Toute émotion est bonne à vivre


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Toute émotion est bonne à vivre

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Colette ­Portelance | Paru dans Mieux-Être, Édition Avril 2019

Toute émotion est bonne à vivre

L’émotion, qui se situe au cœur du fonctionnement relationnel, forme le noyau du processus relationnel insatisfaisant. Si ses besoins sont généralement satisfaits, l’être humain vivra dans la joie et connaîtra la paix intérieure. Par contre, si l’un ou plusieurs de ses besoins fondamentaux ne trouvent pas de satisfaction, il ressentira des émotions désagréables, telles que la peine, la colère, la jalousie ou la peur. Malheureusement, il est à la base de certaines croyances philosophiques ou religieuses de considérer l’émotion désagréable à vivre comme un monstre à fuir, à nier ou à réprimer dans toutes les circonstances de la vie.

L’émotion est un phénomène psychologique naturel qu’on ne choisit pas de vivre ou de ne pas vivre. Elle intervient spontanément et régulièrement dans nos relations avec notre entourage et avec notre environnement. Toute une gamme d’émotions agréables peut nous habiter quand on marche dans la nature, quand on observe un coucher de soleil ou une œuvre d’art, ou quand on se trouve en compagnie de quelqu’un qu’on aime. Mais l’émotion est bipolaire, comme l’énergie humaine. Il y a chez l’homme deux pôles énergétiques qui se complètent et s’attirent, d’après le Dr Stone (1986), «le père de la polarité». Détruire la polarité négative de l’énergie, c’est annihiler la positive. De même, écraser les émotions désagréables à vivre, c’est automatiquement diminuer l’intensité potentielle des émotions agréables.

Au lieu d’utiliser leur énergie vitale pour créer et se créer, certaines personnes dépensent une partie plus ou moins grande de leur potentiel énergétique à réprimer sans discernement leur vécu émotionnel. Elles deviennent ainsi des êtres amputés psychiquement, dont le niveau d’énergie est si peu élevé qu’elles ne sont pas vraiment vivantes.

Que faire des émotions désagréables?
Quand je dénonce la répression de l’émotion, je n’entends pas par là qu’il faille se laisser submerger par elle, que nous devions la laisser nous envahir, nous dominer jusqu’à nous perdre. Il n’est pas plus sain de donner à l’émotion tout le pouvoir sur nos vies que de le donner à la raison. Je fais plutôt une distinction claire entre libérer sans discernement les émotions refoulées, et être en mesure de les gérer et de les exprimer de façon responsable dans l’ici et maintenant de la relation. Il ne s’agit pas de refouler l’émotion présente mais de l’accueillir, de l’identifier et de choisir de l’exprimer ou de ne pas l’exprimer sans toutefois verser dans la fuite défensive du vécu par peur du conflit, par peur de perdre ou de blesser. L’émotion vécue dans la situation présente a avantage à être exprimée, particulièrement dans les relations avec les personnes importantes dans nos vies: amis, amoureux, parents. Mais cela suppose que l’on soit dans un climat relationnel de confiance, en mesure d’être à l’écoute de son vécu et qu’on ne l’étouffe pas. Mais pourquoi étouffe-t-on certaines émotions, sinon parce qu’elles nous font peur et honte?

Considérer l’émotion désagréable comme un monstre à dompter et à cacher, c’est développer les sentiments de honte et de culpabilité qui asservissent l’homme au pouvoir extérieur. En plus de souffrir psychiquement ou physiquement des émotions qui font mal, il doit ajouter à sa douleur la honte et la culpabilité, qui l’empêchent de se manifester. En apprenant à réprimer les émotions dites «honteuses», il apprend par le fait même à se laisser dominer par des principes et des croyances qui lui enlèvent sa liberté d’être.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Lexis Media

7750, boulevard Cousineau, bureau 103, Saint-Hubert (Québec) J3Z 0C8

Gouvernement du Canada
© 2019 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com