Sur la voie quantique


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Sur la voie quantique

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Antoinette Layoun | Paru dans Mieux-Être, Édition Octobre 2018

Sur la voie quantique

Étape 3: Reconnaissez votre esprit libre et inconditionné
«Toute petite, je connaissais un monde qui était parfait. Il était le reflet de mon âme et il portait le secret de mon potentiel. Je savais que j’étais unique, un être extraordinaire, et que je vivais pour évoluer et pour m’actualiser. J’entendais l’appel de l’intérieur. J’avais une vision!»1 Ce passage illustre bien comment, à notre naissance, notre esprit est inconditionné, fertile et expansif. Mais que se passe-t-il donc par la suite?

Dans son livre La biologie des croyances, Bruce Lipton explique que chez les enfants de deux à six ans, le développement neurologique est caractérisé par une activité des ondes cérébrales de 4 à 8 Hz (cycle par seconde), connue sous le nom de rythme thêta. Le cerveau, alors dans un état hautement suggestible et programmable, absorbe tout, sans passer par les filtres du raisonnement. Quelle que soit la qualité de leur contenu, les informations ainsi stockées forgent la vision du monde: les croyances et les concepts deviennent alors des programmes dans le «disque dur» du subconscient.

Grâce à la pratique régulière de la méditation, on parvient à la connaissance de soi, qui est la porte d’entrée pour nous dégager de notre identification à nos schémas mentaux et, ainsi, pour pouvoir retrouver de plus en plus l’esprit inconditionné de notre essence première.

Étape 4: Entrez dans la conscience de l’espace et agissez sur le subconscient
L’automne nous porte à ralentir le rythme et, par le fait même, à observer davantage les espaces dans notre environnement et notre propre conscience. Eckhart Tolle appelle cela la «conscience de l’espace». En nous déposant dans la présence, ici et maintenant, nous devenons ce témoin libre de jugement ou d’évaluation… Par la présence et l’observation, nous pouvons traverser les couches de notre esprit, comme les couches d’un oignon, en observant nos constructions mentales.

Chaque fois que nous devenons un témoin qui observe et fait briller la lumière de notre conscience, même dans la profondeur de l’ombre, nous ramenons une partie de cette expansivité avec nous dans notre conscience. En nous aidant ainsi à libérer spontanément ces schémas mentaux qui ne nous servent plus, nous cessons de réagir automatiquement à un déclencheur ou à un stimulus extérieur.

Nous prenons conscience et nous choisissons de désinstaller et de remplacer ce qui n’est pas en équilibre et nourrissant. Nous nous dirigeons, tout comme l’équinoxe de l’automne, vers l’équilibre entre l’ombre et la lumière.

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Lexis Media

7750, boulevard Cousineau, bureau 103, Saint-Hubert (Québec) J3Z 0C8

Gouvernement du Canada
© 2019 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com