Janette Bertrand - L'espoir d'un monde meilleur


       

Copier/Coller le code suivant à l'endroit voulu

Vous êtes sur le point d'acheminer cet article à un ami :
Janette Bertrand - L'espoir d'un monde meilleur

 Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

Janette Bertrand - L'espoir d'un monde meilleur

Apprendre et évoluer grâce aux autres
Janette Bertrand a toujours eu cette soif d’apprendre. Elle savait que c’était en s’entourant de gens plus expérimentés qu’elle aurait l’occasion d’évoluer. « J’ai été mariée 30 ans avec un homme qui était mon mentor et avec qui j’ai beaucoup appris. Aujourd’hui, ma dynamique amoureuse est bien différente. Non seulement nous avons 20 ans de différence d’âge, mais personne n’est le mentor de l’autre. Nous sommes dans une égalité totale, malgré les hauts et les bas d’une vie à deux. Il n’y a que l’amour qui tient les gens ensemble. Peu importe nos différences, nous avons besoin des autres pour vivre heureux. »

Cette énergie contagieuse qui habite sa tête est bien différente que celle qui habite son corps. « Hélas, je ne suis pas du genre à me mentir. Je trouve ça extrêmement frustrant de voir mon corps traîner de la patte. J’en parle rarement, car je ne veux pas devenir un boulet pour les autres. Parfois, je me permets de dire à mon chum qu’il serait grand temps de venir me porter aux vidanges ! On en rit, heureusement, mais c’est une réalité à laquelle je ne peux échapper. C’est ça, avoir 94 ans. »

Avoir le privilège d’être vivante, c’est aussi savoir profiter de chaque instant, et c’est à travers sa propre famille que Janette puise l’essentiel de sa force. « J’ai besoin d’être entourée de ceux que j’aime. Les occasions de faire la fête ne manquent pas chez moi. Je tiens ça de mon père, il était très rassembleur. Quand vient le temps de recevoir la famille, nous sommes pas moins de 26 autour de la table. Oui, c’est du trouble, et c’est parfois épuisant, mais c’est tellement gratifiant. Quand la maison est pleine, je suis heureuse. »

Être bien entourée semble primordial dans cette quête du bonheur. Quand on demande à Janette de nous révéler le secret de son éternelle jeunesse, la réponse n’a rien d’étonnant. « Il ne faut jamais arrêter de vouloir apprendre. Les générations qui nous précèdent sont infiniment inspirantes, et il faut savoir les écouter. Je crois que ce dont il faut se méfier le plus, c’est la peur du jugement des autres. Quand on s’empêche de dire ou de faire quelque chose simplement par peur d’être jugé, on commence à creuser notre propre tombe. Quand j’ai rencontré Donald, il n’y a rien au monde qui m’aurait empêchée de l’aimer. Je me foutais complètement de ce que les gens pouvaient dire à notre sujet. Je ne les entendais pas. Pourquoi une femme d’un certain âge ne pourrait pas être amoureuse d’un jeune homme, alors que le contraire ne dérange personne ? J’avais décidé de l’aimer malgré les tabous. »

PARTENAIRES

Partenaire
Partenaire
Partenaire
Lexis Media

7750, boulevard Cousineau, bureau 103, Saint-Hubert (Québec) J3Z 0C8

Gouvernement du Canada
© 2019 - Tous droits réservés - Lexis Média inc.
Design graphique, programmation et hébergement: VisionW3.com