La caféine, ennemi ou allié?


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
La caféine, ennemi ou allié?

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Catherine Drouin-Audet | Paru dans Mieux-Être Édition Avril 2018

La caféine, ennemi ou allié?

Que ce soit lors de notre routine matinale, entre amis pour terminer un bon repas ou encore pour se réchauffer ou se réveiller, le café et le thé font partie de notre quotidien. Mais saviez-vous que sous ces boissons chaudes et réconfortantes se cache un psychostimulant, la caféine, pouvant avoir des impacts positifs ou négatifs sur votre santé, selon votre ADN?

Si l’on vous disait que votre habituel café du matin pouvait être un allié ou un ennemi pour la santé de votre cœur, souhaiteriez-vous savoir de quel côté vous êtes? Cet article vous permettra de mieux comprendre les impacts de la caféine sur votre corps, de même que les options qui s’offrent à vous pour déterminer si ces impacts sont positifs ou nocifs pour votre santé générale.

Les effets de la caféine sur le corps
La caféine est le psychostimulant le plus consommé dans le monde1. On en retrouve bien entendu dans le café et dans le thé, mais aussi dans les boissons gazeuses de type Cola, les boissons énergisantes et le chocolat noir. Mais la question que tous se posent: est-ce que la caféine est bonne ou non pour la santé? Certains affirment que oui, alors que d’autres soutiennent le contraire2. Avec la quantité d’informations aujourd’hui disponibles au bout de nos doigts, comment départager ces affirmations? Difficile de répondre à cette question, car les impacts de la caféine sur le corps peuvent varier d’une personne à l’autre. En effet, chaque personne réagit différemment à ce psychostimulant.

En plus d’être un stimulant du système nerveux central, la caféine agit également sur le système cardiovasculaire. Lorsque consommée de manière sporadique, la caféine augmente la pression artérielle et dilate les vaisseaux sanguins3. Chez certains, ces manifestations immédiates auront un impact positif sur la sensation de bien-être, mais pour d’autres, il s’agira plutôt de palpitations incommodantes pour quelques heures.

Bien que les effets immédiats de la caféine soient bien reconnus et documentés, les effets cardiovasculaires d’une consommation fréquente de caféine à long terme, sont, quant à eux, un sujet beaucoup plus débattu2.

Votre ADN influence votre réponse à la caféine
Bien que l’âge, l’accoutumance, le tabagisme et la prise de médicaments influencent la réponse de chacun à la caféine, la génétique représente aussi une pièce importante du casse-tête. En effet, la vitesse d’élimination peut être jusqu’à 40 fois plus rapide ou plus lente d’un individu à l’autre, selon son code génétique4.
Après avoir été absorbée par le système digestif, la caféine se retrouve en circulation dans le sang et passe à travers le foie. Dans cet organe se retrouve l’enzyme CYP1A2, qui est codée par notre ADN. Le rôle de cette enzyme est de modifier légèrement la conformation de la molécule de caféine pour permettre aux reins de l’éliminer graduellement via l’urine1. Ceux et celles pouvant éliminer la caféine rapidement sont catégorisés comme étant des métaboliseurs rapides. Une variation génétique peut cependant causer un ralentissement de ce processus. Les individus ayant cette variation génétique éliminent donc la caféine plus lentement et sont reconnus comme étant des métaboliseurs lents ou intermédiaires.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Media

7750, boulevard Cousineau, bureau 103, Saint-Hubert (Québec) J3Z 0C8

Gouvernement du Canada
© 2018 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com