Une peau de rêve grâce aux plantes

Herboristerie

Être en beauté, rayonner, avoir une peau saine, souple et ferme : autant de choses qui commencent par un travail à l’intérieur du corps et des petits gestes quotidiens. Oui, mais concrètement, que pouvez-vous faire pour embellir votre peau ?

Votre peau est sèche ? Est-ce que vous buvez suffisamment d’eau ? Consommez-vous des bons gras essentiels à la formation de cellules saines et souples ? Mangez-vous assez de fruits et légumes ?

Votre peau est terne ? Mangez-vous bien ? Buvez-vous assez d’eau ? Avez-vous un sommeil de qualité ? Bougez-vous suffisamment ? À quand remonte votre dernier nettoyage intérieur ? Avez-vous saturé votre peau de produits chimiques et souvent toxiques que votre corps ne connaît pas et qu’il ne sait pas comment éliminer ?

Votre peau est flasque ? Prenez-vous des douches et bains très chauds, sans finir par un petit refroidissement souverain ? Est-ce que vous vous exfoliez en douceur tous les jours ? Vous offrez-vous un enveloppement maison une à deux fois par mois ? Votre programme d’exercices est-il suffisant ?

Répondre sincèrement à ces questions, c’est aussi reconnaître qu’il y a plusieurs solutions simples à appliquer. Mais au-delà de cela, voici quelques plantes et recettes maison qui pourront vous accompagner dans votre quotidien.

En interne
Les plantes peuvent se prendre en infusion ou en concentré liquide (extrait dans le vinaigre ou l’alcool). Vous pouvez faire des mélanges en fonction de vos besoins.

• Pour l’infusion, mettre 5 à 10 ml de plantes par 250 ml d’eau.
• Pour entretenir votre corps, boire 250 à 500 ml par jour, quatre à six jours par semaine.
• En traitement curatif, boire 750 ml à 1l par jour, six jours par semaine.

Important : si vous n’avez jamais consommé de plantes nettoyantes, il est préférable de commencer avec des plus petits dosages et d’augmenter graduellement sur 7 à 14 jours pour en arriver au traitement souhaité. Un traitement trop rapide et intensif pourrait amener des étourdissements, des nausées, des éruptions cutanées ou des boutons d’acné. Ce sont des signes que le nettoyage est essentiel et qu’il se fait, mais qu’il est trop fort pour vous. Pas besoin de souffrir pour être belle ! On peut y aller avec des dosages plus faibles, mais plus agréables, faire le traitement sur un plus long temps et ainsi obtenir d’excellents résultats.

En externe
On peut utiliser les plantes en décoction dans un bain, en compresse appliquée localement et comme base dans divers produits du corps (huile de macération, en poudre mélangées avec du sel, argile, farine, algue, etc.).

Quelques plantes intéressantes
Pour un nettoyage général de l’organisme en douceur : 
• Ail (Allium sativum)
• Bardane (Arctium lappa)
• Framboisier (Rubus idaeus)
• Ortie (Urtica dioica)
• Pensée sauvage (Viola tricolor)
• Pissenlit (Taraxacum officinalis)
• Patience crépue (Rumex crispus)
• Romarin (Rosmarinus officinalis)
• Trèfle rouge (Trifolium pratense)

Des plantes qui aident à nourrir et à régénérer la peau en douceur et qui font des merveilles : 
• Camomille allemande (Matricaria recutita)
• Calendule (Calendula officinalis)
• Guimauve (racines) (Althea officinalis)
• Rose (pétales) (Rosa spp.)

Un petit mot, plus spécifique sur certaines alliées
Achillée millefeuille (Achillea millefolium) : c’est une plante qui fortifie le système circulatoire et son bon fonctionnement. Elle est utile pour les problèmes de varices. Elle assure une bonne circulation de la lymphe, aide au traitement de la cellulite et raffermit les tissus.

Pissenlit (Taraxacum officinale) : une plante extraordinaire quoi qu’en pensent les maniaques de la pelouse parfaite. Le pissenlit est dépuratif et diurétique, favorisant ainsi l’élimination des toxines, et il contribue au bon fonctionnement des reins. Il aide le corps à faire une bonne gestion des gras et du cholestérol. Il sera utile en interne et en application locale pour combattre la cellulite. 

Stellaire (Stellaria media) : aussi communément appelée « mouron des oiseaux ». Cette plante toute en finesse et en douceur est considérée comme une mauvaise herbe, que les herboristes récoltent pour ses bienfaits en désherbant leur jardin. Réputée comme tonique du métabolisme, elle est très appréciée dans les cas d’embonpoint et de cellulite. La stellaire draine les excès de graisses et de protéines tout en étant un diurétique léger et reminéralisant. C’est également un régulateur du métabolisme, en plus d’avoir un effet équilibrant sur la thyroïde, ce qui aiderait à maigrir dans les cas les plus rebelles. Elle est donc tout à fait appropriée pour accompagner les cures d’amaigrissement. Rafraîchissante, émolliente, vulnéraire, elle est souveraine en interne et en externe lors d’inflammation, d’enflure, d’irritation et de démangeaisons. Attention, lors de la cueillette, il ne faut pas le confondre avec le mouron rouge (Anagallis arvensis), qui a le même port et les feuilles très semblables, mais qui n’est pas comestible ! Celui-ci contient une saponine toxique. Après la floraison, il devient impossible de les confondre, car la stellaire a de petites fleurs blanches, et le mouron rouge, des fleurs... rouges !

