Changez de conscience - De l'intention à la réalisation


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Changez de conscience - De l'intention à la réalisation

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Antoinette Layoun | Paru dans Mieux-Être, édition Février 2018

Changez de conscience - De l'intention à la réalisation

Au début de chaque année, nous avons tendance à installer des intentions avec beaucoup de volonté et d’espoir. Nous désirons améliorer notre vie et nous épanouir. Nous avons un appel du cœur pour réaliser nos rêves. Mais qu’est-ce qui se passe par la suite? Comment en arriver à aller au bout de ces intentions?

Très souvent, le doute de soi et de nos rêves s’installe. Nous ne comprenons pas pourquoi, même avec la bonne intention de nous créer dans notre différence, nous avons tendance à répéter certains schémas insatisfaisants et limitants. Nous entendons souvent que nous n’avons pas le choix, que la vie est faite ainsi… mais est-ce vraiment le cas?

Je choisis de ne pas acheter cette croyance que nous n’avons pas le choix. Juste d’y penser, je me sens comme dans une prison. D’ailleurs, je choisis de limiter au minimum cette expression de mon vocabulaire. Je choisis de croire qu’il y a toujours un sens et que la vie est un terrain de jeu… Jouer pour pratiquer… Pratiquer afin de développer l’art de la maitrise, se tenir debout et nous réaliser pleinement! Les situations peuvent varier en fonction des niveaux d’expérience, mais nous avons toujours le choix de subir, réagir, ou agir en pleine conscience. C’est la clé pour notre épanouissement qui débute par la conscience de soi.

Qu’est-ce que la conscience de soi?
En fait, je dirais, tout comme de nombreux experts, que la conscience de soi c’est l’observation de soi. Observer nos pensées, nos sentiments et nos actions tout en reconnaissant leurs effets sur nous-mêmes et sur les autres. C’est diriger son attention, habiter son expérience immédiate «ici et maintenant» dans la présence à soi et à la vie autour de soi. Il s’agit donc simplement d’être avec soi, s’observer et ainsi pouvoir se réguler avec conscience. Dans mon expérience, cette pratique nous amène à voir les fausses croyances et les souffrances inutiles qui influencent la façon dont nous pensons, ressentons et réagissons et ainsi choisir et agir autrement.
Voilà un exercice qui demande une pratique constante, car nous sommes des êtres d’habitudes constitués d’automatismes qui régissent trop souvent notre existence. D’ailleurs, nous sommes généralement à seulement 10% dans la conscience! Comme vous vous en doutez, développer cette présence à soi est facile à dire et à philosopher, mais dans la réalité, c’est tout un art à cultiver. La bonne nouvelle est que nous avons tous la capacité de le développer et de le vivre afin de nous réaliser pleinement.

D’ailleurs, la conclusion d’une étude approfondie à l’Université Cornell réalisée auprès de soixante-douze PDG très performants a révélé des résultats très surprenants. Contrairement à certaines croyances, cette recherche nous démontre que le facteur le plus important de la réussite n’était ni l’éducation, ni la compétence décisionnelle, ni le QI, ni même la planification stratégique, mais plutôt la conscience de soi!

Afin de pouvoir vous régulariser avec cette conscience à soi, je vous propose quatre actions simples à mettre en pratique dans votre quotidien, sans déranger votre réalité, afin de transformer vos intentions en réalisation.

4 étapes vers la pleine conscience
Afin de pouvoir vous régulariser avec cette conscience à soi, je vous propose quatre actions simples à mettre en pratique dans votre quotidien, sans déranger votre réalité, afin de transformer vos intentions en réalisation.

1. Appuyez sur pause et… continuez à agir
Par notre éducation et dans notre société de performance, prendre une pause semble être péjoratif, voire diminutif. Dans notre monde frénétique axé sur les objectifs et les exigences, il est difficile d’éteindre le pilote automatique. Imaginez la circulation routière sans enseignes, lumières et arrêts? Ce serait le chaos n’est-ce pas? Alors, ce même principe doit être appliqué dans votre réalité quotidienne. Créez-vous des moments concrets de pause pour prendre rendez-vous avec vous, pour quitter l’automatisme et rentrer en vous, vous habiter!

Moyen
Utilisez une note ou votre téléphone ou tout autre moyen pour recevoir une notification ou une alarme vous indiquant d’arrêter.
• Prenez quelques respirations en observant votre corps;
• Apportez votre conscience à votre souffle dans le cœur ou la région du cœur;
• Inspirez lentement et profondément. Expirez lentement et complètement. En inspirant et en expirant, vous pouvez compter de 1 à 6, à votre rythme;
• Habitez la présence «ici et maintenant» comme une prière;
• Pour quelques minutes (3 à 5) à ce moment précis, portez votre attention à ce qui se passe en vous et dans votre vie;
• Avec vos pieds, ancrez-vous à la terre et rendez grâce à ce moment avec vous et la vie.

Prec
Article suivant

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Média inc.
1428, rue Montarville, bureau 202, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) J3V 3T5
T +1 514 394-7156
Gouvernement du Canada
© 2018 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com