L'aromathérapie


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
L'aromathérapie

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

L'aromathérapie

Insomnie, troubles digestifs, stress, rhumes, allergies… de nombreux débalancements peuvent être atténués avec les huiles essentielles. Découvrez cette médecine complémentaire qui existe depuis la nuit des temps.

Par Loïc Ternisien

Saviez-vous que les huiles essentielles sont mentionnées dans la Bible? Ce serait avec l’huile essentielle de nard que Marie-Madeleine aurait oint les pieds du Christ lors de la dernière Cène. On retrouve aussi des traces d’huiles essentielles dans l’Égypte ancienne. Leurs propriétés antiseptiques étaient notamment mises à profit pour l’embaumement et la conservation des momies.

C’est en 1928 que le terme «aromathérapie» a été employé pour la première fois par un biochimiste lyonnais du nom de René-Maurice Gattefossé. L’histoire raconte que c’est en réalisant des recherches en parfumerie qu’il fut victime d’une explosion qui lui brûla gravement les mains. Il soigna la gangrène grâce à l’huile essentielle de lavande (lavandula angustifolia) dont il découvrira par la suite les vertus antiseptiques et cicatrisantes. Dès lors, Gattefossé s’intéressa de plus près aux propriétés des huiles essentielles.

Une puissante «biochimiothérapie» naturelle
L’aromathérapie est une véritable «biochimiothérapie» naturelle à manier avec précaution. Cette technique complexe et sophistiquée repose sur la relation qui existe entre la composition moléculaire des huiles essentielles et leurs activités thérapeutiques. Cette approche demande une expertise et une grande connaissance de la composition chimique des huiles essentielles. En effet, la composition moléculaire de l’huile essentielle d’une même plante ne sera pas la même en fonction de nombreux facteurs dont la région où la plante a été cultivée (ensoleillement, qualité du sol), le moment de la cueillette, etc.

Comment bien choisir son huile essentielle
Il existe de nombreuses huiles essentielles présentes sur le marché. Certaines sont 100% naturelles et authentiques, d’autres sont reconstituées en laboratoire. Elles n’auront pas les mêmes propriétés thérapeutiques. Voici quelques critères pour vous y retrouver.

Sur une bouteille d’huile essentielle doivent toujours figurer pour éviter les allergies ou les intoxications:

  • Le genre de la plante
  • L’espèce botanique certifiée (en latin)
  • Le chémotype: les constituants biochimiques majoritaires ou caractéristiques présentes dans l’huile essentielle sont la signature d’une origine ou d’un terroir spécifique de la plante
  • La partie distillée de la plante: les feuilles, fruits, rameaux, écorces, bois, sommités fleuries, fleurs, racines ou semences produisent des huiles essentielles aux usages différents
  • Un numéro de lot: assure la traçabilité du produit

Mais aussi…

  • Les coordonnées du fabricant
  • L’origine géographique
  • La garantie «Huile Essentielle 100% pure et naturelle» ou «Huile 100% authentique»: cela vous indique que l’huile essentielle est non modifiée ou diluée, non déterpénée, rectifiée ou reconstituée.
  • La contenance
  • Une certification biologique

4 huiles essentielles pour accompagner le printemps

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com