Mantra - Le yoga du son


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Mantra - Le yoga du son

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Sophie Bienvenue | Paru dans Mieux-Être Édition Février 2017

Mantra - Le yoga du son

Au cœur de la philosophie indienne, on décrit chaque être comme étant composé de matière, d’énergie et de conscience. La matière renvoie au corps physique. La conscience, elle, représente notre mental, notre esprit et notre âme. Puis vient le souffle, la source du prâna qui unit le corps (la matière) à l’esprit (la conscience), circulant à travers 72000 canaux d’énergie transitant à 7 endroits névralgiques que nous connaissons sous le nom de chakras.

Chacune de ces roues d’énergie a un rôle spécifique à jouer dans notre être. Les 2 premiers chakras, mulhadhara et swadhisthana, se situent à la base du corps du coccyx au nombril et sont reliés aux émotions physiques et émotionnelles. Les 3 suivants, Manipura, anahata et visuddhi, représentent l’expression de soi à travers l’identité personnelle, les relations et la communication. Physiquement, on les retrouve au centre du corps, au niveau du sternum, du cœur et de la gorge. Ils sont le moteur de l’être où résident la volonté, l’essence, la créativité, la définition du soi… Les 2 dernières roues d’énergies, ajna (aussi appelé le troisième œil) et sahasrara, se trouvent au centre du front et au sommet de la tête. Tous deux permettant d’accéder à l’émancipation de soi, à la connaissance et ultimement au samadhi: le divin.

La naissance des mantras
À travers les textes d’anciens, issus du tantrisme, les premiers yogis auraient pris contact avec une force supérieure au moyen du son. Ce serait par le chant des mantras, le pouvoir suprême de la parole, que la manifestation du divin aurait pris forme. C’est donc par le chakra de la gorge, Visuddhi, celui par lequel s’articulent nos pensées et nos idées, que la communication sublime a donné naissance au bija mantra. Les bija mantras, également nommés les sons sacrés, sont représentés par différentes lettres et différents symboles permettant d’accéder à l’essence de chacun des chakras. On explique la force sacrée des bija mantras par leur effet purifiant. En effet, ce serait à travers le voyage des vibrations et de la résonance du son que la matière serait en transformation pour accéder à l’équilibre parfait. Parmi les 5 éléments qui constituent la vie, l’eau, la terre, l’air, le feu et l’espace, ce serait le son qui permettrait à chaque particule de l’univers d’entrer en contact entre elles et d’être en continuelle évolution. Pour l’être humain, c’est la parole ainsi que tous les sons que nous produisons, allant du simple bruit de la respiration à une longue conversation, qui forme le lien divin et le rythme de notre être intérieur, canalisé par l’énergie. Un rythme que l’on pourrait visualiser comme une valse d’atomes, permettant de créer, de régénérer, de transformer les cellules de la matière (le corps) et les garder en perpétuel mouvement, se connectant ainsi à notre conscience (l’âme).

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com