Ces émotions qui nuisent à notre santé


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Ces émotions qui nuisent à notre santé

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Dominique Paradis | Paru dans Mieux-Être Édition Octobre 2017

Ces émotions qui nuisent à notre santé

En résumé… Nous refoulons des émotions qui acidifient notre corps et cela affecte biochimiquement nos systèmes. Ces derniers n’étant plus en équilibre, ils nous font ressentir des émotions autres que celles générées par le vécu initial, lesquelles nous font sentir encore moins bien. Elles s’ajoutent à ce que nous avons refoulé et nous vivons maintenant un «mal-être» profond.

Nous sommes un tout!
Les émotions non exprimées et refoulées sont précurseurs de ce que nous ne disons pas, soit des «mal-à-dis» (mal à dire). Bien que tout ne soit pas en tout temps relié, il est important de comprendre que le corps humain est une entité, un tout, et que chaque émotion, chaque système a une influence sur l’ensemble de l’être. Par exemple, si vous avez mal à une cheville et que vous compensez votre démarche, celle-ci aura un impact sur votre genou, et par la suite sur votre hanche. Même si nous considérons que le mal à la cheville est localisé, il y aura un impact sur l’ensemble du système squelettique et donc, une relation de cause à effet. On ne s’en sort pas! Tout «impact» sur le corps influence l’ensemble de l’être.
Le système digestif est intimement relié à ce que nous vivons… ou ne vivons pas. L’intestin étant en réalité notre premier cerveau, il est le récepteur primaire des émotions. C’est aussi le siège du système immunitaire. Nous pouvons donc imaginer que l’impact émotionnel est intimement lié à notre santé immunitaire et cette immunité influence tout notre corps, notre être. Une réaction immunitaire est normale, mais jusqu’à un certain niveau. Si elle devient chronique, elle grugera de l’énergie vitale servant à nos fonctions corporelles telles que l’équilibre de la glande thyroïde, en grande partie responsable de notre état d’être.

Notons également que les glandes surrénales, sécrétrices d’adrénaline, se fatiguent lorsque les stress ou les émotions intenses s’accumulent, sont refoulées ou ruminées. L’émotion non exprimée devient un stress, souvent inconscient, affectant les glandes surrénales qui s’épuisent et vont dérégler la glande thyroïde. Encore un processus de cause à effet qui touche beaucoup plus de gens qu’on ne le croit. Dans ce cas, on ne parle pas d’hypothyroïdie telle que trop souvent diagnostiqué, mais bien d’un état «hypothyroïdique», des suites d’un épuisement causé par le stress, lui-même causé par des émotions acidifiantes non exprimées. S’installe alors un cercle vicieux qui nuit à la qualité de vie, au facteur «bonheur quotidien».

Des solutions…
Ainsi, il est important de prendre conscience de ce poison et de consulter si nécessaire. C’est la première étape vers le choix de vivre une vie magnifique et de retirer de sa vie, extérieure comme intérieure, ce qui entrave ce facteur bonheur. Lorsqu’on se choisit, nous nous positionnons déjà dans un état de ne plus vouloir subir. Bien que tout ne se règle pas dès ce moment, nous prenons alors la décision de nous positionner dans notre propre vie et donc, de prendre le pouvoir qui nous appartient en toute conscience, et en amour, de ne plus nous laisser atteindre de la même manière, soit en victime.

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2018 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com