Rituel ayurvédique pour apaiser le stress et le vent


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Rituel ayurvédique pour apaiser le stress et le vent

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Krystine St-Laurent | Paru dans l'édition Décembre 2016

Rituel ayurvédique pour apaiser le stress et le vent

Le changement de saison: beaucoup plus qu’une date au calendrier.
L’automne est un temps où la luminosité est souvent exceptionnelle. Avec la symphonie de couleurs arrive aussi un changement de cycle lumineux nous dirigeant doucement et inévitablement vers le solstice d’hiver (date où la nuit est la plus longue, le 21 décembre).

Même si nous souhaitons profondément que l’été dure 12 mois, il faut se rendre à l’évidence: l’humain, malgré sa grande volonté, n’a aucun contrôle sur Mère Nature. Nous avons par contre le pouvoir sur nos choix et plus nous exerçons ces choix de façon consciente, plus nous sommes en mesure de développer une résilience et de vivre la transition vers la saison froide dans un état d’équilibre et d’harmonie. 

Selon le Dr Vasant Lad, médecin spécialiste ayurvédique, nous ne pouvons vivre les saisons en nous fiant aux dates inscrites au calendrier. La nature change, bouge, et se renouvelle constamment. Il ajoute que si nous portons attention, nous pouvons parfois voir les signes des 4 saisons durant la même journée. Un matin frais avec des rayons de soleil où les oiseaux chantent leurs symphonies nous rappelant les premières notes du printemps; un vent chaud et odorant le midi nous rappelant les beaux jours de l’été, un orage ramenant le temps plus frisquet en après-midi accompagné d’un vent d’automne, puis les nuages et la froideur de la nuit nous rappelant les notes de l’hiver. Pour maintenir une santé et une vitalité durant les saisons et les périodes de transitions, nous devons être connectés avec la nature et ses cycles, et nous ajuster de façon quotidienne(1).

L’Ayurveda (la branche médicale du yoga) considère l’automne comme étant froid, sec et léger, donc avec une présence plus accrue de l’élément vent et espace. Pour illustrer l’effet de ces éléments dans la nature, nous n’avons qu’à penser à un arbre à l’automne, dont les feuilles changent de couleur suite au changement de luminosité, puis s’assèchent et tombent naturellement au rythme des grands vents, créant ainsi plus d’espace. 

Les gens ayant dans leur constitution physique unique (dosha) une présence plus accrue des qualités Vata (froid, sec, léger) peuvent ressentir de façon plus intense le changement de saison, puisqu’il y a accumulation de ces qualités au fil du temps. Cette accumulation peut affecter le corps physique, mais également la dimension émotionnelle et psychique (2).

Voici quelques signes de débalancement Vata: 
• mains et pieds froids,
• peau et cheveux plus secs,
• insomnie,
• douleur et inflammation des jointures (mains, genoux),
• difficulté à gérer le stress pouvant mener à l’anxiété,
• plus grande place aux peurs et insécurités. 

Pour pacifier Vata, il faut penser au contraire de froid, sec et léger donc: apaiser, hydrater, enraciner et réchauffer. 

Il a été dit que si quelqu’un s’éveille entre 4 et 5 heures du matin, il est préférable d’aller méditer et écouter le silence du petit matin plutôt que d’essayer de retourner, avec ou sans succès, dans les bras de morphée. Souvent, l’accumulation de Vata peut rendre le sommeil plus léger et amener une propension à ressasser les pensées durant la nuit.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com