Mélange pour le bain
Faire une décoction très concentrée avec 30 ml de chacune des plantes suivantes (ou autre de votre choix) : achillée millefeuille, framboisier, pissenlit, stellaire et trèfle rouge ainsi que 15 ml de racine râpée ou poudre de gingembre dans 2 l d’eau. Laisser mijoter à feu doux 15 minutes et laisser reposer 30 à 45 minutes, puis filtrer. Mettre la décoction dans l’eau du bain avec 125 ml de sel et 125 ml de bicarbonate de soude. Prendre un bain d’environ 20 à 30 minutes, suivi d’une douche fraîche pour rincer le corps. Ce procédé va favoriser l’élimination des toxines tout en raffermissant la peau. Répéter une à deux fois par semaine. On peut également ajouter 45 à 75 ml de farine d’avoine et de riz dans le bain, ce qui aura un effet très regénérant et adoucissant pour la peau. C’est d’ailleurs pour cela que l’on trouve sur le marché beaucoup de produits corporels fabriqués à partir d’extraits d’avoine ou de riz.

Exfoliant
Pour faire un exfoliant doux et simple, mélanger une partie de poudre de plantes choisies en fonction de vos besoins avec deux parties de farines. Pour un effet encore plus exfoliant, on peut aussi ajouter une partie de noix, au choix, finement moulues. Conserver le tout dans un contenant à l’abri de l’humidité. Prendre 45 ml du mélange et ajouter de l’eau (le plus simple), du yogourt (nourrissant pour la peau) ou de l’huile (plus émollient), en fonction de ce que vous avez sous la main, mais aussi des besoins de votre peau. Mettre suffisamment de liquide pour que le mélange s’applique bien sans tomber, masser doucement avec de petits mouvements circulaires, en partant du bas du membre jusqu’au haut de celui-ci (de la cheville à la hanche par exemple) et du bas du corps vers le haut du corps, puis finir par le visage. Une fois le tout complété, on laisse agir quelques minutes avant de se glisser dans le bain ou sous la douche.

Une autre version serait de remplacer la farine par de l’argile pour un effet désincrustant et nettoyant. Pour ma part, j’ai un mélange avec des farines que j’utilise régulièrement, et un autre avec de l’argile que j’utilise une à trois fois par mois.

Huile de macération
Dans 250 ml d’huile d’olive ou de tournesol biologique, ajouter environ 80 ml d’un mélange de plantes sèches, mises en poudre grossièrement : pétales de rose, fleurs de camomille, fleurs de calendule, racines de pissenlit, stellaire, sommités d’achillée millefeuille. Mettre l’huile et les plantes dans un pot en verre, bien mélanger et fermer le couvercle. Laisser macérer à une douce chaleur : 10 à 14 jours à 35 degrés Celsius ou 12 semaines à température ambiante. Brasser tous les 3 à 4 jours durant la macération. Filtrer avec une mousseline ou laisser décanter complètement au travers d’un filtre à café non blanchi (souvent 12 à 36 heures). Appliquer sur les jambes, bras et toute autre partie du corps à raffermir. On peut aussi utiliser cette huile macérée comme base pour faire une crème pour le corps. Cette huile aidera à régénérer et à raffermir les tissus, à drainer les toxines. Elle aura aussi un effet sur la circulation et la lymphe. Doucement mais sûrement, en l’utilisant régulièrement, elle contribuera à diminuer la cellulite.

Se sentir bien dans son corps commence avec de bonnes habitudes, de l’exercice, une alimentation diversifiée et idéalement biologique, un bon sommeil et une bonne gestion du stress, ainsi qu’une bonne consommation d’eau. En accompagnant le tout de plantes médicinales, on bonifie et accélère un retour à l’équilibre. Santé et beauté seront au rendez-vous !

 


NATACHA IMBEAULT est maître herboriste et Hta (Herboriste thérapeute accréditée), auteure, conférencière, thérapeute multidisciplinaire et directrice de l’Herbothèque, un institut qui offre des formations en santé naturelle (herboristerie, aromathérapie, naturopathie, Reiki, etc.), en personne et par correspondance, partout dans la francophonie depuis 1994.
www.herbotheque.com ou 819 326‑4516.

Note :  si vous êtes enceinte, avez une maladie grave ou prenez une médication, assurez-vous que les plantes que vous voulez consommer sont recommandées dans votre condition. Notez que les recommandations faites ici s’appliquent aux plantes telles qu’utilisées en herboristerie. Elles ne conviennent pas aux huiles essentielles qui, elles, comportent beaucoup plus de précautions concernant leur utilisatio

Par Natacha Imbeault

À lire aussi

Par ­Dr ­Réjean ­Savoie, F.R.C.S.C et ­Gemma ­Aucoin-Gallant, ­Ph.D.