Le yoga qui guérit

Yoga

L’art du yoga, c’est beaucoup plus qu’une simple pratique sportive. C’est un outil de guérison qui s’adresse à tous et chacun, peu importe l’âge, la condition physique, l’emploi du temps et même le budget! Il n’y a aucune urgence à devenir un maître yogi. L’important est d’en retirer tous les bienfaits dès votre première séance. 

LES BIENSFAITS DU YOGA

Sur le corps
Le travail des postures (asanas) et techniques de respiration (pranayama) agissent rapidement sur le corps par l’apaisement des tensions, le ralentissement du rythme cardiaque et l’affinement de la silhouette. De plus, le yoga agit sur notre système nerveux en l’amenant à ralentir. Il nous permet de rééquilibrer notre PH intérieur et d’adopter une hygiène de vie saine et active.

Sur le mental
La régularité des respirations et notre connexion constante au souffle ramènent l’attention à notre état naturel de quiétude et de concentration. Cela permet au mental de décrocher pour faire place uniquement à ce qui se présente à nous dans l’instant présent.

Sur l’esprit
Le fait de se concentrer sur ce qui se passe ici et maintenant nous aide à mieux comprendre nos états d’âme et nos comportements. Ainsi, nous prenons conscience de ce que nous sommes et nous pouvons choisir ce que nous voulons être. Le yoga apporte la force, l’inspiration et la clarté d’esprit dont nous avons besoin pour nous épanouir et améliorer notre vie.

Sur la présence
La pratique du yoga amène de l’espace dans notre être, de sorte que nous arrivons à chasser les tracas et les soucis qui nous habitent et ainsi à faire place à un état de plénitude permettant une connexion cœur-corps-esprit. Le corps physique, libéré des tensions et d’une trop grande charge émotive, laisse maintenant l’espace nécessaire pour que l’intuition puisse reprendre sa place.

Sur la créativité
Lorsque notre corps est détendu, que notre esprit est calme et que la fluidité du souffle permet la connexion complète dans tout notre être, les idées neuves surgissent d’elles-mêmes. Le yoga permet de dénouer les blocages mentaux, d’enrayer le stress ainsi que le bavardage mental, nous offrant une sensation d’équanimité. Alors, nous sommes prêt à accueillir la créativité et l’aspect innovant que ce nouvel état de quiétude nous apporte. 

Commencer la pratique
Que ce soit pour perdre du poids, vous sentir mieux dans votre peau, enrayer la fatigue, accroître l’estime de soi, retrouver la paix d’esprit, prévenir l’insomnie et les migraines ou pour toutes autres raisons, il n’y a pas de prérequis pour créer votre espace bien-être à la maison ou dans l’environnement de votre choix. Il y a seulement quelques notions à prendre en compte pour éviter de vous blesser ou de vous créer des attentes trop élevées. 

Observez sans juger 
Lorsque vous commencez à pratiquer le yoga, il est important d’y aller à votre rythme. Ce n’est certes pas une compétition, ni envers vous-même, ni envers les autres. Commencez assis à l’indienne (en sukhasana) pour travailler l’ouverture des hanches tout en douceur, avec un bloc sous le fessier ou directement au sol. Prenez trois grandes respirations. Puis prenez du recul et observez-vous de haut, comme si votre esprit partait en voyage et que vous aviez la possibilité de regarder votre corps physique dans sa globalité. Vous y apprendrez des choses fort intéressantes sur vous-même, vos actions, vos réactions et vos jugements.

Le bon alignement
Il vaut mieux aller lentement pour éviter les blessures et surtout prendre le temps de ressentir ce qui se passe en vous. Savourez chaque posture, chaque respiration, chaque instant… C’est l’art de vivre pleinement ici et maintenant. Installez-vous, assis sur les talons, puis passez dans la position de la table à quatre pattes. Retroussez les orteils, pressez dans les bras et les jambes, en poussant les fesses vers le ciel et amenez le menton vers la poitrine en relâchant la nuque. Gardez la même largeur des hanches envers les pieds et des épaules envers les mains. Respirez longuement cinq fois dans cette pose, la pose du chien tête en bas (adho mukha svanasana). Sentez qu’à l’inspiration la colonne s’allonge vers le sol et qu’à l’expiration les talons se rapprochent tranquillement du sol. Sans rien forcer, laissez la fluidité du souffle vous amener un peu plus loin dans la posture.

