Nourrir le corps pour des fonctions cognitives optimales

Herboristerie

Nous aspirons tous à ce que nos fonctions cognitives soient optimales le plus longtemps possible, voire jusqu’à la mort. Pour ce faire, les connaissances et possibilités pour maintenir et améliorer celles-ci sont accessibles. Ces outils permettent d’améliorer notre mémoire et notre capacité d’attention, et de nourrir adéquatement notre cerveau. Ils agiront également de façon bénéfique sur notre humeur.

Les problèmes de mémoire, les difficultés d’attention et d’apprentissage peuvent être causés par plusieurs facteurs comme le stress, la fatigue, un burn-out, de mauvaises habitudes de vie, une mauvaise alimentation, un choc, un accident, des facteurs environnementaux ou encore par le vieillissement. Souvent, nous retrouvons une combinaison de plusieurs facteurs. Bien identifier les causes permet d’intervenir plus efficacement.

La première étape est d’avoir une hygiène de vie équilibrée. C’est la base, pas uniquement pour le bon fonctionnement du cerveau et de la mémoire, mais aussi pour maintenir une bonne santé globale. Votre cerveau utilise environ le quart de l’oxygène et environ le cinquième de l’énergie que votre organisme produit et véhicule, d’où l’importance d’avoir une bonne alimentation, une bonne oxygénation et de faire de l’exercice pour avoir un cerveau en santé.

L’importance d’une alimentation saine
Les bons gras et les oméga sont essentiels au bon fonctionnement général du cerveau. Les vitamines du complexe B, C et le magnésium favorisent la fabrication de neurotransmetteurs sains. Le sélénium les protège, et le fer soutient leurs activités. Il est toujours préférable d’avoir une alimentation saine et idéalement biologique pour donner au corps ces éléments essentiels. L’alimentation apporte au corps la meilleure source de nutriments sous une forme saine et sécuritaire. Les suppléments de vitamines et autres devraient toujours venir en deuxième lieu, et seulement si nécessaire. Manger sainement, c’est s’offrir des fondations solides.

Les additifs alimentaires et les produits chimiques altèrent le fonctionnement du cerveau, l’humeur et la concentration. On essaie donc de s’exposer le moins possible à ces substances, ce qui n’est pas des plus faciles dans notre société. Cuisiner maison le plus possible s’avère un choix judicieux, tout comme utiliser des produits corporels, cosmétiques et d’entretien naturels. Les champs électromagnétiques et les diverses radiations émises par les appareils qui nous entourent peuvent également affecter certaines personnes qui y seraient plus sensibles.

L’exercice physique… et mental !
Faites-vous de l’exercice physique ? Avez-vous une respiration profonde et complète ? Cela vous permettra d’avoir une bonne oxygénation, essentielle au maintien d’une bonne santé du cerveau et du corps. Le cerveau se travaille et se garde en forme comme les muscles de votre corps. Plus vous l’utiliserez, plus il sera vif et alerte. On peut le nourrir par de la lecture, des mots croisés, en jouant à des jeux de stratégie, en continuant d’apprendre constamment. Il est important de stimuler autant notre mémoire à court et long terme que notre capacité de réflexion et d’analyse.

Le stress est un facteur qui influence grandement la mémoire et notre capacité de concentration. Prenez-vous le temps de vous relaxer, de vous détendre ? Des études ont démontré que la détente, la créativité et le calme ont des effets bénéfiques sur l’humeur, la concentration, la mémoire et notre façon de réagir. Offrez-vous un moment journalier pour vous ressourcer.

Top 5 des plantes médicinales pour les fonctions cognitives
Prendre ces plantes seules ou mélangées, en infusion ou en concentré liquide.

• Hydne hérisson (Hericium erinaceus) : C’est un champignon qui nourrit le système nerveux. Il déclenche la synthèse endogène du facteur de croissance des cellules nerveuses. Il régénère les neurones et renforce la myélinisation des nerfs. Il accroît la mémoire et est des plus intéressants dans la prévention et le traitement de la maladie d’Alzheimer. Utile aussi pour les neuropathies périphériques, la dégénérescence rétinienne. Il agit aussi sur les cellules immunitaires, les hormones stéroïdiennes, démontre des propriétés antiparasitaires importantes, particulièrement sur les nématodes. Il a un impact positif sur tout le système digestif, incluant l’intestin, notre deuxième cerveau. On le reconnaît aussi comme anticancer. On peut le cuisiner, le consommer en poudre dans des smoothies ou encore le prendre en double extraction. Je l’appelle le « champignon qui fait crépiter le cerveau » !

• Romarin (Rosmarinus officinalis) : stimule la mémoire, est alcalinisant, stimule la microcirculation. Très intéressant en infusion avant une longue période de concentration.

• Ginkgo biloba (Ginkgo biloba) : améliore la circulation du sang au cerveau, aide la concentration et la mémoire. C’est un élixir de jeunesse cérébral !

• Mélisse (Melissa officinalis) : Plante antistress par excellence, elle est apaisante et calmante. C’est une plante pour les gens hypersensibles, vulnérables au stress ou qui mangent leurs émotions. Elle est aussi utile pour la fatigue due au surmenage intellectuel.

• Chardon béni (Cnicus benedictus) : favorise une bonne concentration, la mémoire et augmente la circulation au cerveau.

Si un épuisement du système nerveux est aussi en cause, en complément à ces plantes, on peut ajouter l’avoine verte, qui sera utile pour regénérer, ainsi que certaines plantes dites adaptogènes, comme la rhodiola, la maca et autres champignons médicinaux comme le maitaké et le reishi.

Certains élixirs floraux sont intéressants à consommer en compléments. Prendre au besoin, quelques gouttes sous la langue.

Armoise (Artemisia vulgaris) : agit au niveau du cerveau et peut contribuer à augmenter la rétention d’informations.

Consoude (Symphytum officinale) : accroît la mémoire et permet d’utiliser les parties inutilisées du cerveau.

Lavande (Lavendula vera) : stimule le cerveau produisant rapidité et clarté d’esprit.

Narcisse ou jonquille (Narcissus spp.) : amène la limpidité des pensées.

Pétunia (Petunia spp.) : facilite le discernement et aide à se concentrer sur ce qui est important.

Les plantes mentionnées dans cet article ont été utilisées auprès de personnes ayant de l’alzheimer, divers problèmes cognitifs, ou encore lors de commotions cérébrales. Dans de tels cas, un suivi avec une personne compétente et le milieu médical est requis, et l’ajustement ou l’augmentation des dosages doit se faire en plusieurs étapes.

Avec ces plantes utilisées en prévention pour contrer les effets du vieillissement et du stress ainsi qu’avec une bonne hygiène de vie, vous pourrez vieillir plus sereinement.


NATACHA IMBEAULT
Maître herboriste et Hta (Herboriste thérapeute accréditée), auteure, conférencière, thérapeute multidisciplinaire et directrice de l’Herbothèque, un institut qui offre des formations en santé naturelle (herboristerie, aromathérapie, naturopathie, Reiki, etc.), en personne et par correspondance, partout dans la francophonie depuis 1994.

Une multitude d’informations gratuites et de ressources sur la santé naturelle et les plantes sont disponibles lors du Symposium et sur le blogue Médecine de la Terre de l’Herbothèque, www.herbotheque.com ou 819 326‑4516.

Par Natacha Imbeault

À lire aussi

Par ­Dr ­Réjean ­Savoie, F.R.C.S.C et ­Gemma ­Aucoin-Gallant, ­Ph.D.