Arbres, source de vie


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Arbres, source de vie

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Par Natacha Imbeault | Paru dans Mieux-Être, Édition Avril 2019

Arbres, source de vie

Avec le printemps qui arrive, la sève qui circule plus activement dans les arbres et les bourgeons qui se montrent le bout du nez, j’ai le goût de vous faire découvrir deux arbres que j’affectionne particulièrement. Le premier est bien connu, car son sirop est depuis longtemps prisé en cuisine. Vous l’avez sûrement deviné, je parle ici de l’érable à sucre. Le deuxième est le bouleau blanc, pour lequel, depuis peu, on fait également la commercialisation de sirop. Mais saviez-vous que ces deux arbres peuvent être exploités de multitudes façons et qu’ils ont plusieurs vertus médicinales?

L’érable à sucre (Acer saccharum)

On peut utiliser l’érable pour ses propriétés anti-inflammatoires, laxatives, nutritives, reminéralisantes et toniques.

L’usage le plus courant est de faire une cure d’eau d’érable printanière. Celle-ci stimule l’appétit, redonne entrain et énergie, en plus d’être très nutritive. Elle nettoie aussi très efficacement les intestins. On commencera par prendre un petit verre par jour, en augmentant graduellement jusqu’à trois verres (pour ceux qui peuvent en prendre autant). On sait que l’on atteint le dosage maximum pour sa constitution quand son effet laxatif devient présent.

Fait intéressant, il est recommandé de mâchouiller les bourgeons d’érable en lune montante quand ils deviennent bien «dodus», gorgés de sève et de résine. Ceux-ci sont alors efficaces pour contrer la diarrhée et les douleurs causées par les coliques. On trouve donc dans la même plante, en fonction de la partie utilisée, deux usages opposés, soit un effet laxatif et la capacité d’arrêter la diarrhée.

L’eau, ou encore une décoction de jeunes rameaux bien hachés, est bénéfique pour les problèmes et douleurs articulaires.

En cuisine, il y a de multiples façons de profiter des bienfaits de l’érable. On connaît bien le sirop, mais l’eau peut aussi être utilisée, autrement qu’en étant bouillie. On prendra de l’eau d’érable pour remplacer d’autres liquides dans une infusion, un café ou une recette où le petit côté sucré est approprié.

Les graines de samares de l’érable sont aussi comestibles. Récoltées vertes au printemps, elles se conservent, bien marinées dans le vinaigre, de même que les bourgeons.

Certains printemps, la pelouse se transforme en un tapis de petites pousses d’érable; saviez-vous que vous pouviez les manger? On les décortique, une fois qu’elles ont germé, et on les intègre par exemple dans une salade.

Prec

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Media

7750, boulevard Cousineau, bureau 103, Saint-Hubert (Québec) J3Z 0C8

Gouvernement du Canada
© 2019 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com