D'abord la paix intérieure, ensuite le succès


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
D'abord la paix intérieure, ensuite le succès

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Michèle Cyr | Paru dans Mieux-Être, Édition Août 2018

D'abord la paix intérieure, ensuite le succès

Visez la paix intérieure en premier, et après seulement, le succès ou l’abondance… Pourquoi? Si vous vous êtes retrouvé acculé au pied du mur dans votre vie, vous en connaissez les raisons et vous êtes sûrement conscient de l’importance de la démarche que vous avez entreprise. Pour ceux qui ne seraient pas encore passés par là, c’est le temps d’envisager une approche différente. Voici pourquoi. 

Avez-vous l’impression d’avoir réalisé vos rêves ? Peut-être que non. Peut-être que vous pensez aussi que, quand vous aurez le bon boulot, le bon conjoint, ceci ou cela, tout ira mieux. Toutefois, êtes-vous certain que de réaliser ses rêves apporte vraiment la paix intérieure ?

Le succès ne comble pas notre recherche de sens
De mon côté, j’ai longtemps voulu plus. Élevée pour être une « performante », j’ai réalisé plusieurs rêves : être vice-présidente avant 30 ans, être présidente avant 40 ans, publier des best-sellers, offrir un service de coaching de gestion… Et pourtant, j’ai « frappé un mur » : après avoir réalisé ces rêves, un vide intérieur et un manque de sens m’habitaient. Malgré tous mes « succès », le bien-être n’était pas au rendez-vous.

Une période d’introspection m’a permis de comprendre que cette course folle, dirigée principalement par l’ego, m’incitait à combler ce sentiment de vide à l’extérieur de moi. Je validais ma valeur par l’approbation de mon père, l’image du succès, l’argent, la reconnaissance de mes pairs, etc. Essoufflée et désemparée, je me suis dit qu’il fallait absolument que la vie soit plus que ça !

Je me suis mise à aspirer à une existence pleine de sens, où je sentirais ma connexion à ce « plus grand que moi », ce qui me permettrait d’apporter une contribution aux autres. Des questions pressantes m’habitaient… À quoi sert ma vie ? À quoi sert cette course effrénée vers le succès, l’abondance, la reconnaissance des autres ? J’ai donc voulu comprendre le sens de la vie en général et surtout le pourquoi de MA vie. Qu’est-ce que je suis venue apporter ? Pourquoi suis-je sur cette planète ?

Voilà des questions bien communes. Mais, tous aussi occupés que nous le sommes, nous ne prenons pas le temps d’y réfléchir. Qu’en est-il pour vous ? Si vous vous arrêtez pour sentir ce qui se passe intérieurement pour vous, que découvrez-vous ?

La satisfaction des besoins de l’ego est fragile et temporaire
Cette quête de sens a déclenché une démarche spirituelle de plus de 20 ans. J’ai compris que l’on crée notre vie soit à partir de l’amour, soit à partir de la peur. Lorsqu’on choisit la peur ou le manque comme guide, notre satisfaction sera très temporaire. Ce qui est là un moment disparaîtra l’instant d’après. Ce qui va bien pendant un moment ira mal plus tard, et vice versa.

De plus, si notre bien-être dépend d’événements extérieurs tels que notre -réussite professionnelle, notre réputation, notre abondance financière, le succès de nos enfants, l’approbation des autres, etc., il restera très fragile. Soyons honnêtes : nous n’avons pas, ou très peu, de contrôle sur tout cela.

Prec
Article suivant

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Lexis Media

7750, boulevard Cousineau, bureau 103, Saint-Hubert (Québec) J3Z 0C8

Gouvernement du Canada
© 2018 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com