La spiruline, phytothérapie du futur


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
La spiruline, phytothérapie du futur

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Dominique Paradis | Paru dans Mieux-Être, Édition Février 2019

La spiruline,  phytothérapie  du futur

Riche en acides gras insaturés (essentiels à l’organisme, mais que le corps ne produit pas), en vitamines B et E et en bêta-carotène, ce superaliment permet le bon fonctionnement des neurones et renforce le système immunitaire. Cette microalgue est aussi extrêmement riche en protéines, ce qui en fait un aliment de choix pour les sportifs et les végétariens. De plus, les propriétés nutritionnelles de la spiruline permettent de stimuler la concentration, d’augmenter l’énergie et de favoriser les réactions enzymatiques à l’origine du fonctionnement de l’organisme. Elle joue également un rôle de tonique sur l’ensemble des systèmes, permettant de nourrir adéquatement le corps. À noter qu’un tonique n’est pas un «stimulant». La distinction est importante puisqu’un tonique pourra nourrir sainement l’ensemble des fonctions corporelles, tandis qu’un stimulant donnera de l’énergie rapidement, mais pour une très courte période de temps.

Hautement chargée en fer soit (800 mg à 1800 mg/kg), soit 20 fois plus que le germe de blé, la spiruline est très intéressante pour les végétariens, les sportifs, les personnes anémiques, les femmes enceintes, les adolescents en période de croissance et, bien sûr, les populations exposées au risque de manque de fer.

Puissant pouvoir nettoyant
Dans un monde pollué où nous ne savons pas toujours ce que nous mangeons, la spiruline s’avère également être un excellent détoxifiant. En effet, les résidus de pesticides et de métaux lourds présents dans l’alimentation moderne sont récupérés par la spiruline et évacués par le système digestif et le système urinaire. De plus, ce puissant nutriment possède des propriétés antioxydantes; celles-ci permettent une diminution des radicaux libres, ce qui provoque le ralentissement du processus de vieillissement cellulaire. Considérant que le corps régénère plus de 300 millions de cellules par jour, l’action de la spiruline sur ce processus assure des résultats organiques et biochimiques d’exception. D’une certaine façon, nous pourrions aussi considérer la spiruline comme un «immunostimulant», du fait qu’elle est chargée en chlorophylle. Cette dernière permet l’oxygénation du corps, ce qui éloigne les risques de prolifération des mauvaises bactéries, des parasites et des virus.

Et comme si ce n’était pas assez, la spiruline, contenant la chaîne complète des vitamines B essentielles à l’assimilation des autres vitamines et minéraux, joue aussi un rôle majeur sur l’humeur2.

Et si nous ne devions choisir qu’un seul supplément?
La spiruline est sans aucun doute la plus vieille algue de la planète et, assurément, représente l’avenir de notre santé. Son large spectre offrant l’ensemble des ressources vitales dont le corps a nécessairement besoin pour se maintenir en bonne condition — protéines, vitamines, minéraux, antioxydants, acides gras —, cette algue est l’une des ressources naturelles d’exception utilisées en phytothérapie. Elle contient plus de protéines que tout aliment connu, que ce soit en quantité ou en qualité. Tous les acides aminés essentiels y sont présents, ce qui en fait une protéine complète. De plus, son taux d’assimilation est tout prêt de 100%. Par comparaison, une pièce de bœuf est composée à 25% de protéines et leur assimilation est d’environ de 75% à 80%.

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Lexis Media

7750, boulevard Cousineau, bureau 103, Saint-Hubert (Québec) J3Z 0C8

Gouvernement du Canada
© 2019 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com