Nicole Bordeleau Un nouveau souffle


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Nicole Bordeleau Un nouveau souffle

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Valérie Guibbaud | Paru dans Mieux-Être, Édition Octobre 2018

Nicole Bordeleau Un nouveau souffle

Depuis près de deux décennies, le nom de Nicole Bordeleau est devenu une référence en matière de mieux-être. Celle qui accompagne des milliers de gens en quête de réponses aux possibles chaos du quotidien espère se réinventer chaque jour de sa vie. Rencontre avec une femme inspirante.

Nicole, enseigner le yoga et la méditation est le noyau de votre existence. Expliquez-moi pourquoi vous avez eu besoin, dans la dernière année, de prendre du recul face à votre mission?
Cela faisait 16 ans que Hélène Dalair et moi-même avions fondé YogaMonde. Au bout de tout ce temps, il était plus que normal de commencer à remettre en question notre enseignement sous cette forme-là. Posséder un studio de yoga avec une grande équipe qui y donnait plusieurs cours par jour et avoir des milliers d’étudiants, ça nous rendait fières, mais nous avions besoin de prendre de nouveaux risques. Nous avons donc décidé de tout vendre et de vider le centre pendant plusieurs mois, ne sachant pas si nous allions y revenir. Notre but premier était de voir si nous voulions renouer nos vœux avec ce style de vie. Sacrifier tous ses week-ends et ses soirées, ce n’est pas rien. La réflexion a duré près de six mois. Nous voulions garder toutes les portes ouvertes et voir ce que la vie nous réserverait. Un jour, en pleine méditation, la réponse m’est venue. J’en ai donc parlé à Hélène et, rapidement, c’est devenu une évidence. Nous voulions ouvrir un centre de méditation avec du yoga en complément. Notre bel espace, que nous avions déserté quelques mois plus tôt, était toujours libre. Nous avons profité de l’occasion pour repeindre et redécorer avec la même énergie, la même fougue et avec toute cette belle naïveté qui nous habitait il y a 16 ans. Nos doutes se sont vites dissipés. Nos professeurs et nos étudiants sont revenus, et nous avons su que c’était ce qu’il fallait faire. Notre but s’est précisé: faire connaître la méditation comme outil essentiel pour parvenir à prendre soin de son esprit et pour solliciter son attention.

Le yoga est définitivement très à la mode depuis quelques années. Que pensez-vous de ces classes qui misent plus sur la performance physique que sur une démarche intérieure?
Vous savez, je me suis beaucoup questionnée bien humblement sur l’avenir du yoga. Je viens d’une génération qui devait pratiquer sans cesse avant d’enseigner. Nous devions avoir atteint près de 500 heures d’étude et 800 heures de philosophie avant de pouvoir assister un professeur... mais il faut accepter de voir la société évoluer. La grande force du yoga, c’est que, même si l’on change son apparence, il reste que sa forme profonde, celle qui vient de la tradition, demeure intacte. À quelque part, je me dis que ce n’est pas important de savoir quelle porte empruntent les gens pour arriver au yoga. Il faut voir pourquoi ceux-ci décident d’y rester.

Nicole, quand les gens se tournent vers vous, ils savent qu’ils seront en bonnes mains. Vous voyez-vous aujourd’hui comme une référence?
Tout d’abord, merci! Ce que vous dites me touche profondément, car ma pratique personnelle, c’est aussi de demeurer cohérente entre ma façon de vivre et ce que j’enseigne. Les jours où ça me tente moins de m’installer sur mon tapis ou de m’asseoir sur le banc, je tente de me rappeler pourquoi j’ai choisi cette voie. J’ai une responsabilité envers ceux et celles qui me suivent. Je reste bien humble, car je suis un être humain qui pète encore les plombs. Je vis souvent des moments d’impatience et je demeure pour toujours une étudiante. Le jour où je me croirai assez forte pour devenir maître, j’aurai de sérieuses questions à me poser.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Media

7750, boulevard Cousineau, bureau 103, Saint-Hubert (Québec) J3Z 0C8

Gouvernement du Canada
© 2019 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com