Le sucre: Ce poison alimentaire


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Le sucre: Ce poison alimentaire

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Le sucre: Ce poison alimentaire

Véritable drogue pour certains, le sucre peut créer une dépendance. Responsable de bien des pathologies, nous savons pertinemment qu’il est préférable de diminuer notre consommation de sucre. Mais est-ce possible? Existe-t-il vraiment de «bons» et de «mauvais» sucres et quand et comment devrions-nous les consommer?

Par Dominique Paradis 

Dans notre alimentation, le sucre est omniprésent. Nous disons souvent que «le sucre appelle le sucre». C’est-à-dire que plus nous en mangeons, plus nous en voulons. Le sucre agit sur notre cerveau comme une drogue ayant les mêmes impacts que la cocaïne dans sa dépendance. Notre alimentation moderne industrialisée en contient en grande quantité, sous différentes formes. À la fin de la journée, la plupart d’entre nous ont donc consommé une quantité astronomique de sucre, sans même réellement s’en être aperçus. 

Il est important de préciser que plus de 75% des plats industrialisés qu’on retrouve en épicerie aujourd’hui contiennent des sucres ajoutés. À travers nos choix alimentaires, nous oublions trop souvent que ceux-ci contiennent du sucre. Parce qu’un aliment est bon pour la santé, nous croyons que le sucre qu’il contient est un «bon» sucre, mais en réalité, c’est l’addition d’un type de sucre (simple ou complexe) qui génère l’ensemble des problèmes. Pour le corps, du sucre, c’est du sucre! Au final, les résultats d’une trop grande absorption s’avèrent dommageables. 

LE SUCRE, RESPONSABLE DE BIEN DES MAUX
Le sucre est un poison alimentaire pro-inflammatoire de premier ordre. Plusieurs problèmes de santé y sont reliés et, malheureusement, trop peu de gens font la relation entre leur alimentation et leur état de santé. En clinique, il n’est pas rare de voir des patients consommer des médicaments pour des troubles d’hypertension, de diabète, de cholestérol, de dépression, et ce, de plus en plus jeune. Après un bilan de santé, nous constatons souvent que ces troubles auraient pu être évités, simplement en limitant la consommation de sucre. Pour diverses raisons, certains professionnels de la santé proposent de nos jours d’optimiser la consommation de sucre, malgré les dommages que celle-ci peut engendrer à l’ensemble des systèmes du corps (systèmes nerveux, hormonal, immunitaire, osseux, urinaire, etc.) et aux organes tels que le foie, le pancréas, les reins, les glandes surrénales et le cerveau. Cela est inacceptable!

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2017 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com