La presbyacousie ou la surdité avec l'âge


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
La presbyacousie ou la surdité avec l'âge

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Marie-Christine Charbonneau | Paru dans Mieux-Être, Édition Juin 2018

La presbyacousie ou la surdité avec l'âge

Parmi toutes les modalités sensorielles, l’ouïe est l’un des sens qui vieillit le plus vite. La presbyacousie est la surdité reliée à l’âge et elle commence aux alentours de 50 ans. Environ 70% des gens de plus de 65 ans démontrent des problèmes auditifs.

La population en général appréhende l’évaluation auditive, craignant de se faire mettre de la pression pour porter des ­appareils auditifs. Les audiologistes ne sont certes pas là pour mettre de la pression en ce sens. L’audiologiste ne vend pas d’appareil auditif; il est là pour informer et aider le malentendant à trouver des solutions pour mieux fonctionner au quotidien. Tout comme les yeux, les oreilles ont besoin d’être évaluées. Il y a plusieurs stratégies, autres que de porter des appareils auditifs, qui peuvent aider une personne atteinte d’un début de surdité. Le port d’appareils auditifs n’est abordé que lorsque la surdité est importante et handicapante, toujours selon les besoins de chaque personne.

Dans l’oreille interne, il y a environ 10000 cellules qui servent à nous faire entendre; on les appelle les cellules ciliées. Ces cellules se trouvent dans la cochlée et se dégradent avec les années. La presbyacousie est le vieillissement normal des cellules ciliées, tandis que la surdité professionnelle est la surdité à la suite d’une exposition aux bruits au travail. Les premières cellules à se dégrader avec l’âge sont celles responsables des sons de tonalité aiguë. La surdité avec l’âge entraîne donc des difficultés à entendre les sons aigus tels que le chant des oiseaux, la cigale ou le clignotant de la voiture. Lorsqu’une personne commence à moins bien entendre les sons aigus, elle entendra moins bien certaines consonnes comme les S et les F. La personne peut donc mélanger certains mots, comme «six» et «fils», ou «cil» et «fil». La conversation d’une pièce à l’autre dans la maison n’est alors plus possible sans créer des conflits de communication. La personne fera répéter, car il y aura un ou des trous dans la phrase entendue. En petit groupe ou au restaurant, ces personnes auront tendance à s’isoler et à moins participer aux conversations. Plusieurs personnes malentendantes vont même refuser d’aller au restaurant, par peur de ne pas bien comprendre les gens parler autour d’elles.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Lexis Media

7750, boulevard Cousineau, bureau 103, Saint-Hubert (Québec) J3Z 0C8

Gouvernement du Canada
© 2018 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com