Parfums - Charmez votre odorat sans produits toxiques!


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Parfums - Charmez votre odorat sans produits toxiques!

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Johanne Gagnon | Paru dans Mieux-Être Édition Décembre 2017

Parfums - Charmez votre odorat sans produits toxiques!

Les parfums séduisent, éveillent de doux souvenirs et pour certains apportent force et courage. On se servait anciennement des matières premières, animales et végétales, pour sa conception. Utilisée à l’origine lors de rituels sacrés et pour soigner, la parfumerie, au fil du temps, devient un art qui malheureusement, aujourd’hui, utilise une multitude de substances toxiques.

Sachant que ces substances chimiques peuvent causer des migraines, des éruptions cutanées et déclencher des crises d’asthme, essayons de réduire le fardeau chimique de notre corps en découvrant l’art de la parfumerie naturelle à base d’huiles essentielles. C’est un plaisir de vous offrir une recette simple, cadeau enivrant de la nature!

Les types de parfum
La concentration en molécules aromatiques détermine la puissance et la tenue d’un parfum. L’eau de toilette aura une concentration de 3 à 10% et une tenue de 2 à 3 heures. L’eau de parfum a une concentration de 8 à 20% et une tenue de plusieurs heures alors que le parfum aura une concentration de 15 à 30% et durera un à plusieurs jours. Les parfums à base d’alcool sont les plus courants, puisqu’ils ont la particularité de bien fractionner les molécules odorantes et de s’évaporer pour ne laisser sur la peau que les effluves tout en lui assurant une excellente conservation. Attention à ne jamais appliquer de parfum sur la peau avant l’exposition au soleil, l’alcool favorise l’apparition des taches brunes sur la peau. On retrouve aussi des parfums solides, dans une base d’huile de coco, et des parfums liquides, dans une base d’huile végétale.

Composition d’un parfum
Un parfum est créé selon une pyramide olfactive qui divise en trois groupes les notes perçues dans l’ordre où elles sont captées par l’odorat.

Notes de tête
Les premières captées par notre odorat, elles stimulent les sens et sont de courte durée. Fraiches et toniques, elles se distinguent comme suit:
Aquatiques — Elles évoquent la mer ou l’eau des rivières. Souvent utilisées en parfumerie masculine. Lotus, christe marine, cyprès bleu…
Aromatiques — Puissantes et énergisantes. Menthe, thym, lavande…
Hespéridées — Fraîcheur et vitalité. Pamplemousse, bergamote, mandarine…
Vertes — Arômes de végétaux, d’herbe ou de feuilles. Petit grain bigarade, coriandre, romarin à verbénone...

Notes de cœur
Elles confèrent au parfum sa personnalité et sa puissance. Elles suivent les notes de tête et créent un lien avec la note de fond. De volatilité moyenne, elles peuvent durer plusieurs heures:
Épicées — Apportent densité et caractère au parfum. Poivre noir, cardamome, coriandre…
Fruitées — Sucrée, exotique ou verte. Pêche, framboise, fruit de la passion…
Florales — Romantisme et douceur, arômes de fleurs sauvages ou exotiques. Rose, néroli, ylang-ylang…

Notes de fond
Elles ont le pouvoir de faire perdurer le parfum sur la peau. Elles sont très peu volatiles, à l’odeur persistante étant donné leurs composants olfactifs lourds:
Animales — Autrefois, elles étaient extraites des matières premières animales comme la civette et le castoréum. Aujourd’hui on les retrouve dans les matières premières végétales aux notes de cuir. Bouleau noir, ciste…
Ambrées — Sensation de douceur, chaleur et sensualité. Benjoin, baume du Pérou, encens…
Boisées — Puissantes, à connotation masculine, apportent une sensation de force et d’ancrage. Mousse de chêne, vétiver, patchouli…

Parfum d’ancien temps
Au moyen âge, les parfums étaient utilisés pour occulter les fortes odeurs découlant d’une hygiène pauvre et pour éloigner les maladies. La noblesse portait des bijoux remplis d’ambre, de musc ou de résines aromatiques pour se protéger des épidémies. Ces substances, aussi étranges qu’elles puissent paraître, permettaient, grâce à leurs molécules persistantes, de bien véhiculer les arômes du parfum.

L’ambre gris: Cette substance découverte autrefois flottant sur les océans et sur les côtes fût longtemps extraite de l’intestin du cachalot. Heureusement, de nombreuses ententes concernant la protection des animaux marins en interdisent maintenant le commerce. À ne pas confondre avec l’ambre, résine végétale également utilisée en parfumerie.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Media

7750, boulevard Cousineau, bureau 103, Saint-Hubert (Québec) J3Z 0C8

Gouvernement du Canada
© 2018 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com