. Quelques siècles plus tard, au début du vingtième, des cas de néphrite ont été résolus avec la seule racine fraîche de mauve en décoction, pendant 10 jours à raison d’un litre par jour.

Mais qu’en est-il de nos jours?
Ce sont surtout les fleurs et les feuilles qui sont utilisées. Les feuilles contiennent les vitamines A, B, C ainsi que du calcium, du fer et du phosphore. Les fleurs contiennent des mucilages, anthocyanines, malvine, malvidine, et de la pectine.

Toute la plante contient des mucilages, mais c’est la fleur qui en a le plus. C’est celui-ci qui donne à la mauve toute sa douceur et son pouvoir émollient. 

En infusion, les fleurs délicates de la mauve offrent facilement à l’eau leurs bienfaits et les anthocyanines qu’elles contiennent sont hydrosolubles. Elle sera plus efficace si infusée dans de l’eau chaude, mais non bouillante, car cela préserve ses mucilages.

En cuisine
Toutes les variétés de mauve s’apprêtent en cuisine. Les feuilles sont cuisinées depuis fort longtemps. Elles s’ajoutent aux salades, dans les soupes, les potages, les casseroles… Leur saveur douce peut s’intégrer facilement. Le fruit vert (petit fromage) se consomme cuit à la vapeur ou l’on peut le mariner pour remplacer les câpres. C’est une façon de profiter du fruit et ainsi éviter que les plants se ressèment trop généreusement. Les fleurs au goût subtil se prêtent bien à la décoration des plats.

Potage aux feuilles de mauve
- 500 ml (2 tasses) de feuilles de mauve
- 2 ou 3 pommes de terre cuites
- Huile d’olive
- 1 gousse d’ail
- Sel au goût

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com