Comment notre ego nous empêche de bien gérer nos blessures


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Comment notre ego nous empêche de bien gérer nos blessures

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par ­Lise ­Bourbeau | Paru dans Mieux-Être, Édition Avril 2019

Comment notre ego nous empêche de  bien gérer nos blessures

Lorsque nous sommes en réaction à une situation, plutôt que de l’accepter comme une expérience à vivre, cela indique que notre ego a pris le dessus et qu’une des cinq blessures de l’âme est activée.

Être en réaction, c’est «porter un masque», car nous ne sommes plus nous-même, nous sommes dirigé par notre ego. Pour chaque blessure, il y a un masque avec des comportements et des attitudes spécifiques. Le masque est porté non seulement chaque fois que nous avons peur de vivre une blessure avec quelqu’un d’autre, mais aussi lorsque nous avons peur de réaliser que nous faisons nous-même vivre une blessure aux autres. Donc, nous agissons toujours afin d’être aimé ou par peur de perdre l’amour des autres. Nous adoptons un comportement qui ne correspond pas à ce que nous sommes. Nous devenons quelqu’un d’autre. Comme le comportement dicté par le masque nous demande des efforts, nous avons des attentes face aux autres par la suite.

Ce que nous sommes et ce que nous faisons doivent être la source de notre bien-être, et non les compliments, la gratitude, la reconnaissance ou le soutien qui nous viennent des autres.

L’ego nous joue des tours
N’oubliez pas cependant comment votre ego peut vous jouer des tours, au point de ne pas devenir conscient de vos blessures. L’ego est convaincu que, si vous en devenez conscient et que vous les éliminez, vous ne serez plus protégé et vous souffrirez. Voici la façon dont chaque type de caractère se laisse jouer des tours par son ego.

- Le fuyant (rejet) se fait croire qu’il s’occupe bien de lui-même et des autres pour ne pas sentir les différents rejets vécus.

- Le dépendant (abandon) aime faire l’indépendant et dire, à qui veut bien l’entendre, à quel point il se sent bien seul et qu’il n’a besoin de personne.

- Le masochiste (humiliation) se convainc que tout ce qu’il fait pour les autres lui fait énormément plaisir et qu’il écoute vraiment ses besoins en le faisant. Il est excellent pour dire et penser que tout est bien, et pour trouver des excuses aux situations ou aux personnes qui l’ont humilié.

- Le contrôlant (trahison) est persuadé qu’il ne ment jamais, qu’il garde toujours sa parole, et que personne ne lui fait peur.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Lexis Media

7750, boulevard Cousineau, bureau 103, Saint-Hubert (Québec) J3Z 0C8

Gouvernement du Canada
© 2019 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com