Le poumon - Organe de l'automne


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Le poumon - Organe de l'automne

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Mylène Garon-Labrecque | Paru dans Mieux-Être Édition Décembre 2017

Le poumon - Organe de l'automne

L’automne est une saison où l’on sent la fraîcheur qui revient et ouvrira le chemin vers l’hiver. La sève des plantes revient vers les racines, les animaux se préparent pour l’hibernation en faisant leurs réserves... À l’instar de la flore et de la faune, chez l’homme, c’est le moment où les énergies retournent vers l’intérieur.

Comme dans la nature donc, l’humain est aussi influencé par ces mouvements naturels et il faut bien s’y préparer pour être assez solide pour y faire face. Ainsi, en médecine chinoise, l’organe en lien avec l’automne est effectivement le poumon. Lorsqu’arrive cette saison, cet organe est le plus sollicité, d’où la fréquence des débalancements énergétiques du poumon durant cette saison. C’est le seul organe qui entre en contact direct avec l’extérieur. Il est connecté avec la trachée et son orifice est le nez. Il gouverne le Qi (énergie) et la respiration. Le poumon inspire l’air extérieur, en garde le Qi (énergie) pur et le fait circuler pour alimenter le corps. Étant donné le contact direct du poumon avec l’extérieur, c’est lui qui sera touché en premier par ces énergies indésirables qui pourraient nous donner, entre autres, les symptômes du rhume ou de la grippe, des allergies et différentes affections du système ORL. Il est vrai que les allergies arrivent le plus souvent au printemps, avec la circulation du pollen dans l’air, mais dans ce cas, le Qi du poumon était déjà faible (hérédité, alimentation, etc.).

Les «menaces» extérieures
Le poumon entretient également un lien direct avec la peau et diffuse l’énergie défensive qui nous protège contre les facteurs pathogènes externes, dont les Vents froids et les Vents chaleur.

Vent froid
Lorsque votre poumon est affecté par un Vent froid, vous craindrez le froid et aurez des symptômes de toux, des éternuements, des chatouillements dans la gorge, le nez qui coule (mucus clair et aqueux) et des courbatures. Il est possible que vous souffriez de fièvre si l’invasion est très forte, résultante de la lutte entre le vent froid et le Qi protecteur. Vous pourriez attraper un vent froid par l’air conditionné, une brise froide d’automne ou d’hiver ou l’air frais s’échappant des réfrigérateurs dans les épiceries par exemple. Puisqu’il s’installe sur un poumon vide de Qi, vous pourriez attraper un vent froid à n’importe quel moment de l’année, sans qu’il y ait eu d’exposition au préalable.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2018 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com