L'inflammation silencieuse: Et si la curcumine était la solution?


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
L'inflammation silencieuse: Et si la curcumine était la solution?

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Lise Guénette

L'inflammation silencieuse: Et si la curcumine était la solution?

Obésité abdominale et inflammation
L’obésité abdominale est considérée comme un état inflammatoire chronique qui, avec le temps, favorise d’autres pathologies comme l’athérosclérose, le diabète de type II et certaines maladies hépatiques. 

Des chercheurs ont démontré que le tissu adipeux des personnes obèses est la cible d’une infiltration macro­phagique, ce qui contribue à l’augmentation des concentrations de certaines cytokines inflammatoires.

Grâce à ses vertus antioxydantes et anti-­inflammatoires, la curcumine aide à réduire l’oxydation du cholestérol LDL, un facteur de risque important de l’athérosclérose, tout en favorisant une réaction inflammatoire saine au niveau des artères.

Prédiabète et diabète
La curcumine peut empêcher la progression du prédiabète vers le diabète. C’est ce qu’a démontré une étude randomisée en double aveugle de 9 mois. Aucun des patients du groupe «curcumine» n’a développé de diabète et ils avaient un meilleur contrôle de leur glycémie, une amélioration de la fonction des cellules bêta du pancréas, une augmentation de la sensibilité à l’insuline et une réduction de l’inflammation en général. En plus, leur poids et leur tour de taille avaient diminué!2

Troubles de la mémoire et alzheimer
L’extrait de curcumine entièrement naturel, hydrosoluble et biodisponible, peut traverser la barrière hématoencéphalique et protéger contre les lésions cérébrales liées à l’âge et la maladie d’Alzheimer. La curcumine possède plusieurs actions neuroprotectrices: anti-inflammatoire, antioxydante, anti-agrégation protéique, régénération des neurones. 

Le cerveau possède son propre système immunitaire. Lorsque la microglie (cellules de l’immunité du cerveau) s’active, on observe une légère inflammation. Chez les souris, les chercheurs ont vu qu’il existait une réponse inflammatoire avant la mort des neurones.

Dans une étude publiée en 2004, l’effet protecteur de la curcumine contre la formation de dépôts bêta-amyloïdes a été supérieur à celui de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens.3

Cancer
On reconnaît à la curcumine des vertus anticancéreuses autant au niveau de l’initiation, de la promotion, que de la progression tumorale. La curcumine améliore la régulation de la NF-kappaB, un complexe protéique impliqué dans la réponse immunitaire, ce qui aide à inhiber les facteurs de croissance et les enzymes qui promeuvent le développement des cellules cancéreuses.

Comme l’écrit Jacqueline Lagacé, Ph. D. sur son site Vaincre la douleur par l’alimentation, «Le cancer chez les adultes est habituellement précédé par une longue période d’inflammation sous-clinique… Les cancers associés à de l’inflammation chronique incluent les cancers du poumon, du sein, de l’œsophage, de l’estomac, du pancréas, du col utérin, de la vessie, de la prostate, et des cancers colorectaux qui sont parmi les cancers les plus communs et mortels.»

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com