Soyez patient
Rome ne s’est pas construite en un jour. La souplesse et l’agilité viennent avec une pratique quotidienne et beaucoup de temps. Faire du yoga quelques minutes par jour, ne serait-ce que cinq minutes, vous aidera à cultiver la patience nécessaire pour grandir dans votre pratique.

Debout, les pieds ensemble (en tadasana), à l’inspiration, ouvrez les bras vers le ciel et, à l’expiration, encerclez l’air pour amener les bras vers le sol (en uttanasana). Il se peut que ni les mains, ni les doigts touchent le sol. Prenez alors des blocs pour surélever les mains et déposez-y les paumes. En gardant les talons au sol, commencez à plier, un genou à la fois, en alternant avec l’autre genou. Répétez le mouvement au moins 10 fois en laissant tomber la tête complètement vers le sol et laissez aller tout le haut du corps vers le bas. Répétez cet exercice tous les jours. Petit à petit, vous irez chercher plus de souplesse à l’arrière des jambes, dans les ischio-jambiers, le bas du dos et les fléchisseurs des hanches.

Persévérez
Il se peut que vous ayez des moments de -découragement où vous aurez l’impression que rien ne se passe. Vous êtes humain, c’est tout à fait normal! C’est justement à ce point tournant que votre corps est en train de changer. La magie commence à opérer à partir de cet instant où vous souhaitez tout abandonner… mais où vous décidez de continuer.

En appui sur une jambe, ancrez le pied au sol, contractez la cuisse, puis le bas du ventre, et amenez l’autre pied sur le mollet ou, si la souplesse le permet, à l’intérieur de l’aine. C’est la posture de l’arbre (vrikshasana). Une fois en équilibre sur une jambe, en continuant de respirer par le nez, simplement, amenez les paumes ensemble au centre du cœur, puis tendez les bras vers le ciel. Prenez soin de relâcher les épaules et les omoplates, même si les bras sont complètement tendus. Profitez de ces instants de plénitude en équilibre. Puis revenez tout en douceur et répétez de l’autre côté.

Trouvez du réconfort dans l’inconfort
Comme le dit si bien l’adage, allez-y «lentement mais sûrement». En restant continuellement connecté à votre souffle, dans chacune des postures que vous exécutez, vous vous permettez d’aller flirter avec vos limites et de relâcher du coup les tensions accumulées dans le corps. Malgré la sensation d’étirement intense, vous n’êtes pas dans la douleur. Plus vous pratiquez, plus vous appréciez cette sensation qui vous amène à créer de l’espace à l’intérieur de vous.

Le fessier au sol, jambes ouvertes, amenez les mains au sol et commencez à allonger les bras devant. Très important: gardez le dos droit et la poitrine ouverte. Allez-y doucement et ressentez l’étirement sous les genoux, dans le fessier, dans les lombaires. Si vous pouvez aller un peu plus loin, roulez doucement le fessier en direction du pubis en continuant de faire marcher les mains et allongez les bras devant. Vous pouvez rester dans la posture (upavistha konasana) quelques minutes pour favoriser un étirement progressif des tissus musculaires profonds.

L’art du lâcher-prise 
Il est fondamental de se laisser aller quand on fait du yoga. Si vous cherchez toujours à avoir le contrôle sur vous-même, sur les autres, sur votre environnement, vous n’êtes pas en mesure d’accueillir toutes les nouvelles possibilités qui s’offrent à vous. Encore une fois, le corps et l’esprit suivent le souffle. Ralentissez!

Allongé sur le dos (en savasana), respirez profondément. Entrez en contact avec votre respiration en portant votre main gauche sur le cœur et votre main droite sur le ventre. Sentez votre ventre s’élever vers le ciel à l’inspiration et votre colonne vertébrale se relâcher vers le sol à l’expiration. Pour garder l’attention sur votre souffle, rallongez votre expiration, en comptant au minimum quatre secondes à l’inspiration et six secondes à l’expiration. Pratiquez aussi longtemps que vous le désirez. Libérez ce qui n’est plus, acceptez ce qui est et recevez ce qui vient.

Namasté!

SOPHIE BIENVENUE
Fondatrice de Passion Yoga & cie, Sophie est entrepreneure bien-être, rédactrice, aventurière et épicurienne.
www.passionyogaetcie.com
sophie.b@passionyogaetcie.com

Instagram : passionyogaetcieFacebook : Passionyogaetcie 

Par Sophie Bienvenue

À lire aussi